Accueil / Loisir / Drones / Tendance : La meilleure immersion “historique” est au Puy du Fou

Tendance : La meilleure immersion “historique” est au Puy du Fou

puy du fou connecté

Le Puy du Fou a ouvert cette année sa toute nouvelle attraction. Avec 2,2 millions de visiteurs en 2018, 107 millions d’euros de CA, il est reconnu pour être le meilleur parc d’attraction au monde. Chaque année, le parc propose un nouveau voyage dans l’Histoire. C’est là bas, en Vendée, à environ 3h de Paris, que nous retrouvons les meilleures expériences immersives “historiques”.

Le Puy du Fou a pour ambition depuis maintenant 40 ans de surprendre et faire vivre des émotions à l’ensemble de ses visiteurs. Pour cette raison, il investit chaque année des centaines de milliers d’euros dans le développement de nouvelles attractions, alliant l’innovation et la créativité pour proposer des expériences toujours plus sensationnelles. Il est également le premier parc à avoir dématérialisé sa billetterie (avant Disney ou le Parc d’Astérix par exemple) et sera bientôt le premier à tout intégrer (billet) dans l’application mobile.

La grande surprise des drones volants

drone puy du fou

Surprise au grand spectacle de La Cinéscénie accueillant 14 000 personnes de voir voler les célèbres Neopter. Avec un investissement de 3 millions d’euros, ces drones de 6kg avec une capacité de 2kg de charge (décor ou projecteur), sont utilisés pour offrir une chorégraphie spectaculaire ou une meilleure mise en valeur des participants du spectacle.

Il faut bien faire la distinction avec les drones d’Intel (1200 drones synchronisés) portant de simple LED et avec un taux de perte de 5 à 10% des drones à chaque prestation.

drone puy du fou

Premiers au monde à être capables de voler jusqu’à 30km/h en télépilotage automatique et à exécuter une chorégraphie aérienne en plein air, le Puy du fou prouve une nouvelle fois sa capacité à surprendre. La trajectoire de chacun des drones est programmée en amont et le drone reproduira l’ensemble des trajectoires entre 30m et 50m de haut pendant environ 6 minutes de spectacle. Le système développé avec une entreprise partenaire est capable de faire voler 80 drones maximum en même temps.

Le mystère de la Perrouse, la meilleure immersion technologique de l’année

Avec plus de 10 millions d’euros d’investissement, 14 mois de travaux et un long travail de recherche, cette expérience peut être quasiment qualifié de “réalité virtuelle réel” par sa scénographie complète.

Les décors bougent en permanence, il y a des automates, des comédiens, et plusieurs effets spéciaux. Cette grande nouveauté du parc est une montée en puissance continue d’émotions, d’immersion et de sensations pendant toute la durée de la visite (environ 20 minutes). Le visiteur va pouvoir embarquer dans le célèbre navire de la Pérouse du 18e siècle et voyager autour du monde.

Sur une surface de 2650 mètres carrés de nombreuses innovations technologiques permettent d’amplifier chacune des émotions et provoquer de nouvelles sensations dans le but de faire ressentir chacune des étapes de la célèbre expédition maritime.

A commencer par des sensations fortes de la haute mer avec des effets spéciaux de pointe. Nous y retrouvons de magnifique projections de vidéos en mapping 3D (Port de Brest, Cap Horn, Île de Pâques…). Pour donner de la profondeur aux écrans à travers les sabords du bateau, des vidéos projecteurs laser phosphore de 10 000 lumens ont été utilisés. Avec l’aide de la société Cosmo AV, pendant 10 mois et avec plus de 50 personnes, l’équipe du Puy du fou on trouvé le moyen d’obtenir un rendu proche du réel pour représenter l’océan et c’est plus que réussi.

En complément des vidéos, plus de 175 effets sonores 360° ont été implémentés. Enfin, pour atteindre l’immersion totale, des effets climatiques (chaleurs moite, vent glacial, humidité) ont été ajoutés.

Et les autres technologies telles que la réalité virtuelle et les objets connectés ?

La réalité virtuelle n’est encore présente sur aucun spectacle. Une volonté du Puy du fou qui cherche avant tout à créer de l’émotion auprès de ses visiteurs. Par peur de donner du virtuel alors que le parc cherche à renouer les liens et apporter le maximum de réel, ou par manque de compatibilité avec les expériences actuelles, la réalité virtuelle est encore laissé de côté.

Néanmoins la réalité virtuelle tuerait-elle vraiment le réel ? Le parc compte toutefois utiliser de cette technologie dans le but de développer ses projets, de projeter plus facilement leur vision et assurer le bon développement des prochaines expériences.

Concernant les objets connectés, le parc continue de développer son application mobile, avec l’intégration récente de la traduction de tous les spectacles sur l’application. Le Wifi a également été déployé dans tout le parc. Enfin, nous avons trouvé sur le parc un objet connecté que nous avions testé : “Weenect” qui est proposé à l’entrée. Il permet aux familles de suivre leur enfant dans le cas où ce dernier se serait perdu. Faute de chiffres à nous donner, nous savons toutefois que ce service est très apprécié et est en forte demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *