Accueil / Loisir / Drones / Les drones poussent comme des champignons grâce à la science

Les drones poussent comme des champignons grâce à la science

drones us army

On connaissait la fécondation in vitro et les cultures en serres, mais voilà une idée à laquelle il était difficile de penser : faire pousser des drones dans des laboratoires. Voici pourtant le sujet de recherche commandé par l’US Army.

Le principe de la culture de drones

Ce projet mené par la société BAE Systems, spécialisée dans les domaines de la défense et de l’aérospatial entend cultiver chimiquement des drones qu’ils équiperont d’ordinateurs chimiques. Pour cela, ils ont créé une machine spécialisée -une sorte d’imprimante 3D chimique-, baptisée Chemputer, elle utilise la chimie avancée pour faire pousser drones et systèmes électroniques grâce aux molécules.

Miracle de la science ou folie humaine, il semblerait que cela soit possible puisque le projet de drones, cultivés dans des cuves remplies de liquides chimiques pour les faire pousser avant d’être posés sur une ligne de montage qui leur ajoute moteurs et derniers composants manquants, est en plein essor.

drones chimiques

Pour le créateur de ces bébés drones, le professeur Lee Cronin, dans le futur, il sera possible de créer des machines complexes avec un minimum d’aide de l’homme. Un défi pour le développement de la chimie telle que nous la connaissons.

L’utilité de la culture de drones

A première vue, cette invention permettrait de se passer une fois de plus de l’homme pour créer des machines qui elles aussi remplaceront l’homme. En y regardant de plus près, même constat auquel on peut ajouter la rapidité de production. Un montage de drone pièce par pièce prend plusieurs mois de la fabrication des pièces à l’assemblage, ici, le processus pourrait être réduit à quelques semaines seulement. Par ailleurs, il serait possible de demander la naissance de drones spécifiques différents à chaque fois sans compliquer la tache des humains qui produisent les pièces.

assemblage drone

Cette invention, commandée par l’armée américaine, lui permettrait donc de s’équiper rapidement de drones adaptés à ses besoins en temps réel. Et si pour l’instant, ce procédé n’en est qu’au stade de l’idée, ce concept pourrait peut être voir le jour au vu des performances passées de cette société britannique qui n’a pas pour habitude d’échouer dans l’un de ses projets. Si jamais cette invention aboutie, elle ne se limitera probablement pas au territoire américain puisque désormais, l’armée française s’équipe aussi largement de drones, notamment pour renforcer la surveillance, tout comme le fait la Nasa pour aller visiter la planète Mars avant d’y envoyer des êtres humains.

Reste donc à savoir si ce projet ne relève pas de l’utopie et si, il arrive effectivement à terme, quand pourront nous tous, sur le même principe que les imprimantes 3D, bénéficier de notre petite cuve chimique à la cave pour nous créer le drone le plus adapté à nos désirs parmi la longue liste proposée dans ce comparatif et guide d’achat.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *