CES 2017 : OjO Commuter, le scooter intelligent zéro pollution

ojo commuter scooter

On a beaucoup parlé des voitures autonomes et électriques depuis le début du CES.  La présentation des modèles de Faraday Future ou de Chrysler par exemple a attiré beaucoup d’attention. Mais on a parlé beaucoup moins des deux roues. Ojo Electric est l’une des premières entreprises à présenter un modèle depuis le début du salon. Le “Ojo Commuter Scooter”, son véhicule électrique au design presque enfantin veut proposer une expérience inédite et une réponse aux problèmes que vous pouvez rencontrer pour vous déplacer en ville. 

ojo commuter scooter ces 2017

Retour en enfance

C’est un véhicule qui vous aidera à revenir en enfance. Visuellement, il ressemble plus à une trottinette qu’à un Vespa. Pourtant, il ne faut pas se laisser influencer par cette idée. Le scooter peut atteindre les 32 km/h et son autonomie permet de parcourir 40 kilomètres. Plus que suffisant pour aller de votre domicile à votre travail.

Autant dire que le groupe Ojo est fier de son innovation. Dans un lyrique communiqué de présentation, ils expliquent : “entrez dans le monde d’Ojo, une véritable avancée dans le transport personnel, sans équivalent en terme de qualité, d’agilité, d’usage et de technologie. De ses nombreux brevets au transport en lui-même, c’est le premier scooter intelligent qui donne une expérience de conduite jamais vue”.

Visuellement, il est très épuré et ergonomique. Mais dans les pentes, comment va-t-il réagir lorsque vous tenterez de gravir cette butte qui vous fait suer à grandes eaux quand vous êtes à pied ? Aucun problème grâce à son moteur HyperGear et à un système permettant de gravir sans encombre les fortes pentes, avec un conducteur pesant jusqu’à 135 kg.  Trois modes sont disponibles : Eco, Touring et Sport. Sur l’écran tactile, vous pouvez visualiser les informations sur votre conduite (vitesse, distance) et contrôler les lumières et le son. 

ojo commuter scooter ces 2017

OjO Commuter Scooter, un véhicule propre

Enfin, le scooter a plusieurs vrais avantages. Tout d’abord, il est prévu pour utiliser les pistes cyclables. Il répond aux mêmes obligations qu’un vélo électrique et on peut donc l’utiliser sans permis. Ensuite, il émet zéro gaz à effets de serre.  Nous avons fait de la recherche et développement depuis presque trois ans pour répondre à l’important besoin d’un véhicule simple, stable, drôle, qui puisse aller sur les pistes cyclables et qui ne pollue pas” explique Dale Seiden, le président de Ojo Electric. Le véhicule se recharge très facilement. Il suffit de dérouler son câble rétractable et de le brancher sur une prise murale classique.

Le OjO Commuter Scooter sera vendu dans les prochains jours sur Amazon à partir de 1 999$, dans divers coloris – blanc, noir, bleu, rose, graphite, orange – ainsi qu’une version street art. Diverses options seront disponibles comme des hauts-parleurs Bluetoth étanches, un système à commande vocal ou encore un port USB pour recharger votre téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.