Accueil / Vêtement et accessoire connectés / [WTS] Les wearables pour l’armée et les militaires

[WTS] Les wearables pour l’armée et les militaires

Aujourd’hui s’ouvrait le Wearable Tech Show à Londres, l’occasion pour nos journalistes sur place de découvrir les innovations à venir. Une conférence était dédiée aux wearables à usage militaire. Nous avons donc creusé un peu le sujet et vous proposons une liste de wearables pour l’armée.

Military clothes

Les matériaux intelligents qui réduisent le poids de l’équipement

Durant la conférence, l’entreprise anglaise Intelligent Textiles a présenté ses matériaux intelligents utilisés dans la fabrication d’uniformes de combat. Avec l’arrivée d’appareils high-tech et d’objets connectés au sein de son équipement, le soldat se voit rajouter un poids supplémentaire à porter. L’ensemble du câblage et des batteries nécessaires au fonctionnement de ce matériel pèse lourd. La société anglaise a donc conçu des accumulateurs et conducteurs plats, fins et flexibles s’intégrant dans le tissu. Ainsi, le poids de la veste peut être divisé par deux. Celle-ci se voit donc désormais équipée de ports usb, et de différents hubs distribuant du courant.

Intelligent Textiles

La réalité augmentée et l’aide à la visée

Autre technologie qui pourrait très rapidement faire son entrée dans l’équipement de l’armée : la réalité augmentée (déjà utilisée par les pilotes de chasse). En effet, grâce à des lunettes se rapprochant des Google Glasses, des Magic Leap ou encore des Hololens, il est possible d’indiquer au soldat toutes sortes d’informations d’aide au combat, à la visée et à la reconnaissance.

Tracking Point Labs a développé une application qui permet au militaire de viser des cibles sans même les voir directement. Les lunettes des fusils d’assaut étant de nos jours équipées de caméras, celles-ci peuvent transmettre l’image directement à travers les glasses. Ainsi, grâce à l’application de Tracking Point Labs, la cible se trouvant devant l’arme s’affichera devant l’œil du soldat avec un viseur, peu importe sa position. Il est alors possible de descendre sa cible sans même s’exposer.

La réalité augmentée et l’aide au repérage

L’autre utilisation de la réalité augmentée concerne le repérage sur le champ de bataille. Grâce aux caméras et capteurs intégrés dans les lunettes, il est possible d’enregistrer la position des ennemis et de baliser l’emplacement de points stratégiques. De plus, avec les appareils des différents soldats étant connectés, il peuvent se communiquer leur position. Ainsi, une sorte de boussole affichant ces positions et ces balises à la manière d’un jeu de tir en ligne s’affichera à travers les lunettes et permettra aux soldats d’avoir connaissance du champ de bataille à 360°.

Ce système peut également être utilisé comme guidage pour les pilotes d’engins. Ces technologies sont en développement par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), agence à l’origine de nombreuses innovations, et même à l’origine de la création d’ARPANET, l’ancêtre d’internet.

Suivre les signes vitaux et l’activité des soldats

Quand on parle de wearables, on pense tout de suite aux montres et bracelets équipés de trackers d’activité. Rythme cardiaque, fréquence respiratoire, hydratation, etc… Tous ces signes vitaux peuvent être analysés. L’armée américaine ainsi que la firme Lockheed Martin travaillent sur des capteurs pouvant être intégrés dans l’équipement militaire afin de suivre la condition physique des soldats.

Soldat aidant un coéquipier blessé

Les supérieurs ayant accès à ces informations pourront alors être avertis si un soldat est en état critique et prendre les moyens nécessaires pour le rapatrier ou le soigner. De plus, certains capteurs permettent d’évaluer la puissance des chocs reçus, ainsi, toute l’activité du soldat peut être suivie. Si ce dernier ne se rend pas compte des dégâts qu’il a essuyés (ce qui peut arriver lorsqu’on est sous l’adrénaline d’un combat), il peut alors être averti et obligé à faire demi-tour. On peut aussi imaginer utiliser cette technologie comme “boite noire du militaire”.

Les chiens de combat connectés

Dernière technologie connectée à usage militaire dont nous allons vous parler : les appareils facilitant la communication entre chiens et soldats. Nos bêtes à poil sont déjà entraînées à repérer les explosifs et les corps (vivants ou décédés) enfouis. Cependant, sans notre présence à leur côté, impossible pour eux de nous avertir.

C’est là qu’intervient le système FIDO (Facilitating Interactions for Dogs with Occupations) développé par l’Université Technologique de Géorgie. Celui-ci permet aux chiens de communiquer certaines informations via différents capteurs déclenchables par une morsure, une pression ou une simple proximité. Bien sûr, le chien devra être entraîné à utiliser cet appareil. Mais une fois fait, il pourra alors prévenir de la présence d’une bombe, d’un corps ou d’ennemis en déclenchant un certain capteur.

Fido

Ces technologies sont en développement, mais on les imagine très bien rejoindre l’équipement conventionnel de l’armée d’ici quelques années.

source