Accueil / Loisir / Drones / Alerte : les drones chinois serviraient à nous espionner

Alerte : les drones chinois serviraient à nous espionner

Drones chinois DJI

Selon les autorités américaines, les drones chinois partageraient les données de leurs propriétaires au gouvernement chinois.

C’est le département d’État américain chargé de la Sécurité intérieure qui a émis cet avis dans une alerte dont CNN a eu accès (via Engadget). Les drones made in China enverraient ainsi leurs données de vol à leurs fabricants qui les donneraient ensuite à un tiers.

Les secteurs sensibles avertis

Le gouvernement américain a adressé son alerte aux entreprises et organisations locales. Mais il a particulièrement recommandé aux entités travaillant dans des secteurs clés, comme la sécurité nationale, de rester vigilantes. Étant donné que les drones sont utilisés par les forces de l’ordre, les secouristes et les centres médicaux, ils ont accès à des données fortement sensibles. L’inquiétude peut donc se comprendre.

Drone de la marque chinoise DJI

Aucun fabricant de drones chinois visé

Dans sa missive, le département américain ne nomme aucun fabricant chinois en particulier. Néanmoins, près de 80% des drones opérant aux États-Unis sont de la marque chinoise DJI. Dans un communiqué obtenu par Reuters, cette société se justifie en rappelant que ses produits ont été vérifiés indépendamment par le gouvernement américain. De plus, elle réaffirme le contrôle total donné aux utilisateurs de ses appareils quant à la gestion de leurs données privées. De plus, les drones DJI utilisés par des agences gouvernementales ne sont pas censés transmettre des informations à leur fabricant.

Période de tension avec la Chine

Cette alerte contre les drones chinois constitue un épisode supplémentaire dans la montée des tensions entre Américains et Chinois. Elle vient notamment après la révocation par Google de la licence d’exploitation d’Android pour Huawei. Quelques jours auparavant, le président Trump avait signé un décret interdisant la vente et l’utilisation d’équipements télécoms posant un risque “inacceptable” à la sécurité nationale. Les équipements estampillés Huawei ou ZTE serviraient en effet d’outils aux espions chinois.

Jusqu’ici, l’administration américaine n’a donné aucune preuve pour fonder ses craintes envers les équipements Huawei. Il en va de même pour les drones chinois. Qui faut-il croire ?

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2019/05/20/us-government-alert-chinese-drone-data/ - Crédit : dji.com (Phote en une)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *