Accueil / Insolite / Design génératif : la première chaise pensée par une intelligence artificielle

Design génératif : la première chaise pensée par une intelligence artificielle

Chaise intelligence artificielle design génératif

Voici la toute première chaise dessinée par une intelligence artificielle grâce au design génératif. Créée par un algorithme, cette chaise utilise le moins de matière possible.

Le design génératif est un système de création par algorithme ou intelligence artificielleintelligence artificielle. Le système va générer différents modèles qui répondent tous à des contraintes qui ont été imposées. Cette méthode rapide de design permet de présenter de nombreux modèles pas tous fonctionnels. En effet, certains concepts sont étrangers à l’intelligence artificielle comme, par exemple, le fait de pouvoir s’assoir sur la chaise ou bien encore que celle-ci soit confortable.

Chaise IA design génératif

Du design génératif en collaboration avec 2 célèbres designers

Avec le design génératif, les modèles proposés par l’intelligence artificielle sont loin d’être tous convaincant. Certaines notions de base d’esthétique et de pratique échappent bien évidemment à l’algorithme. Il faut bien évidemment de l’humain pour choisir les modèles qui présentent un potentiel commercial. C’est là que sont intervenus deux grands designers français, Philippe Stark (notamment célèbre pour le design de la chaise Louis Ghost de Kartell) et Patrick Jouin au style discret et dépouillé qui reste cependant élégant et poétique.

Le système de design génératif a été mis au point avec l’entreprise américaine Autodesk. Cette dernière a déjà travaillé sur des tels projets avec Airbus, notamment pour alléger les avions de l’entreprise d’aéronautique ou bien encore avec la NASA en ce qui concerne la création d’habitats conçus en matériaux composites.

La chaise n’est liée à aucune culture ou influence

La chaise, baptisée « AI » (pour Artificial Intelligency) a été pensée pour utiliser le moins de matériaux possible tout en offrant la meilleure résistance possible. Le designer Philippe Stark explique : « c’est le premier siège qui n’a pas été façonné par notre cerveau, nos habitudes et notre raisonnement habituel » Avant d’ajouter : « Il n’est lié à aucune culture, souvenir ou influence ».

La seconde chaise, créée en collaboration avec Patrick Jouin est pliable et imprimée en 3D. Elle pèse moins de 3,4 Kg et son concept fait penser à une toile d’araignée. Le designer explique : « La chaise se plie dans le volume de son assise, elle est donc optimisée à la fois dans sa fabrication et dans son usage » avant d’ajouter : « La difficulté réside dans l’appréhension de ces nouvelles formes inédites que nous n’imaginions pas ». Cette seconde chaise a été nommée Tamu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *