[CES] Avec l’Amazfit T-Rex, Huami s’attaque à Garmin

Amazfit t-rex une

Huami a présenté sa nouvelle montre connectée sport au CES. L’Amazfit T-Rex est massive et robuste. Elle compte bien faire de l’ombre à Garmin.

Huami s’est fait un nom dans l’univers des montres connectées grâce à ses produits bon marché qui prennent les traits des smartwatchs à succès. C’est ainsi le cas de l’Amazfit Bip S qui ressemble de près comme de loin à l’Apple Watch. Présentée lors du CES de Las Vegas, celle-ci est accompagnée d’une autre montre, l’Amazfit T-Rex. Son design ne laisse aucun doute quant aux terrains qu’elle compte fouler. Il s’agit de celui de Garmin, Suunto et Polar, spécialistes des montres de sport.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

L’Amazfit T-Rex affiche donc un look robuste. D’ailleurs, Huami précise qu’elle est dotée de 12 certifications militaires pour résister à tous les chocs, mais pas seulement. Elle est également capable de fonctionner dans des conditions climatiques difficiles, voire extrêmes. Ainsi, des températures allant de 70° à -40° ne lui font pas peur. Cette montre est aussi étanche et peut plonger jusqu’à 50 mètres de profondeur. Mais son véritable point fort est son autonomie. Huami annonce 20 jours en utilisant régulièrement les fonctions de la montre comme le cardiofréquencemètre et le GPS. Ce temps s’allonge à 66 jours après avoir désactivé la majorité des fonctions.

amazfit t-rex freq cardiaque

L’Amazfit T-Rex ne lésine pas sur les fonctions embarquées

Comme annoncée plus haut, la montre embarque un capteur de suivi de la fréquence cardiaque développé par Huami. En outre, 14 modes sport sont disponibles, de la course à la natation en passant par le vélo et le ski. Pour le positionnement l’Amazfit T-Rex utilise l’association de systèmes GPS et GLONASS. L’écran mesure quant à lui 1,3 pouce et propose une résolution de 360 par 360. L’ensemble pèse 58g, ce qui est relativement léger comparé à la concurrence.

Ce n’est pas le seul argument en faveur de la montre connectée de Huami. En effet, son atout principal est son prix. L’Amazfit T-Rex est proposée au tarif de 799 yuans chinois. Sur le continent nord-américain, le prix attendu est de 139,99 dollars. L’on peut ainsi s’attendre à la voir débarquer à des sommes similaires chez nous. Ce qui est nettement moins élevé que ce que l’on trouve chez les concurrents. Elle sera en vente dans le courant du mois de janvier.

  • FLEX Meuleuse T-Rex 260W Ø230 mm L 26-6 230 FLEX - avec accessoires - 436704
    Outillage Outillage électroportatif Meuleuse et rainureuse Meuleuse FLEX, Détails : Electronique à microprocesseur: démarrage progressif, anti-redémarrage électronique, protection contre les surcharges, CDC-électronique constante Arrêt Kickback: coupe le moteur en cas de blocage du disque. Carter du
    896,98 €
  • Pop! Vinyl Figurine Pop! Luke Qui S'Entraîne Avec Yoda - Star Wars: L'Empire Contre-attaque
    Découvrez les nouvelles figurines Pop! Star Wars! Vous pouvez désormais ajouter la Pop! Luke Qui S'Entraîne Avec Yoda à vos collections!   "N'essaie pas ! Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n'y a pas d'essai." Maitre Yoda à Luke Skywalker sur Dagobah Après la formation de l'Empire Galactique, Maître Yoda s'exile
    11,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.