Accueil / CES 2018 / Robomart, le véhicule autonome qui délivre des fruits et légumes au CES

Robomart, le véhicule autonome qui délivre des fruits et légumes au CES

Robomart, véhicule autonome, fruits et légumes, épicerie, CES 2018

Ce vendredi 12 janvier, le CES 2018 touche à sa fin et avec lui l’animation de l’Eureka Park qui accueille 800 stands. Parmi ceux-ci, un projet a particulièrement fait sensation : le Robomart. Ce véhicule autonome vend des fruits et légumes frais, à la manière d’une épicerie motorisée.

Alors que le CES se termine aujourd’hui, on se rend mieux compte des tendances ayant rythmé le salon. Parmi elles, les moyens de transport connectés ont retenu l’attention. Un véhicule autonome a cependant réussi à se démarquer des autres par son concept : le Robomart. Ce food truck sans conducteur joue le rôle d’une épicerie sur roues, puisqu’il permettra d’acheter fruits et légumes frais.

Un véhicule autonome sous forme d’épicerie 2.0

Avec le Robomart, les jours de marché bondé pourraient bien arriver à leur fin. Connecté à une application pour smartphones, le véhicule autonome pourra être appelé à n’importe quel moment. Une fois le “marché” ouvert, l’utilisateur choisit les produits qui l’intéressent et est par la suite facturé en ligne. Cette épicerie 2.0 est évidemment équipée d’un système de réfrigération qui gardera les fruits et légumes au frais. Le Robomart ne se contente d’aller d’un point A à un point B, puisqu’il récupère et conserve les informations d’achats. Cela devrait permettre au véhicule autonome de refaire ses stocks automatiquement. L’épicerie sur roue pourra également communiquer avec les clients, les employés et les forces de l’ordre en cas de besoin.

Le Robomart sur la route californienne toute la sainte journée

Robomart, véhicule autonome, fruits et légumes, épicerie, CES 2018

À la manière des robots de LG, l’entreprise espère faciliter la vie des habitants. Toujours à l’état de prototype aujourd’hui, le Robomart pourrait arriver sur les routes de la Californie d’icmi-2018. En pleine négociation avec la municipalité, la société compte sur ses partenariats pour mener son projet à bien. En effet, l’épicerie sur roues fonctionne grâce aux technologies de Lidar et Nvidia. Le premier s’occupe du déplacement de la machine et de son repérage dans l’environnement. Dans le cas du constructeur de cartes graphiques, c’est une intelligence artificielle poussée qui est fournie. On parle ici d’un niveau 5 sur l’échelle du véhicule autonome. Si on sait que 2018 devrait voir le déploiement du Robomart, aucun prix d’achat ou de location n’a été révélé.

Sources & crédits Source : https://newatlas.com/sae-autonomous-levels-definition-self-driving/49947/ - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *