Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Bague / Objets connectés: les wearables les plus insolites

Objets connectés: les wearables les plus insolites

objets connectés insolites

Mais où vont-ils nous chercher tout ça? C’est parfois la question qu’on se pose lorsqu’on voit débarquer certains objets connectés sur le marché. La technologie nous apporte beaucoup, mais les formes qu’elle prend tendent à envahir de plus en plus nos quotidiens.

 Mieux dormir, mieux manger, tout pour nous rendre meilleur et moins addict. Pourtant, on a parfois l’impression d’avoir remplacé une addiction par une autre. Des objets connectés de plus en plus intrusifs, des accessoires qu’on a dans la peau, littéralement. Bonne ou mauvaise chose, à vous de voir.

Le verre de trop

Vous vous rappelez de la soirée de samedi dernier ? Mais si, il y avait tout le monde, vous fêtiez l’anniversaire de Thibaut ou Lucas ? Non, rien ? C’est peut-être parce que ce jour-là vous aviez un peu chargé la mule. Ça nous est tous déjà arrivé, sauf que maintenant vous n’aurez plus d’excuses. Fête ou non, vous aurez désormais un bracelet qui vous dira de ralentir un peu voire de carrément passer à l’eau. Utile ? Reste à voir, cet objet connecté n’est pas encore en vente, mais ses créateurs assurent qu’il sera capable de calculer très précisément le niveau d’alcool dans le sang.

objets connectés wearables

À la recherche du sommeil perdu

Bien dormir semble être la priorité de nombreuses entreprises ces temps-ci. Alors forcément certains objets connectés semblent un peu plus insolites que d’autres. Prenons l’exemple de Beddr. Fini les bracelets, has been les trackers de sommeil sur poignet, aujourd’hui c’est sur le front que ça se passe. Oui, oui, il suffit de poser ce petit appareil de la taille d’un timbre et faisant le poids d’une pièce de 5 centimes sur votre front. Sa petite bande adhésive hypoallergénique tiendra toute la nuit afin d’analyser votre sommeil et de repérer ce qui ne va pas.

Bien plus pratiques et efficaces sur le front, les développeurs de ce projet affirment que ces nouveaux objets connectés permettront de mieux indiquer la position adopter lors du sommeil. En effet, la position a un effet majeur dans les problèmes de respiration ou d’apnée du sommeil, qui provoque à terme de sérieux troubles du sommeil.

objets connectés wearables

L’objectif de Beddr serait, à terme, de sortir des maisons et de servir de base de diagnostic afin qu’un jour ses utilisateurs puissent apporter leurs analyses de sommeil à leur médecin et trouver grâce à cela un traitement efficace et adapter à ce trouble. Seule danger, la collecte de données qui à terme pourrait empiéter gravement sur notre vie privée. Quelle serait la prochaine étape ? L’analyse de nos rêves?

Des bijoux intelligents

Les bijoux s’y mettent aussi ! téléphones ? Pas assez branché, maintenant chez les objets connectés, ce sont les bagues, les bracelets, les montres ou encore les colliers qui ont la côte. Ces smart jewelery vous gardent connectés à n’importe quel moment. Avec une petite préférence pour la bague, ces entreprises appâtent leurs clients avec style  : Motiv, Oura et même Swarovski sont de la partie. Encore une fois, leur fonction principale reste celle d’analyser votre sommeil et de contrôler votre manière de bouger, ne vous inquiétez pas si vous vous sentez juger, c’est normal. Il suffit généralement de voir le tableau de bord de ces bagues sur vos smartphones pour vite vous rendre compte que tout ce que vous faites ne va pas du tout.

objets connectés wearables

Pour les plus créatifs d’entre vous, ceux qui ont rempli à ras bord leurs notes dans leur téléphone, qui ont toujours des post-its un peu partout chez eux, nous avons trouvé vos futurs objets connectés préférés. Alors ça coûte cher, ça ressemble un peu à une pierre magique tout droit sortie de l’esprit de JK Rowling, mais ça fonctionne. La Senstone peut se porter en bracelet ou en collier et enregistre tout ce que vous dites. De votre liste de courses, à vos idées de livres ou encore à une série Netflix que vous devez absolument commencer, cette petite pierre retient tout. Elle agit un peu comme votre deuxième cerveau, certes c’est un peu gadget, mais vous n’oublierez plus jamais rien.

objets connectés wearables

Bracelet antimoustiques

Un monde sans cet insupportable bourdonnement qui vient vous réveiller la nuit, sans boutons qui démangent et qui vous rendent fous, bref un monde meilleur. Sans piqûres de moustique, nous serions sans doute plus paisibles et probablement plus en sécurité. Il ne s’agit pas ici uniquement de confort secondaire, mais véritablement d’une question de santé publique pour cette startup suisse. Pas de sprays, ou de parfums d’ambiance ni de produits chimiques, mais de simple objets connectés.

Comment ça marche ? En faisant appel à l’instinct de survie de cet insecte. En effet, ce bracelet reproduit le flux électromagnétique d’un orage, ce qui pousse le moustique à s’éloigner et donc réduit considérablement les chances qu’il vous pique. Méthode non conventionnelle, certes, mais qui pourrait bien être efficace. Bien sûr, ce bracelet ne garantit en aucun cas un taux de réussite de 100 % et de nombreux tests restent encore à faire. Selon les espèces ou la position géographique, les résultats peuvent considérablement varier. Un bon point tout de même pour cet accessoire peu conventionnel.

objets connectés wearables

Et si on allait encore plus loin

Réticent à se faire tatouer ? Et si on vous disait qu’il existe à présent un tatouage qui saura vous prévenir lorsque quelque chose ne va pas ? Pas de bracelets ou autres accessoires, mais un tatouage, un tracker sous-cutané. Des chercheurs du MIT et d’Harvard sont allés encore plus loin et ont mis au point le Dermal Abyss : des objets connectés sous-cutanés disposant d’un système qui change de couleur lorsque le corps subit des changements. Le but ? Prévenir en avance lorsque la santé d’une personne se dégrade. Cela pourrait être un pas de géant. Mais seriez-vous tout de même prêt à vous faire tatouer ?

objets connectés wearables tatouage

Et pour les plus frileux…

… le LogicInk, un tatouage temporaire, qui vous indiquera si vous avez atteint votre limite d’exposition aux UV. Le tatouage représente trois cercles blancs, au fil de la journée ils changent de couleur. Lorsque les trois symboles deviennent mauves, c’est votre tatouage connecté qui vous indique qu’il est temps de vous mettre à l’ombre.

objets connectés wearables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *