Accueil / Insolite / Robots chirurgiens : des avancées très notables pour un futur prochain

Robots chirurgiens : des avancées très notables pour un futur prochain

Robots chirurgiens bloc opératoire

C’est sans doute la grande tendance du bloc opératoire de demain. Des robots pour remplacer les êtres humains. Plus précis, moins émotifs et donc moins susceptibles de faire des erreurs, ils ont déjà de grands avantages. Pour autant, tout n’est pas encore parfait avec les robots chirurgiens.

Et si demain, votre rendez-vous préopératoire se faisait avec Siri ou Alexa ? On exagère un peu, mais c’est à dessein. Jour après jour, les nouvelles technologies prennent une place croissante à l’hôpital. Cependant, dans une société qui se mécanise à marche forcée, la question mérite d’être posée. Qu’en est-il des robots chirurgiens.

Robots chirurgiens : l’alliage de l’homme et de la machine

Qui sont les mieux pour en parler ? Les premiers concernés sans aucun doute. Difficile (pour l’instant) de faire parler les robots qui ont fait irruption dans le bloc opératoire. Ce sont donc les chirurgiens qui ont la parole dans un passionnant article écrit par nos confrères de la Tribune. Le premier élément qui ressort semble tout d’abord être celui de l’interdépendance. Humains et machines dans le bloc opératoire se complètent plus qu’ils ne s’opposent. Philippe Hubinois rappelle ainsi que ce sont souvent des chirurgiens qui contrôlent les robots.

« Le robot n’effectue pas les gestes du chirurgien à sa place. C’est le chirurgien qui dirige les bras du robot. Deux doigts de chacune de ses mains manipulent des sticks [… ] qui commandent les mouvements des bras du robot ». L’idée ? Supprimer l’erreur humaine, que l’on associe souvent avec des tremblements, un petit geste du au stress ou une saute de concentration. Le contrôle médical reste cependant essentiel, notamment à travers du retour haptique.

Robots chirurgiens

Des situations parfaites pour les robots

Pour autant, difficile de ne pas voir petit à petit une évolution technologique qui peut rendre dans certaines configurations l’élément humain obsolète. Pour l’heure, ce sont seulement certaines tâches qui sont automatisées. On peut ainsi penser à la descente de l’électrode de stimulation cérébrale que l’on utilise pour le traitement de Parkinson.

A la façon des caissières de votre supermarché ou même des journalistes, les chirurgiens sont-ils amenés à être peu à peu remplacés par des robots ? Pour l’instant, la marche à passer semble encore vertigineuse. Si les avantages concrets sont évidents dans certains cas, l’avantage par rapport à un être humain semble encore particulièrement ténu.

Cependant, là où les robots prennent toute leur importance, c’est pour accéder à des zones difficiles d’accès du corps humain comme le pharynx. A plus long terme, la différence se fera à travers notamment l’usage de la réalité virtuelle pour une connaissance approfondie du corps humain mais aussi de l’intelligence artificielle. C’est cette dernière qui pourrait permettre une véritable rupture technologique. D’ici-là, pour votre santé, il faudra continuer d’aller voir un médecin classique…

Sources & crédits Source : La Tribune - Crédit : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-robots-sont-ils-les-chirurgiens-de-demain-785249.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *