Accueil / Multimédia / Hi/Fi - Son / [Test] Marshall Tufton : le Rock prend la route avec vous

[Test] Marshall Tufton : le Rock prend la route avec vous

Marshall, acteur majeur de l’industrie de la musique et plus particulièrement des amplis pour guitare, revient ici avec la Tufton, une enceinte portable grand format. La compagnie britannique qui écume les festivals de rock depuis des décennies tente de mettre tout son savoir-faire au service de la musique en balade. Le pari est-il réussi ?

Dans l’univers de la musique, Marshall est un nom qui évoque des images bien précises. Tout d’abord un gros ampli, puis probablement une guitare électrique et enfin Jimi Hendrix lançant le riff de Purple Haze. Créée dans les années 60, la société anglaise a depuis fait du chemin et s’est adaptée à l’air du temps. C’est pourquoi elle s’est mise à fabriquer des enceintes portables, afin d’avoir tout le temps avec soi le son optimal des solos de Clapton ou de Satriani. La rédaction a pu mettre la main sur la Tufton, poids lourd de la gamme de Marshall. Notre avis après ces quelques lignes.

  • Marque : Marshall
  • Modèle : Tufton
  • niveau de puissance acoustique maximale : 102 dB
  • Catégorie : Enceinte portative
  • Connexion : Bluetooth 5.0 / Jack 3.5
  • Dimensions : 229 x 163 x 350 mm
  • Poids : 4,9 kg
  • Prix : 399 €
  • Coloris : Noire
  • Disponibilité : disponible

Unboxing de la Marshall Tufton

test marshall tufton box

La boîte est imposante. À l’intérieur, l’enceinte Tufton de Marshall est simplement retenue par quelques pièces en carton. Presque vrombissante, elle donne l’impression de vouloir sortir au plus vite pour faire hurler ses haut-parleurs. Le reste de la boîte contient le strict minimum, c’est-à-dire un câble d’alimentation et un manuel d’utilisation. Le message est clair : la Tufton a une fonction, jouer de la musique, et c’est tout. En la sortant de son rangement, on aurait presque envie d’y brancher une guitare électrique et partir sur un solo. Il faut quelques instants pour se rappeler que les smartphones ont aujourd’hui remplacé les instruments, ou presque.

Design et ergonomie

test marshall tufton face

Le premier aspect qui saute aux yeux est sa taille. La Marshall Tufton est massive. Elle prend une place importante et pèse son poids. Puis on remarque son design calqué sur les amplis de la marque. Alors on plonge immédiatement dans son univers. Un univers indéniablement rock, bruyant, excitant, qui sent bon les chemins poussiéreux et les concerts qui appellent aux headbangs et aux pogos. Heureusement pour l’appareil, il est construit de manière robuste, dans sa robe noire, avec des protections d’angles. Il est même un peu étanche. Enfin, pas suffisamment pour être plongé dans une baignoire, mais quelques gouttes d’eau ne lui poseront aucun problème. Plus transportable que portable, l’enceinte possède une anse bien pratique pour la déplacer.

Comme sur un ampli, les différentes commandes se trouvent sur la face supérieure. Il y a le réglage du volume, qui sert aussi à allumer l’engin, et deux potentiomètres pour les basses et les aigus. Le bouton pour se connecter par le Bluetooth est également là, ainsi que la jauge de la batterie. C’est d’ailleurs une addition bienvenue pour savoir combien de temps de musique il reste. À l’arrière, tout en bas, c’est le coin pour l’alimentation et l’entrée Jack 3.5 auxiliaire qui peut ainsi accueillir tout type de sources différentes.

test marshall tufton back

Prise en main de la Tufton

L’enceinte Marshall Tufton n’est pas compliquée du tout à utiliser. On la charge, on la connecte à un appareil en Bluetooth, et on profite de la musique. Ni plus ni moins. Concernant la batterie, le constructeur annonce une autonomie de 20 heures, c’est qui est très bon et parmi les meilleurs du marché. Petites ou longues sessions, tout est faisable. De plus, elle possède une fonction de charge rapide qui permet d’obtenir 4 heures d’écoute pour seulement 20 minutes de mise sous tension. La charge complète prend elle 2 heures et demie.

L’enceinte propose une fonction multi-hôtes. Elle peut accueillir deux sources différentes connectées au Bluetooth en même temps. Il est ainsi facile de passer de l’un à l’autre sans perdre de temps. Cela peut même en venir à une petite bataille pour savoir qui garde la main. Il vaut mieux donc que les personnes s’entendent. La liaison par Bluetooth fonctionne jusqu’à 9 mètres.

Ce n’est pas un des arguments de vente de la Tufton, mais nous n’aurions pas été contre la présence de quelques fonctions intelligentes en plus. Sans aller jusqu’à un assistant, la possibilité, par exemple, d’une connexion directe à un service de musique en streaming aurait été appréciable. Surtout au prix auquel elle est vendue, il n’est pas scandaleux d’en attendre un peu plus sur le pan de la connectivité. Il n’y a ici que le strict nécessaire. Elle se concentre sur sa fonction principale, le son.

test marshall tufton potards

Qualité du son

Le son de la Marshall Tufton est puissant. Lorsque l’on assiste à un concert de rock, on ne s’y rend pas pour être calmement assis sur une chaise et entrer en méditation. Non, on y va pour en prendre plein les oreilles. Les ingénieurs anglais de Marshall, fort de leur expertise dans le domaine, ont appliqué la recette qu’ils maîtrisent depuis près de 60 ans. Et effectivement, cela monte haut dans les décibels.

Revenons sur la qualité du son en lui-même. Il est délivré par plusieurs haut-parleurs. Un woofer de 40 W pour les basses fréquences, deux drivers de 15 W pour la gamme de fréquences large et un tweeter de 10 W pour les fréquences élevées. Grâce à ce que Marshall appelle la conception tridimensionnelle, l’enceinte parvient à produire un son en stéréo. Et avec le haut-parleur sur la face arrière, la spatialisation permet une bonne écoute aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Comme on pouvait s’y attendre, le son est très rock. Les basses sont très présentes, tout comme les aigus. Ce qui fait que les médiums souffrent et sont un un peu noyés dans la masse. Les potentiomètres permettent de régler l’intensité des basses et des aigus qu’on peut ainsi diminuer au profit d’un son plus homogène. Dans l’ensemble d’un bon niveau, l’enceinte conviendra plus particulièrement à certains styles de musique plutôt qu’à d’autres. Typiquement, elle fait très bien ressortir la basse et la grosse caisse de la batterie, tout comme le son de la guitare et met bien en avant la voix. Elle a cependant tendance à être légèrement agressive dans ses aigus. Il suffit qu’un batteur s’acharne un peu trop sur ses cymbales pour tout de suite donner envie de baisser le son. À ce propos, à faible volume, le son est un peu étouffé et perd en qualité. Une remarque qui concerne bon nombre de ce genre d’appareil. Lorsque l’on pousse le volume à fond, on dépasse les 100 décibels pour presque atteindre les 110 dB. C’est fort.

test marshall tufton exte

La Marshall Tufton face à la concurrence

Harman Kardon Onyx Studio 5

test tufton onyx studio 5

L’Onyx Studio 5 coûte presque deux fois moins cher et propose pourtant les mêmes fonctionnalités. Elle n’a cependant pas la possibilité d’accueillir plus d’une source à la fois et son autonomie ne dépasse pas 8 heures d’écoute. En revanche, la qualité du son qu’elle produit n’a pas à rougir devant la Tufton, même si elle ne pousse pas autant dans les décibels. Et si l’on en possède deux, on peut les brancher toutes les deux à la même source pour un véritable son stéréo. Son design épuré est certes plus banal, mais se fond bien au décor d’un salon ou d’une autre pièce. C’est d’ailleurs là son principal lieu d’utilisation. Elle s’aventurera rarement dehors.

JBL Boombox

test tufton jbl boombox

JBL a vu les choses en grand avec sa Boombox. C’est la version surdimensionnée du design tubulaire qui est devenu leur marque de fabrique. Son argument de vente est clair, c’est censé être l’enceinte portable la plus puissante qui existe. Si ce n’est pas forcément prouvé, elle est néanmoins une rivale intéressante à la Tufton. Elle embarque les qualités des produits JBL qui a voulu encore plus les mettre en avant. Elle résiste à l’eau, tient toute une journée en lecture et se transporte facilement. C’est vraiment un ghetto blaster des temps modernes, avec un prix lui aussi dans l’air du temps. À 499 euros, ce n’est pas une petite somme.

Conclusion

La Tufton de Marshall est une enceinte qui ne laisse pas indifférent. Tout d’abord par son look et son univers. Elle nous transporte immédiatement sur les routes mille fois empruntées par les vans des groupes de rock ou de métal. Nous sommes dans la fosse d’une salle de concert, à quelques mètres de la scène et l’on reçoit presque les postillons du chanteur sur la figure. Mais c’est pour ça qu’on est là. Surtout, nos oreilles s’en souviennent et elles vont également se souvenir du son qui sort de cette enceinte. Puissant, brutal, et pourtant clair, il enchante des heures durant et ne faiblit pas. Vendue au prix de 399 euros, la Tufton est un investissement, sûr, si vous êtes amateurs de solos de guitare sans fin. En revanche, si vous en attendez un objet intelligent qui se connecte à toute votre maison, vous pouvez passer votre chemin. Les légendes du rock, elles, n’ont pas attendu pour adopter les enceintes Marshall.

Points positifs

  • La bonne qualité du son…
  • Utilisation appropriée aussi bien en intérieur qu’en extérieur
  • Une bonne autonomie
  • Son côté Rock complètement assumé

Points négatifs

  • … parfois un peu agressif
  • Ne convient pas à tous les styles de musique
  • Un prix élevé pour des fonctions basiques

Marshall, acteur majeur de l’industrie de la musique et plus particulièrement des amplis pour guitare, revient ici avec la Tufton, une enceinte portable grand format. La compagnie britannique qui écume les festivals de rock depuis des décennies tente de mettre tout son savoir-faire au service de la musique en balade. Le pari est-il réussi ? Dans l'univers de la musique, Marshall est un nom qui évoque des images bien précises. Tout d’abord un gros ampli, puis probablement une guitare électrique et enfin Jimi Hendrix lançant le riff de Purple Haze. Créée dans les années 60, la société anglaise a depuis…

Design et Ergonomie : Un design rock et massif qui donne le ton. L'enceinte est plutôt lourde mais facile à transporter. Elle est robuste et peut se promener partout.

Prise en main : Très simple à prendre en main. Les potentiomètres pour régler les basses et les aigus sont pratiques.

Qualité du son : Le son est bon, surtout pour les amateurs de rock. Il convient alors plus à un certain type de musique.

Rapport Qualité / Prix : Le prix est quelque part justifié par la qualité générale de l'enceinte. On regrette toutefois l'absence des fonctionnalités intelligentes.

Design et ergonomie - 7.5
Prise en main - 8
Qualité du son - 8
Rapport qualité/prix - 6

7.4

Design et Ergonomie : Un design rock et massif qui donne le ton. L'enceinte est plutôt lourde mais facile à transporter. Elle est robuste et peut se promener partout.

Prise en main : Très simple à prendre en main. Les potentiomètres pour régler les basses et les aigus sont pratiques.

Qualité du son : Le son est bon, surtout pour les amateurs de rock. Il convient alors plus à un certain type de musique.

Rapport Qualité / Prix : Le prix est quelque part justifié par la qualité générale de l'enceinte. On regrette toutefois l'absence des fonctionnalités intelligentes.

User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *