Accueil / Santé connectée / Environment Dress 2.0 : une parure connectée pour sauver des vies

Environment Dress 2.0 : une parure connectée pour sauver des vies

Environment Dress 2.0 une robe pour détecter les menaces environnementales

L’Environment Dress 2.0 est une robe connectée créée par deux artistes espagnols. Elle est capable de détecter les menaces environnementales, et potentiellement de sauver des vies. 

Les objets connectés se répandent de plus en plus. De l’Apple Watch aux casques de réalité virtuelle, les wearables en tout genre rencontrent un franc-succès auprès des consommateurs. Pour l’heure, cependant, ce succès se limite aux trackers d’activité comme les bracelets Fitbit ou Jawbone Up.

Ces appareils se contentent pour la plupart de mesurer les données biométriques des utilisateurs, telles que la fréquence cardiaque ou la pression sanguine. Rares sont les accessoires qui collectent et analysent des données sur l’environnement des usagers.

Détecter les menaces environnementales

environment-dress-2-0-2

C’est ce que propose l’Environment Dress 2.0. Cette parure connectée est capable de détecter les dangers omniprésents tels que les radiations UV ou le monoxyde de carbone. Cette tenue intelligente est potentiellement capable de sauver des vies.

Développée par les artistes espagnols María Castellanos et Alberto Valverde, cette parure est basée sur un prototype conçu en 2015. La robe utilise différents capteurs pour détecter les facteurs environnementaux invisibles du quotidien, tels que la température, la pression atmosphérique, le bruit, ou le niveau de poussière.

Une application pour se protéger

L’utilisateur est ensuite averti en cas de contamination. Les capteurs transmettent leurs données vers l’application compagnon, contrôlée par l’usager. En cas de pollution sonore dans une zone urbaine très peuplée, l’utilisateur peut ordonner à l’application de fermer le casque intégré à la robe pour s’abriter du bruit. Des pics peuvent également le protéger du monoxyde de carbone.

Le projet, entamé en 2009, fût inspiré par un fort intérêt pour le corps humain, et plus précisément par la capacité à améliorer les capacités humaines grâce à la technologie. Durant son doctorat à l’Université de Vigo, en Espagne, Castellanos a présenté une thèse sur la peau bionique, explorant les possibilités hybrides entre les wearables et la cybernétique. De son côté, Valverde a étudié les objets connectés d’un point de vue artistique. Ils sont tous deux parvenus au constat que les constructeurs de wearables ignorent l’environnement.

Déterminer les relations entre environnement et humeur

environment-dress-2-0

Selon Castellanos, dans notre environnement quotidien, de nombreux facteurs peuvent influencer notre humeur et nos relations avec les autres. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de créer une robe intelligente capable de mesurer les données environnementales et leur impact sur nous. En plus de détecter les menaces environnementales, l’application collecte la position géographique et l’humeur de l’usager pour tenter d’établir les relations entre environnement et état d’esprit. L’usager peut ensuite dresser une carte émotionnelle de sa ville.

La robe peut potentiellement aider les utilisateurs à déterminer quelles parties de leurs villes sont les plus sûres en compilant des données utiles sur l’environnement. L’application enregistre des données en permanence, et l’usager peut étudier son trajet pour vérifier les niveaux de poussière, de monoxyde de carbone, et de radiations UV.

Toutefois, même si cette parure peut délivrer des analyses environnementales en temps réel et des alertes pour les utilisateurs, les deux artistes sont davantage intéressés par les analyses de données fournies après son usage.  Ces données peuvent être consultées sur le site web officiel, et les utilisateurs peuvent en tirer des conclusions plus larges et planifier leur journée en fonction. Castellanos n’assure pas que cette robe peut sauver des vies, mais confirme qu’elle peut aider à détecter des dangers que les capteurs naturels du corps humain ne peuvent percevoir.

Un engagement politique

L’objectif de la collecte de ces données est également politique selon le duo d’artistes. La plupart des gens ne bénéficient pas d’un accès facile aux données environnementales. Une étude menée en Pennsylvanie a démontré une influence directe de la fracturation hydraulique sur les problèmes respiratoires et cutanés. De nombreuses villes du monde entier, dont la ville natale de Castellanos, sont polluées par les usines. La plupart des citoyens ignorent la présence de ces polluants dans l’atmosphère. Les deux créateurs du projet s’interrogent sur la réaction des citoyens s’ils prennent conscience du phénomène.

Afin de parvenir à cet éveil des consciences, Castellanos et Valverde ont fait de l’Environment Dress 2.0 un projet Open Source. N’importe qui peut accéder au code original et le modifier. Leur espoir est à présent que d’autres artistes et designers intègrent cette technologies à leurs vêtements et accessoires connectés, pour propager cette prise de conscience jugée essentielle pour l’avenir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *