Accueil / Loisir / Drones / Les États-Unis accusent le constructeur chinois de drone DJI d’espionnage

Les États-Unis accusent le constructeur chinois de drone DJI d’espionnage

drone, chine, dji, drone public, drone armée, drone sécurité, drone spark

Les États-Unis accusent DJI, le fabricant de drones, d’espionnage. Le géant chinois aurait utilisé ses engins motorisés volants pour collecter des informations sur des infrastructures américaines au profit de Pékin.

DJI domine le marché global des drones , avec près des deux tiers aux États-Unis et au Canada, selon Skylogic Research, une société de recherche de drones. Depuis plusieurs années, la firme développe aussi des drones destinés aux entreprises et aux institutions comme les services publics, la police et l’armée.

Véritable symbole de réussite en Chine, le constructeur de drone DJI est très populaire dans le monde entier. Très pratiques pour l’exploration, la prise de vue aérienne et même livrer des colis si on en croit Amazon, les drones sont aussi très utiles en ce qui concerne l’espionnage d’infrastructure Américaine. Selon le New York Times, Les États-Unis accusent DJI d’avoir récolté des informations sur des installations gouvernementales via des drones vendus aux entreprises du pays.

Les États-Unis ont une ‘confiance modérée” en DJI

drone, chine, dji, drone public, drone armée, drone sécurité, drone spark

Tout part d’une note de l’ICE, le bureau de l’immigration et des douanes de Los Angeles, écrite en août qui circule depuis le début du mois sur internet. Le service gouvernemental indique une “confiance modérée” envers l’entreprise chinoise. Selon une source dite “fiable” mais non identifiée dans le rapport, les drones et les logiciels de DJI utilisé dans l’industrie serviraient d’espion en récoltant des données pour la Chine.

La réponse de DJI ne s’est pas fait attendre, dans un communiqué, l’entreprise affirme que ce rapport est erroné etbasé sur des affirmations clairement fausses et trompeuses”.

“Les allégations dans le bulletin sont tellement erronées que le bureau responsable devrait envisager de retirer, ou au moins de corriger ses affirmations insoutenables”, a déclaré la compagnie.

Les drones grand public ne sont pas concernés

drone, chine, dji, drone public, drone armée, drone sécurité, drone spark

À noter que l’ICE pointe uniquement du doigt les drones destinés aux entreprises et aux institutions, et non pas les drones grand public en vente libre. Dans une déclaration au New York Times, un porte-parole de DJI a déclaré que les utilisateurs peuvent contrôler la quantité d’accès que l’entreprise peut avoir avec leurs informations privées et qu’elle partage les données uniquement “conformes au processus légal”.

Les drones, tout comme nos smartphones ou nos trackers de santé sont une vraie mine d’or pour les industriels. Les utilisateurs de ces appareils ont souvent peu conscience, ou ne sont pas suffisamment sensibilisés à l’utilisation et à la récolte de leurs donnes personnelles.

Les États-Unis sont “inquiets” envers les entreprises qui gèrent des données privées

drone, chine, dji, drone public, drone armée, drone sécurité, drone spark

Toujours d’après le New York Times, les services de renseignements américains et les partis politiques “s’inquiètent des entreprises et des données qui gèrent les données privées récoltées auprès du grand public”. Un comble quand on connait les affaires dans lesquels le gouvernement américain a été impliqué et révélé par Edward Snowden en 2016 sur la collecte illégale d’informations par la NSA sous prétexte de lutte antiterroriste.

Le journal explique l’inquiétude des États-Unis par la proximité des entreprises chinoise avec leur gouvernement. Cet été, l’armée américaine a publié une liste de directives demandant aux forces de l’ordre d’arrêter d’utiliser des drones DJI en raison de leur vulnérabilité de sécurité.

Sources & crédits Source : https://www.nytimes.com/2017/11/29/technology/dji-china-data-drones.html - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *