New Balance sort sa première montre intelligente

Smartwatch New Balance

Les marques de chaussures se mettent aussi aux objets connectés. New Balance était présent au CES 2016 et en a profité pour dévoiler son nouveau produit connecté réalisé en partenariat avec Intel. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire il ne se trouve pas à la cheville mais bien sur le poignet. Destinée aux sportifs en quête de performances, la Smartwatch se veut différente des autres montres intelligentes.

Présent dans les immenses allées du Consumer Electronics Show, New Balance a fait son connect coming out. Après avoir officialisé la création de sa nouvelle branche “NB Digital Sport” destinée à l’amélioration des performances des athlètes, New Balance a dévoilé dans la foulée son tout premier objet connecté. Si la marque n’a pas encore décidé de sortir une paire de chaussures 2.0, elle a déjà conçu une montre intelligente destinée à sa clientèle sportive.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

New Balance Smartwatch

Développée en partenariat avec le géant Intel, cette Smartwatch 100% américaine possédera de nombreuses caractéristiques tournées la performance sportive et le suivi des athlètes. Cette montre connectée qui inaugura la plate-forme “Digital Sport” aura pour objectif premier de démontrer que l’IoT va dans le sens de l’amélioration des performances sportifs pour établir les record de demain.

Un outil conçu pour les performeurs

Pour les coureurs, cette montre se révèle particulièrement utile, notamment pour ses analyses de parcours par GPS, ses conseils donnés pendant la course, mais aussi pour la musique qu’il diffuse sans devoir recourir au smartphone. Cette montre connectée sera équipée d’outils de mesure tel qu’un accéléromètre, un capteur de fréquence cardiaque, un baromètre, un capteur de température de la peau, nécessaire pour évaluer le niveau de fatigue de son utilisateur.

 New Balance

“Conçu pour les coureurs et par les coureurs, la New Balance Smartwatch peut suivre les itinéraires des athlètes via GPS, mais aussi leur faire écouter leurs morceaux de musique préférés. Le tout sans smartphone” a déclaré le directeur de New Balance, Rob DeMartini.

Des données recueillies et partagées

Autant de fonctionnalités accessibles sous l’Android Wear. Par ailleurs, la marque américaine à également annoncé créer une nouvelle plate-forme appelée “New Balance Run Club”. Un lieu d’échanges de données où chaque utilisateur pourra se connecter pour analyser ses performances et les comparer grâce au suivi détaillé de leurs performances. Le tout est recueilli par le logiciel GPS Strava.

Une performance réalisable grâce au processeur Atom Z34XX fourni par Intel. New Balance devrait à l’avenir travailler sur d’autres objets/vêtements interconnectés, toujours dans l’optique d’optimiser le suivi des performance des sportifs amateurs et athlètes de haut niveau.

New Balance

Brian Krzanich, Directeur Général d’Intel Corporation s’est dit “impatient de voir comment notre collaboration avec New Balance et leur profonde intelligence dans l’expérience du running peut débloquer le potentiel des coureurs partout dans le monde”

Sortie prévue pour l’été 2016

Conscient du basculement technologique opéré par le milieu du sport, New Balance est l’une des rares marques de référence internationale à se projeter dans l’avenir dessiné par l’expansion conséquente de l’Internet des objets connectés.

Cependant, et malgré toutes ses nouvelles innovations, la Smartwatch de New Balance doit encore se différencier de la concurrence qui propose déjà des produits similaires tel que la Runtastic Moment. Mais une chose est sûre, la marque américaine a déjà attaqué son virage numérique pour devancer le sport de demain. A l’été 2016 – à la sortie de sa première montre connectée – nous saurons si ce dernier a été négocié avec succès.

Source

  • PRIVATEFLOOR Chaise à bascule Rarwick - Transparent Gris transparent - PRIVATEFLOOR
    Mobilier d'intérieur Meuble de salle à manger Chaise et accessoire Chaise PRIVATEFLOOR, La Rocking Chair Balance , inspirée du fauteuil à bascule , rencontra un succès immédiat lors de sa première présentation au concours Furniture Design de 1950, au Musée d'Art Moderne de New York. Son profil unique et
    89,90 €
  • PRIVATEFLOOR Chaise à bascule Rarwick - Patchwork Ray Multicolore - PRIVATEFLOOR
    Mobilier d'intérieur Meuble de salle à manger Chaise et accessoire Chaise PRIVATEFLOOR, La Rocking Chair Balance Patchwork, inspirée du fauteuil à bascule , rencontra un succès immédiat lors de sa première présentation au concours Furniture Design de 1950, au Musée d'Art Moderne de New York. Son profil
    87,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.