Après la Jeep, deux informaticiens piratent une Tesla

Après la Jeep Cherokee, c'est au tour de la Tesla Model S d'être piratée

Afin de montrer au monde que les voitures ne sont pas aussi sûres que leurs constructeurs l’affirment, deux chercheurs ont décidé de pirater une Tesla.

Souvenez vous, c’était en juillet dernier : deux chercheurs ont piraté une Jeep Cherokee pour prouver qu’il était possible de contrôler une automobile à distance. Après avoir annoncé revoir leurs systèmes multimédias présents dans leurs voitures, les constructeurs ne s’attendaient pas à une autre démonstration, ou tout du moins, pas si vite. Cette fois, c’est au tour de Tesla d’être victime de piratage, et plus particulièrement la berline Model S.

Connectés à la voiture avec un câble Ethernet

Les coupables sont connus. Il s’agit de Marc Rogers, chercheur en sécurité chez Cloudflare et de Kevin Mahaffey, responsable des technologies chez Lookout. Afin de réaliser leur forfait, les deux informaticiens se sont connectés à la Tesla via un simple câble Ethernet. Par la suite, ils ont simplement pris le contrôle de l’écran principal qui centralise presque toutes les fonctions de la voiture. Après s’être amusés à couper la musique ou à changer la vitesse affichée sur l’écran, les chercheurs sont parvenus à trouver un moyen de ralentir puis de stopper net le véhicule, seulement s’il roule à moins de 8km/h. Même si plusieurs systèmes de sécurité ont été mis en place par Tesla pour contrer un éventuel piratage de son modèle, force est de constater qu’il y a encore du travail pour empêcher quiconque de prendre le contrôle de cette voiture. De quoi mettre sur les nerfs

Afin de montrer les failles de sécurité de la Tesla Model S, deux chercheurs l'ont piraté

Une mise à jour de sécurité bientôt disponible

Après leur piratage, Rogers et Mahaffey ont annoncé qu’ils développeront les failles et les solutions de sécurité lors de la Defcon de Las Vegas, ce vendredi 7 août. Par ailleurs, le constructeur piraté aurait annoncé fournir un patch de sécurité à tous les possesseurs de Model S d’ici là. Alors que les objets connectés peuvent devenir une cible de choix pour les hackers, la question de l’informatique et du multimédia à bord des voitures est plus que jamais d’actualité. Si des hackers sont capables de prendre le contrôle de voitures à distance, et de les arrêter, jusqu’où peuvent-ils aller ? Réponse dans leur probable prochain piratage …

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *