Accueil / Loisir / Dassault travaillerait sur un vaisseau de croisière volant

Dassault travaillerait sur un vaisseau de croisière volant

dassault futuristic air cruiseship

Dassault travaillerait sur un projet de vaisseau futuriste faisant office de paquebot croisière, à l’instar du Queen Mary II, mais volant. Il serait capable de traverser les plus grandes surfaces comme l’océan Atlantique et ainsi relier deux destinations très lointaines comme pour un long courrier. Traverser le pays prendrait 18h avec ce nouveau prototype.

Les dirigeables : Un classique toujours à la mode

Connu pour leurs interventions importantes au cours du vingtième siècle, notamment lors de la première Guerre Mondiale, les dirigeables pourraient être utilisés par Dassault comme moyen de transport de luxe à l’instar des bateaux de croisières.  Le projet n’ayant toujours pas été dévoilé publiquement, les informations publiées sont à prendre avec des pincettes.

Un cas similaire au Projet Pélican, construit par Worldwide Aeros Corporation, qui pour le coup à pris son envol plusieurs fois.

siege-cruiseship air cruseship Dassault

Le mystère de l’info pour Dassault

Une société située à Tustin en Californie se serait chargée de la construction du projet Pelican qui  occuperait la moitié d’un hangar selon nos sources.

Les articles n’ayant pas été mis à jour depuis six ans maintenant, on est en droit de se poser des questions quant à l’avenir de ce projet, comme s’il était classé confidentiel par la société. Cependant de nombreux sites ressassent des informations, mais ceux qui les publient sont majoritairement d’origines douteuses. Les photos publiées sont identiques aux précédentes, plutôt surréalistes, et tournent en boucle sur les réseaux.

Les éventuelles « caractéristiques »

Le futur dirigeable devrait mesurer 18 mètres de large et 73 mètres de long.  Le zeppelin du vingtième siècle laisserait sa place au dirigeable nouvelle génération.

Les sites d’informations ont laissé supposer que le zeppelin fonctionnerait à l’essence. Il marcherait comme un simple ballon à hélium, avec une hélice pour prendre le relais si le carburant venait à manquer.

Il est dit que le prototype (qu’on suppose être au stade d’hibernation) pourrait contenir une centaine de passagers et pourrait atteindre les 2500 mètres d’altitude.

Il serait utilisé en premier lieu pour le tourisme, mais des rumeurs soupçonnent un usage militaire par le département de la Défense américain.

croisière dassault pelican vaisseau
Un projet qui pourrait rappeler certains vaisseaux de science-fiction

Projet Pélican : une énigme à résoudre

Le projet Pélican a été mis au point par le gouvernement Américain et construit par « WorldWide Aeros Corporation ». Avant sa phase de finition, le Zeppelin prenait le nom de Dragon Dream, et pouvait dépasser les 110 km/h. L’armée Américaine a effectué un test de lancement pour la première fois le 3 janvier 2013.

Selon le Pentagone, le premier vol s’est déroulé dans de bonnes conditions. Il est ensuite sorti de son hangar de façon définitive à partir du 4 juillet. Durant le développement de ce projet, l’entreprise a été victime de poursuites judiciaires dont la Navy serait le premier accusateur. Worldide Aeros Corporation a dû régler une amende de 56 millions de dollars.

Deux projets dont l’avenir reste incertain et qui pourraient ressortir des dossiers confidentiels ces prochaines années. Certains sites prédisent le retour du projet Dassault d’ici 2020, d’autres 2030. Reste à savoir ce qui l’en adviendra sur le long terme.