Accueil / Internet des Objets / Traceur GPS : ça sert à quoi ?

Traceur GPS : ça sert à quoi ?

traceur gps géolocalisation

On l’a découvert dans un premier temps avec les voitures. Le traceur GPS permettait de retrouver sa voiture en cas de perte ou de vol. C’était l’arrivée pour le grand public d’un accessoire que l’on rangeait jusque-là dans la panoplie des détectives privés ou des agents secrets. Mais, aujourd’hui, ils font partie des objets geek et pratiques dont on ne peut plus se passer. Mais que savez-vous vraiment du traceur GPS ? Savez-vous comment cette technologie fonctionne ? Quels sont les différents usages possibles aujourd’hui ? Et si nécessaire comment vous prémunir de son usage ? 

Le traceur GPS comment ça marche ?

Traceur GPS, balise géolocalisée… Ils sont partout et une simple recherche sur Internet permet de trouver une multitude de fabricants proposant des modèles de toutes les tailles et pour tous les usages ou presque.

La technologie derrière ces outils est relativement simple. Développée par l’armée américaine initialement, elle se base sur un réseau de satellites. Le traceur GPS reçoit les informations de localisation depuis un satellite grâce à un récepteur. Il les transmet ensuite grâce à un émetteur GSM. Ces informations peuvent arriver sur votre téléphone par SMS ou bien sur une application grâce à un serveur distant.

A noter que la plupart des technologies utilisent aujourd’hui le système GPS. L’Union Européenne a lancé Galileo il y a quelques semaines. Prévu comme étant un concurrent du GPS américain, son déploiement s’achèvera à l’horizon 2020. Il promet une précision supérieure au GPS grâce à du matériel plus récent. Il faudra toutefois attendre encore un peu pour que la plupart des périphériques, dont le traceur GPS (dira-t-on alors traceur Galileo ?), soient compatibles.

Pour quels usages ?

traceur gps voiture

Le principal usage : suivre les voitures, bien entendu. Un boitier équipé d’un traceur GPS peut être acheté sur Internet entre 50 et 800 euros. Certains constructeurs le proposent aussi d’office. Il vous faudra le plupart du temps régler un abonnement pour pouvoir l’utiliser. Les résultats sont probants, près de 90% des véhicules équipés sont ensuite récupérés selon les spécialistes français du secteur. Toutefois, les voleurs commencent à se méfier. Après le car-jacking, on est maintenant à l’heure du mouse-jacking, le vol de voiture à travers un piratage informatique.

Certains traceurs GPS peuvent aller au-delà de la simple géolocalisation. Ils peuvent ainsi proposer d’éteindre le moteur du véhicule à n’importe quel moment en cas de vol. Parmi les options possibles, on trouve aussi déclencher l’alarme pour l’utilisateur de véhicule en cas de retard ou de dépassement d’une vitesse limite.

Les entreprises aussi ont bien compris l’intérêt de ce marché. Qui n’a par exemple jamais eu peur de ne pas retrouver son bagage sur le tapis roulant de l’aéroport ? Air-France KLM s’est positionné très vite sur ce secteur avec son système e-track. Celui-ci permet à la compagnie mais aussi à l’utilisateur de savoir en temps réel ou se trouve son bagage.

Le traceur GPS pour s’assurer de la fidélité

On peut aussi penser à l’usage en couple. C’est presque un retour aux sources pour cette technologie qui a connu des usages très précoces avec les détectives privés. Mais aujourd’hui, n’importe qui peut installer un traceur GPS sur le téléphone de son conjoint. Une façon de s’assurer qu’il est bien au travail et non pas à l’hôtel ou chez quelqu’un.

Une utilisation pas forcément morale ni même légale. C’est toutefois une tendance encouragée par les réseaux sociaux qui nous incitent à dire en permanence où nous nous trouvons. Ce type de situations va sans doute aller croissant avec le développement des nouvelles technologies.

De nouveaux usages pour le traceur GPS

L’Internet des Objets (Internet of Things, IOT) a apporté de nouvelles possibilités pour le traceur GPS. Beepings Zen, une start-up propose ainsi des balises qui informent toutes les 10 minutes de sa géolocalisation. Les balises miniatures peuvent être fixées à un vélo, un scooter mais aussi à ses clés ou à son téléphone par exemple. Plutôt utile quand on sait qu’un Français passerait au moins deux mois de sa vie à chercher des objets égarés, le plus souvent ses clés, ses papiers ou son téléphone.

Le même genre de produit est disponible pour nos compagnons à quatre pattes. L’entreprise chinoise Haier propose par exemple des traceurs GPS pour les animaux. Vous êtes alerté s’il sort d’une zone géographique autorisée. Vous pouvez aussi le suivre en temps réel et même écouter ce qui se passe autour de lui. L’idéal si vous voulez tout savoir de la vie de votre animal de compagnie.

traceur gps dessin Noël

Enfin, il est aussi possible d’en sourire comme l’a fait un britannique au moment de Noël. Il s’est servi de son traceur GPS Strava pour réaliser des dessins de Noël avec ses itinéraires de jogging. Le sapin de Noël de l’image ci-dessus fait ainsi 11,5 kilomètres de long. Impressionnant.

En bref, il existe aujourd’hui un traceur GPS pour absolument tout ou presque. Vous pouvez même y réfléchir pour le poser sur belle-maman afin de ne plus être surpris la prochaine fois qu’elle passera vous voir à l’improviste. Face à la quantité d’entreprises qui proposent des modèles en tout genre, il est aujourd’hui important de comparer ce qu’elles proposent et le niveau de fiabilité annoncé notamment en terme de précision.

Attention aux piratages

Malheureusement, les constructeurs de ce type de produits peuvent perdre leur contrôle. L’application Strava permettait notamment de localiser des bases militaires secrètes et d’identifier des agents et des militaires en mission à l’étranger. De plus, ces balises parfois associés à des alarmes connectées doivent protéger l’utilisateur contre le vol d’identité. Car, si l’objet en lui-même s’avère sécurisé, bien souvent les failles se logent dans les applications. Enfin, le constructeur du traceur GPS se doit de respecter le règlement sur la protection des données personnelles. Une réglementation européenne appliquée depuis le 25 mai 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *