Accueil / Loisir / Drones / Premier vol pour un avion à propulsion ionique sans carburant

Premier vol pour un avion à propulsion ionique sans carburant

Avion propulsion par ions

C’est une première historique qui ouvre de nombreuses perspectives au monde des drones mais aussi de l’aéronautique. On vous explique ce concept fort en ions de cet avion particulier.

Des scientifiques ont réussi une véritable prouesse. Faire voler un avion propulsé grâce au vent ionique. Concrètement, il s’agit d’utiliser un champ électrique pour utiliser les ions (particules chargées) qui entrent en collision avec l’air. Le résultat donne naissance à un vent qui permet de faire avancer l’avion.

Avion ionique

Avion à propulsion ionique : zéro carburant, zéro pollution

C’est donc un véhicule mais ses avantages ne s’arrêtent pas là. En effet, il ne compte pas de moteur à combustion et ne consomme donc pas de carburant. Résultat logique, il ne produit pas non plus d’émissions polluantes. Reste que pour l’heure, le prototype que l’on a pu voir être testé jusque-là est de dimensions plutôt modestes. Il va désormais falloir transformer l’essai à plus grande échelle. L’avion, que l’on peut voir en vidéo, est un drone composé d’une aile qui soutient un dispositif de propulsion filaire, avec une batterie à haute tension. L’aile possède une envergure de 5 mètres et l’engin pèse 2,45 kilogrammes.

Il a parcouru dans ce test une distance de 55 mètres à une vitesse de 4,8 mètres par seconde. A noter que les vols se sont aussi réalisés à l’intérieur, donc dans des conditions contrôlables. “Il s’agit du premier vol prolongé d’un avion utilisant la propulsion électroaérodynamique. Le futur de l’aviation ne devrait pas résider dans des choses comme les hélices et les turbines. Cela devrait plutôt ressembler à Star Trek, avec une sorte de lueur bleue et quelque chose qui plane dans les airs” souligne Steven Barrett, du département aéronautique du MIT.

Sources & crédits Source : Arstechina - Crédit : https://arstechnica.com/science/2018/11/small-drone-soars-on-an-ionic-wind-with-no-moving-parts/