Vieillissement de la population : le Japon mise sur les robots plutôt que sur l’immigration

Robots Japon à la place de l'immigration

Face au terrible problème du vieillissement de sa population, le Japon fait le pari des robots pour remplacer sa main d’œuvre qui part à la retraite plutôt que faire appel à l’immigration.

A la différence de la France, les japonais ont très peu d’enfants et ce depuis de nombreuses années. Cependant, cette coutume à un effet dévastateur sur la pyramide des âges et l’archipel nippon est confronté à un grave problème. La population japonaise est vieillissante et un grand nombre de japonais sont en âge de prendre leur retraite sans que cette main d’œuvre puisse être remplacée par une nouvelle génération. Plutôt que de faire appel à l’immigration pour faire face à son manque de main d’œuvre, le Japon mise… sur les robots.

Des robots plutôt que l’immigration au Japon

Le Japon a une culture ancestrale très prononcée et difficile à intégrer. Aussi, plutôt que de faire appel à l’immigration pour remplacer sa main d’œuvre vieillissante, une entreprise japonaise entend proposer l’alternative du tout robotisé ou presque. La start-up « Preferred Networks » se donne 5 ans pour proposer des robots à prix abordable pour un grand nombre de tâches.

Valorisée à environ 2 milliards de dollars, la start-up nippone se base sur son haut niveau de compétence en robotique et en intelligence artificielle pour proposer des robots à même de faire le ménage, faire la cuisine et même apporter la vaisselle dans l’évier. Les dirigeants de l’entreprise sont tellement confiants dans leur produit qu’ils pensent que l’immigration ne sera pas nécessaire pour remplacer une femme au foyer ou bien encore réduire les tâches ménagères de travailleurs qui passent énormément de temps au travail comme c’est très fréquent au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *