[Dossier] Les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses ?

ondes

Les ondes électromagnétiques sont présentes partout dans notre monde moderne : télévision, ampoules électriques et téléphones sont des objets utilisés au quotidien. Cependant, depuis le siècle dernier, un débat concernant les possibles dangers de ces ondes divise l’opinion publique. Le sujet est plus que jamais d’actualité au vu du monde dans lequel nous évoluons. Force est alors de se questionner : les radiations émises par les appareils électroniques nuisent-elles à notre santé ?

Un débat récurrent

Parce que les objets de notre quotidien n’émettent que des radiations dites à « très faible fréquence » (environ 60 hertz par secondes), elles furent pendant un long moment vues comme inoffensives, étant trop faibles pour écraser les électrons et causer des dommages directement à notre corps.

Mais en juillet 1989, le journal américain Times envisageait l’effrayante possibilité que ce background omniprésent puisse causer le cancer.

ondes

Une étude épidémiologique vit alors le jour, comparant des enfants de Denver ayant succombé au cancer avec un autre groupe d’enfants en bonne santé. Celle-ci aboutit à la conclusion que les enfants vivants près d’une centrale électrique étaient deux fois plus exposés et pouvaient voir surgir la maladie.

Les expériences en laboratoire ont également fourni d’autres raisons de s’inquiéter. Les radiations électromagnétiques changeraient certaines cellules et altéreraient les actions des neurotransmetteurs. De plus, des radiations de 60 Hertz auraient augmenté le nombre d’embryons difformes dans les œufs de poule.

Le docteur David Carpenter de l’Université de New York, spécialiste du domaine de la santé publique, prévenait à l’époque :

Tout cela est très inquiétant. Nous ne voyons que le haut de l’iceberg, mais nous n’avons aucune idée de sa taille. Nous devons tous nous sentir concernés.

25 ans plus tard, le Dr Carpenter, toujours dans la même université, mais en tant que directeur de l’Institut pour la Santé et l’Environnement, se méfie encore des ondes électromagnétiques :

Presque rien n’a changé en 25 ans. La controverse est la même, bien que les effets biologiques des champs électromagnétiques sur le corps deviennent de plus en plus évidents.

ondes

L’une des raisons pour lesquelles certains se montrent encore sceptiques réside dans le fait que les scientifiques n’ont pas encore d’explications concernant la façon dont ces ondes causeraient le cancer. Récemment, les inquiétudes se portent non plus sur les fréquences de 60 Hertz, mais plutôt sur celles à millions : celles des téléphones et des réseaux sans fil.

Le Dr Carpenter aimerait laisser le WiFi en dehors des écoles, par exemple, bien qu’il n’y ait aucune évidence de danger direct pour le moment.

Tous les types de radiations sont-ils dangereux ?

Non, les êtres humains sont exposés aux radiations naturelles toute la journée, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les radiations terrestres et cosmiques font évidemment partie du monde, de la planète sur laquelle nous vivons. Et il y a bien sûr le soleil, notre source de radiation la plus importante de par ses rayons solaires. Nous y sommes habitués, la plupart sont inoffensifs, parfois même nécessaires. Ce dont il faut se méfier, c’est d’une exposition étendue et intensive à celles-ci, qu’elles soient naturelles ou artificielles.

ondes electromagnetiques
Spectre électromagnétique

On parle de pollution électromagnétique pour décrire l’exposition excessive à des radiations ou à des champs électromagnétiques émis par les appareils électroniques comme les smartphones, routeur WiFi ou encore les équipements Bluetooth.

L’énergie émise par ces appareils électroniques n’a cependant pas la capacité d’endommager les liaisons chimiques. En d’autres termes, elle ne peut pas porter atteinte à votre ADN, ce qui est une cause potentielle de cancer. Cependant, si les radiations électromagnétiques ne causent pas de dommages immédiats, elles interagissent bel et bien avec notre corps, surtout en cas d’exposition à long terme.

Comment les radiations électromagnétiques des appareils électroniques affectent-elles notre corps ?

Notre corps peut absorber ces radiations électromagnétiques en tant qu’énergie, ce qui signifie que les molécules du tissu exposé aux radiations seront stimulées. Autrement dit, elles se réchauffent. C’est exactement le même principe que lorsque nous bronzons au soleil. Les molécules présentes dans notre épiderme se trouvent stimulées par les rayons solaires, et c’est de cette façon que notre peau se réchauffe.

ondes solaires

De plus, l’énergie émise par les appareils électroniques est inférieure à celle du soleil, l’énergie étant proportionnelle à la fréquence de radiation. La lumière ultra violette, celle possédant un fort potentiel nocif de type cancer, a même une fréquence de radiation supérieure aux micro-ondes que diffusent nos téléphones. Rassurés ?

Ces dernières années, beaucoup d’attention a été donnée au débit d’absorption spécifique (DAS) des smartphones et à leur effet sur notre santé. Le DAS est un indice indiquant la quantité d’énergie véhiculée par les ondes reçues par l’usager d’un appareil radioélectrique, lorsque cet appareil fonctionne à pleine puissance.

das ondes
Répartition des smartphones par indice DAS

Cependant, ces valeurs sont parfois quelque peu arbitraires, bien que les constructeurs et entreprises doivent respecter une limite de sécurité mise en place par la Federal Communication Commission des États-Unis.

Nous ne prenons toujours pas la pleine mesure des effets potentiels des radiations électromagnétiques, à la fois en terme d’interaction biologique, mais également les effets de leur exposition prolongée et cumulée. Ce qui est certain, c’est que nous sommes de plus en plus sujets à ce type de radiations, nous baignons dedans au quotidien. Elles sont émises par de plus en plus de dispositifs et nos relations avec ceux-ci deviennent de plus en plus intimes. Il n’y a aucun moyen d’en savoir le résultat.

Ces effets sont-ils évidents ?

En 2011, les radiations sans fil ont été classifiées comme potentiellement cancérigènes par l’International Agency for Research on Cancer, une agence de l’Organisation mondiale de la Santé, en réponse à des études indiquant une possible corrélation entre les ondes des smartphones et le cancer.

Le débat revient ici, et divise : des études scientifiques suggèrent ce lien entre les radiations et le cancer, tandis que d’autres le réfutent.

ondes wifi

Notre rapport avec la technologie sans fil est aujourd’hui radicalement différent d’il y a 10 ans, à l’époque où la plupart des appareils sans fil utilisés de nos jours n’existaient pas. Étudier des effets à long terme sur le corps humain prend malheureusement du temps, et pendant ce temps, la technologie continue d’évoluer de façon beaucoup trop rapide pour une étude scientifique, qui ne pourra pas suivre le rythme.

Dans le même temps, des rapports qui se veulent alarmants nous rappellent d’être prudents et méfiants. Cependant, les expériences amateurs souhaitant informer la population restent discutables : le rapport démontrant que des pousses de cresson se mourraient lorsqu’elles étaient placées près d’un router WiFi présentait de nombreuses faiblesses et des erreurs d’amateurisme, et, de ce fait, ne pouvait être vraiment crédible ou prises au sérieux.

experience ondes cresson
Résultat de l’expérience sur des pousses de cresson : à gauche des pousses non exposées, à droite des pousses exposées aux ondes WiFi.

Les êtres humains ne sont pas des pousses de cresson, certes, mais nous gardons tout de même bon nombre d’appareils sans fil proches de notre corps. Alors faut-il se montrer réellement méfiant ou faut-il prendre le risque ? Tout est une question de subjectivité, du moins tant qu’aucune conclusion valable n’est proposée.

Comment s’en protéger ?

Comme évoqué auparavant, les radiations électromagnétiques artificielles provenant de nos systèmes électroniques sont omniprésentes dans notre environnement. Au niveau technologique actuel, et à condition de ne pas utiliser de façon excessive les appareils émetteurs, elles semblent inoffensives, du moins pour les adultes. Cependant, si vos habitudes vous paraissent risquées ou que vous avez déjà eu l’expérience de symptômes qui pourraient être attribués à la pollution électromagnétique, vous pouvez essayer certaines des solutions proposées ci-dessous.

Ne soyez plus accroc à votre smartphone

Votre téléphone emmétra le plus de radiation lors de vos appels, un kit mains libres est alors conseillé. Évitez également les appels lorsque le signal réseau est faible, et, dans la mesure du possible, essayez de ne pas porter votre smartphone près de votre corps, particulièrement lorsque vous dormez, ou n’hésitez pas à le mettre en mode avion pendant votre sommeil. Vous gagnerez également en batterie ! Finalement, optez pour un téléphone ayant un faible DAS lorsque vous achèterez le prochain.

ondes

Les ondes WiFi et Bluetooth

Le signal WiFi n’émet qu’une faible énergie, puisqu’il ne couvre qu’une courte distance. De plus, celle-ci est considérée comme non thermale, ce qui signifie qu’elle ne provoque pas de réchauffement des tissus. Techniquement, aucun souci à se faire, donc.

Cela dit, les enfants pourraient être plus vulnérables. Si vous vous sentez concernés, pensez à vous connecter à internet via un câble Ethernet, ce qui vous permettra d’éteindre votre routeur WiFi. Si celui-ci se doit d’être toujours actif, placez-le à une distance maximale de votre bureau ou lit, tout en essayant de garder un signal raisonnable.

ondes

Encore une fois, de par nos connaissances d’aujourd’hui, les signaux WiFi sont anodins et il est pratiquement impossible d’en faire une overdose.

Relax, tout ira bien

En ce moment précis, la science n’est pas claire. En partie à cause du flou dans lequel sont réalisées les expériences dans ce domaine et du fait que l’utilisation intime de la technologie est quelque chose de relativement nouveau.

Par conséquent, nous ne verrons clairement les effets que dans un certain temps.

ondes

De ce fait, à la question “les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses pour la santé”, nous serions tentés de répondre non. Du moins pas pour le moment. Alors pas de panique, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *