Accueil / Santé connectée / Un wearable pour éviter les overdoses

Un wearable pour éviter les overdoses

drogue overdose

Face à l’augmentation du nombre décès par overdose dans leur Etat, des étudiants canadiens ont mis au point un bracelet connecté unique en son genre. Lorsque son porteur est en overdose, il émet une alarme pour alerter les personnes aux alentours. 

drogue overdose

Réduire le nombre de morts par overdose

Plus de 6000 personnes. C’est le nombre de décès qui surviennent chaque année en Europe pour cause d’overdose selon le Centre de surveillance européen des drogues et des addictions (données 2015). En France, ce chiffre est estimé à plus de 300. Autant de morts qui pourraient être évitées si les secours pouvaient être prévenus à temps. 

C’est ce triste constat qui a poussé des étudiants en médecine, ingénierie et design de l’université de Colombie Britannique (Canada) a mettre au point un bracelet connecté. Dans leur région, 102 cas auraient ainsi été signalés rien que sur le dernier mois ! Inspiré des fitness trackers, l’appareil peut détecteur si son porteur s’est arrêté de bouger et respire lentement. Si ces symptômes sont détectés alors une alarme est déclenchée pour prévenir les personnes se trouvant proches. Bien sûr, ce n’est pas encore un système capable de prévenir les secours mais cela représente un premier pas plus qu’intéressant. Par ailleurs, le projet est en open-source ce qui signifie que des entreprises pourraient très bien se saisir du concept et le développer.

Aucune date de mise sur le marché n’est encore annoncé bien sûr. Mais les étudiants se montrent optimistes. Le coût de fabrication est pour l’instant estimé à 50 dollars. Leur objectif à court terme est de le réduire à 35 dollars. Avant sans doute de commencer à le proposer.

Drogues et nouvelles technologies, une relation complexe

Les nouvelles technologies représentent-elles un nouvel eldorado pour les dealers de drogue ou bien un moyen de décrocher pour ceux qui sont accros ? Il semble encore difficile pour l’instant de répondre à cette question tant les usages semblent variés. Comme souvent, les premiers à s’être saisis des possibilités sont ceux qui y voient un profit, la légalité important peu. Avec de nouvelles drogues de synthèse bien sûr mais aussi en utilisant les drones. Selon les chiffres de la DEA, en 2012, au moins 150 transports de drogue depuis le Mexique jusqu’aux Etats-Unis avaient été effectués à partir de drones.

drogue overdose

Mais dans le même temps, la réalité virtuelle a déjà fait ses preuves dans la lutte contre les addictions. Selon une étude de l’université de Houston, elle pourrait être utilisée pour aider les héroïnomanes à s’en débarrasser. Les participants accorderaient ainsi plus facilement leur confiance aux médecins dans ce type d’univers. Du côté des spécialistes de la santé, cela permet aussi de mieux comprendre ce qui peut inciter un drogué à replonger.

Pour découvrir les dernières innovations en terme de santé connectée, les objets innovants pour votre bien-être, rendez-vous dans notre rubrique connectée !

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *