Accueil / Maison connectée / Ville connectée en 2017 : cinq projets incroyables

Ville connectée en 2017 : cinq projets incroyables

ville connectée en 2017

Les objets connectés nous entourent au quotidien. Accrochés à notre poignet, dans notre maison ou dans le jardin. Peu à peu ils commencent aussi à envahir d’autres espaces. Plusieurs entreprises misent ainsi sur des systèmes connectés pour gérer la présence des employés. Mais c’est la ville qui est le prochain véritable chantier des nouvelles technologies. Proposer une ville connectée en 2017 devient presque une tendance. Pour les élus, il s’agit d’une double logique. Préparer la transition technologique bien sûr, qui arrivera tôt ou tard. Mais c’est aussi une question d’image afin de s’affirmer comme une ville à la pointe de la modernité, peut-être le modèle de la ville du futur. Pour vous aider à comprendre les dernières tendances, nous avons sélectionné cinq projets de villes connectées à travers le monde.

Le projet Smart City Mission en Inde

inde ville connectée en 2017

1,5 milliard de dollars. C’est la somme un peu folle mise sur la table par le gouvernement indien pour faire basculer les villes du pays à l’heure du numérique. 20 villes seront bientôt connectées à travers le pays. Les 8 premières choisies sont : Udaipur, Jaipur, Ludhiana, Ahmedabad, Jabalpur, Surat, Pune et Bhunaneswar. A terme près de 100 villes seront concernées par ce projet. Celui-ci touche de nombreux secteurs d’activités à la fois : la gestion de l’eau, l’environnement, le bâtiment, le plan urbain, la télécommunication, la sécurité, le smart grid et l’énergie renouvelable. Pour le pays, il s’agit d’une thématique cruciale pour son développement. 31% de la population de ce pays de 1,252 milliards d’habitants vit en ville et génère 63% des revenus du pays. Avec le développement des nouvelles technologies, ces chiffres devaient aller croissants. Si les villes veulent y survivre, il faut s’adapter.

Le projet Smart Nation à Singapour

singapour ville connectée en 2017

A l’échelle de la planète Singapour est une ville qui a su anticiper les nouvelles technologies. Si on en parle comme une ville connectée en 2017, on peut remonter jusqu’à 1998. Elle fut alors la première ville à se doter d’un péage urbain. Une déciion marquant les débuts de la gestion intelligente de la ville. Depuis la ville a continué sa mutation technologique petit à petit. Le projet “Smart Nation” prévoit une multiplication des capteurs et des caméras intelligentes pour pouvoir collecter des données concernant l’eau, le trafic, les ordures ou encore l’énergie. Par ailleurs, la ville en partenariat avec Dassault Systèmes a lancé un autre projet à 73 millions de dollars. L’objectif est de créer un modèle virtuel 3D de Singapour pour ensuite créer de nouvelles technologies urbaines adaptées aux différentes zones.

Le Commonwealth’s Smart Cities Plan en Australie

ville connectée en 2017 australie

“Construire une nation prospère et innovante”. Tel est le projet du Commonwealth’s Smart Cities Plan. L’idée principale est de supporter l’industrie et les infrastructures grâce aux nouvelles technologies. L’investissement est évalué à environ 50 millions de dollars. Adélaïde considérée comme la première ville intelligente d’Australie héberge un laboratoire dédié à l’IoT. Universitaires, entreprises et spécialistes du high-tech y réfléchissent pour développer des technologies destinées à révolutionner l’énergie, les villes, les transports et la sécurité.

Dubai Smart City 2021, la démesure

dubai ville connectée en 2017

A grand budget, grandes ambitions. Dubaï fait dans la démesure d’un point de vue de son projet de ville connectée. Entre 7 et 8 milliards de dollars de dollars devraient être investis dans les prochaines années. Si l’objectif est 2021, le projet de ville connectée commence en 2017.  Au total, pas moins de 100 initiatives sont appuyées pour rendre plus intelligents les services de l’Etat grâce aux données. Les domaines concernés sont la santé, l’industrie, l’éducation, la télécommunication et le tourisme. Les policiers seront eux équipés de Google Glass d’ici l’an prochain pour rendre leur travail plus pertinent. Enfin, grâce à 5000 spots Wi-fi, il devrait bientôt être possible de se connecter gratuitement à Internet dans toute la ville.

Où en est la ville connectée en 2017 en France ?

ville connectée en 2017 france

Dans l’Hexagone, plusieurs villes essayent de prendre le tournant de la ville connectée en 2017. Selon le Journal du Net, pas moins de 25 villes sont concernées. Si les plus grandes comme Paris, Lyon ou Marseille en font bien sûr partie, plus de la moitié d’entre elles ont moins de 250.000 habitants. Parmi celles-ci, on trouve Bethune, Mulhouse, Roubaix, Valenciennes ou encore Le Pradet. Si les projets ne se comptent bien sûr pas en terme de milliards de dollars, les thématiques ciblées sont variées. La majorité des villes donnent ainsi la priorité à l’Open Data ou au Wifi Public mais on trouve aussi des initiatives en terme de transport, l’éclairage public ou le ramassage des poubelles. Par ailleurs, les projets concernent aussi souvent les métropoles ou la communauté d’agglomration et pas seulement la ville principale.

La ville de Nice est en pointe sur l’aspect sécuritaire avec un réseau important de caméras de surveillance. C’est donc pour cela qu’elle héberge une conférence liant la thématique de la ville connectée à celle de la sécurité. Si la thématique  vous intéresse, alors rendez-vous à Safe & Smart City 2017. L’événement organisé à Nice les 22 et 23 mars organises plusieurs débats. Parmi les tables rondes, on retrouve ainsi :

  • comment protéger les villes face à la menace terroriste.
  • la sécurité des objets connectés au service des citoyens (santé, mobilité, services publics…).
  • les nouvelles technologies pour préserver le lien social, la laïcité et la citoyenneté.
  • la cybersécurité

Rendez-vous sur leur site pour vous inscrire.