Accueil / Maison connectée / Les employés de Google écoutent vos conversations avec Google Home

Les employés de Google écoutent vos conversations avec Google Home

employe google home ecoute

Les employés de Google ont accès aux enregistrements des commandes vocales passées sur des appareils Google Home. Ils les écoutent et les analysent afin d’améliorer les capacités de l’intelligence artificielle présente dans ses objets. Cela concerne aussi les conversations enregistrées par erreur, pleines d’informations confidentielles. 

Des millions de personnes utilisent les appareils Google Home depuis leur sortie en 2016. Cette série d’objets connectés inclut l’assistant Google qui exécute la moindre commande. Il suffit par exemple de lui demander s’il fera beau ce week-end pour un pique-nique ou d’acheter des places de cinéma si la réponse est négative. L’assistant obéit à la voix et valide tout ce qu’il entend. 

Ce que tout le monde ne sait pas, est que l’appareil en question enregistre et conserve les commandes vocales de ses utilisateurs. Ce n’est pas un problème en soi, puisque c’est mentionné dans les termes et conditions d’utilisation. C’est un moyen pour l’intelligence artificielle de s’améliorer pour proposer des réponses toujours plus pertinentes. Là où l’on peut commencer à se fâcher, c’est quand on apprend que les employés de Google ont également accès à ces enregistrements et qu’ils les écoutent.

Google Home entend quelquefois « OK Google » par erreur

Tout cela est d’autant plus agaçant quand on remonte un peu dans le temps et que l’on s’intéresse aux paroles de la société américaine à ce propos. Google a en effet constamment affirmé que les utilisateurs de produits Google Home n’étaient pas sur écoute. Alors, ce n’est pas complètement un mensonge puisque ladite écoute ne se fait pas en direct. Pourtant les employés de Google ont malgré tout accès à des extraits de commandes vocales, voire à des bribes de conversations

En temps normal, l’appareil Google Home reconnaît le fameux « OK Google », enregistre la commande vocale, et c’est tout. Néanmoins, il arrive parfois que l’objet interprète mal une parole prononcée dans la pièce et la confonde avec « OK Google ». Dans ce cas, toute la conversation, privée, est conservée dans les serveurs du géant du net. Toutes les informations sensibles le sont donc aussi. Et même si les extraits audio sont présentés de manière anonyme à ceux qui les analysent, leur contenu peut rapidement révéler des noms, des adresses, ce genre de choses. 

Des journalistes belges prouvent que cette histoire est vraie

Après l’affaire semblable qui a touché Amazon et son assistante Alexa il y a quelques jours, les journalistes du site d’informations belge VRT ont voulu tenter l’expérience avec Google Home. Ils ont ainsi contacté les spécialistes des langues employées par Google qui s’occupent des enregistrements des commandes vocales. Ils ont même pu écouter ou faire écouter à des gens ces enregistrements. Certaines personnes ont bien reconnu leur voix. Dans une réponse aux journalistes, Google a confirmé cette information. Ils se sont justifiés en disant que ce moyen est crucial pour faire progresser l’assistant vocal des produits Google Home. Il apparaît donc que la technologie prime sur la vie privée des gens. Un constant de plus en plus fréquent ces jours-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *