Accueil / Mobilité / La voiture volante du japonais NEC réussit son décollage

La voiture volante du japonais NEC réussit son décollage

Voiture volante Nec

Avec ce premier essai réussi, NEC entre dans la course à la voiture volante. Mais la bataille s’annonce longue.

Juste hier, nous vous rapportions un projet similaire de Franky Zapata. Un autre acteur s’est depuis manifesté. Ainsi, la firme japonaise NEC qui a dévoilé un drone pouvant transporter un passager. Ce premier test a eu lieu à Tokyo, littéralement dans une cage.

Aucun conducteur à bord

En fait, la voiture volante de NEC ne transportait personne. Pour son tout premier envol, l’aéronef s’est élevé d’environ 3 m dans les airs l’espace d’une minute. De fait, il s’agit d’une première pour le Japon. De son côté, NEC voit ce type de véhicule comme une solution à la congestion actuelle du réseau routier dans le pays du soleil levant.

Selon Kouji Okada, un des meneurs du projet au sein de la firme, le Japon est densément peuplé, et les voitures volantes pourront désengorger les routes. Toujours d’après lui, NEC veut se positionner comme fer de lance de la mobilité aérienne. Pour ce faire, la société fournira des données pour la géolocalisation et mettra en place les infrastructures nécessaires à ce moyen de transport.

Un drone imposant

La voiture volante de NEC est techniquement un drone quadrirotor fonctionnant sur batterie. Imposant, il pèse autour de 150 kg et mesure 3,9 m pour 3,7 m de largeur et 1,3 m de hauteur. En condition réelle, le moteur de l’engin devra supporter des poids plus importants avec le surplus des passagers.

La voiture volante de NEC ne sortira pas de si tôt

Pour s’essayer dans la voiture volante, NEC a conclu un partenariat avec la startup Cartivator qui dispose d’un permis pour ses aéronefs. Cette dernière travaille déjà avec Toyota depuis 2017, mais sur un autre projet. En ce qui concerne le véhicule de NEC, les deux associés envisagent une commercialisation vers 2026.

Cela peut paraître loin, mais les infrastructures nipponnes actuelles ne permettront pas une utilisation à grande échelle de tels engins avant 2023. En tout cas, les autorités japonaises semblent impliquées dans le domaine. Les investisseurs peuvent donc appuyer des startups locales via le fonds d’investissement Drone Fund.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2019/08/05/japan-passenger-drone-nec/ - Crédit : Photo : capture d'écran https://www.youtube.com/watch?v=cmdilp9LM0E&feature=youtu.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *