Accueil / Santé connectée / Enfant / Meyko, un petit compagnon qui prendra soin des enfants asthmatiques

Meyko, un petit compagnon qui prendra soin des enfants asthmatiques

meyko

L’asthme est une des maladies chroniques les plus courantes chez l’enfant. Pour traiter cette affection, il existe des médicaments à prendre en cas de crise mais l’important pour minimiser les complications et améliorer les conditions de l’enfant est la prise d’un traitement de fonds. Malheureusement, certains jeunes patients ne prennent pas correctement leurs médicaments, ils oublient facilement. Une start-up nantaise a mis au point Meyko, un petit animal connecté qui va vivre au rythme de l’enfant et l’accompagner dans le suivi de son traitement.

Ce n’est pas la première fois que nous présentons un objet connecté destiné aux personnes asthmatiques. Il existe par exemple le Wing, qui permet d’anticiper les crises d’asthme. Dans le domaine de la santé connectée, nombreux sont les objets destinés aux enfants et Meyko devrait bientôt en faire partie. Meyko a été développé tout spécialement pour les enfants atteints d’asthme. En France 10% des enfants seraient touchés par cette affection et la  maladie serait responsable de 600.000 journées d’hospitalisation. Ce petit animal connecté tout bleu va accompagner l’enfant dans la prise de son traitement. Rendant ainsi la prise des médicaments plus ludique tout en dédramatisant la maladie.

meyko

Meyko va motiver les enfants à prendre leur traitement

50% des traitements contre l’asthme ne seraient pas pris correctement par les jeunes patients. C’est en partant de ce constat que deux jeunes femmes, Sandrine Bender et Alizée Gottardo, ont eu l’idée de créer ce compagnon pour les enfants asthmatiques. « L’objectif de Meyko est de dédramatiser la maladie, améliorer l’adhésion au traitement quotidien et rendre l’enfant autonome » indique ainsi Mme Bender, la co-fondatrice de Meyko.

meyko

Meyko va se calquer sur le rythme de l’enfant, en se réveillant et s’endormant en même temps que lui. L’humeur de Meyko va dépendre de la prise du traitement par l’enfant. Ainsi, son visage va afficher une mise triste si l’enfant n’a pas pris son médicament. Au contraire, il va arborer un joli sourire s’il est à jour avec son traitement. Une relation émotionnelle va donc se créer entre l’enfant et son compagnon bleu. Avant de prendre son traitement, le jeune malade devra le présenter à Meyko qui le reconnaîtra grâce à un tag. Ainsi, lorsque l’enfant prend soin de lui-même en suivant bien son traitement, il prend en même temps soin de son compagnon connecté. « L’objectif n’est pas d’opérer un contrôle strict de la médication mais de motiver l’enfant à le prendre » précise Sandrine Bender.

Les données envoyées dans une application

Meyko est associé à une application destinée aux parents des jeunes patients afin que ceux-ci puissent tout de même vérifier que le traitement est bien suivi. Les adultes pourront ainsi suivre les prises quotidiennement et sur un plus long terme pour confirmer l’observance du traitement. Ces données faciliteront également la prise en charge par le médecin traitant. En outre, l’application fournie des conseils de prévention.

L’objectif de la start-up est de commercialiser Meyko fin 2017. Elle compte faire appel à une campagne de financement participatif pour lancer une première série de son produit.

Via