Accueil / Maison connectée / Electroménager connecté / La Roomba de la vente de données ne perd pas le rythme

La Roomba de la vente de données ne perd pas le rythme

Roomba vente de données iRobot

La société à l’origine du robot aspirateur Roomba aurait l’intention de vendre les données collectées par ces machines rampantes. Cela représente le plan et la disposition des logements qui en sont équipés. Objets connectés et vente de données ne cessent de bien s’entendre.

Mise à jour du 27/07 : Suite à la parution de notre article, la société iRobot a tenu à se défendre de toute intentions de vendre les données collectées par ses appareils à des tiers, sans l’accord de ses clients. Nous tenons donc à accorder un droit de réponse à la société en fin de page.

Parmi les objets connectés, celui qui connaît le mieux votre maison est très certainement votre robot aspirateur. Ces petites bêtes rampantes et aspirantes parcourent sans cesse la maison, se heurtant aux murs, aux meubles… Et collectant des données, jusqu’à pouvoir dessiner un plan parfaitement détaillé de votre maison.

Colin Angle, PDG d’iRobot, constructeur du robot aspirateur Roomba, a évoqué l’idée de vendre ces données collectées miette par miette. C’est lors d’une interview à l’agence de presse américaine Reuters qu’il a annoncé vouloir vendre les cartes des logements à des géants du Net, tels Google, Apple ou Amazon.

La vente de données pour améliorer la domotique

“Il y a tout un écosystème d’objets et de services que la maison connectée peut offrir avec une carte complète du logement”, a-t-il affirmé. Un Google Home, Amazon Echo ou Apple HomePod pourrait en effet user de ce plan pour optimiser la sonorisation d’un logement, améliorer sa climatisation ou sa sécurité.

Mais il est facile de penser à une autre utilisation de ces données. Comme d’habitude avec la vente de données, la première chose à venir à l’esprit est la publicité ciblée. Car outre le bonheur et le confort de leurs utilisateurs, ces entreprises pensent avant tout à l’argent. Et la publicité en rapporte. Beaucoup. Elle en ferait par conséquent gagner beaucoup à iRobot.

Roomba vente de données iRobot

Vente de données = gros sous

Au premier trimestre de 2017, la publicité a rapporté 21.4 milliards de dollars à Alphabet – la société mère de Google. Cela représente 86% de son chiffre d’affaires total. Le plan détaillé d’un logement – avec la disposition des meubles – pourrait permettre de préciser le ciblage publicitaire des annonceurs de mobilier, voire d’immobilier.

Enfin, bien que Colin Angle ait assuré qu’il ne vendrait pas les données de ses clients sans leur accord, les conditions d’utilisation de ses produits sont suffisamment floues pour qu’un doute nous habite. La commercialisation des données se fait, que ce soit à but publicitaire ou non. Reste à savoir si cela ne vous gêne pas de voir le plan de votre appartement monnayé. Sinon, il ne reste plus qu’à ressortir un aspirateur traditionnel.

Droit de réponse de iRobot (mise à jour du 27/07) :

“IRobot ne vend pas de données car nos clients sont pour nous une priorité. Nous n’abuserons jamais de leur confiance en vendant ou violant des données liées au client, y compris les données collectées par nos produits connectés. À l’heure actuelle, les données recueillies par Roomba lui permettent de nettoyer efficacement la maison et de fournir aux clients des informations sur les performances de nettoyage. IRobot est convaincu qu’à l’avenir, ces informations pourraient fournir encore plus de valeur à nos clients en permettant à la maison intelligente et à ses périphériques de fonctionner mieux, mais toujours avec leur consentement explicite.”

 – Colin Angle, Chairman & Chief Executive Officer iRobot

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *