Accueil / Mobilité / Ces vélos électriques rapides séduisent l’équipementier automobile Denso

Ces vélos électriques rapides séduisent l’équipementier automobile Denso

Un des vélos électriques de Bond Mobility

Pouvant rouler à 50 km/h, les vélos électriques de Bond Mobility intéressent les investisseurs. Le business florissant de la micro-mobilité attire toutes les convoitises.

Le japonais Denso, deuxième équipementier automobile au monde, vient ainsi d’apporter 20 millions de dollars au capital de Bond Mobility. Cette start-up est basée en Suisse. Avec ses vélos électriques, elle veut mettre les trottinettes aux oubliettes.

Le business florissant de la micro-mobilité

Uber vient tout juste de lancer Jump, son offre de vélos et trottinettes électriques en libre-service, à Paris. Et le géant Américain des VTC arrive déjà un peu tard sur la marché. En effet, Paris compte pas moins d’une dizaine d’opérateurs de trottinettes électriques en libre-service. Selon une étude de McKinsey, le marché européen de la micro-mobilité pourrait atteindre 150 milliards $ en 2030 (300 milliards $ rien qu’aux États-Unis et 50 milliards $ en Chine).

Des vélos électriques rapides en free-floating

Bond Mobility entre ainsi sur un marché juteux, mais concurrentiel. Pour se différencier, elle propose des vélos électriques qui se passent de bornes d’attache. Le site de l’opérateur annonce même qu’il est le premier à faire ça au monde. Pourtant, Jump (Uber) propose déjà ce type de services. Mais Bond Mobility n’a pas dit son dernier mot puisque leurs vélos électriques atteignent une vitesse de 50 km/h.

Ces vélos électriques ne nécessitent pas de bornes d'attache

À la conquête du marché Américain

La start-up suisse n’opère actuellement que dans son pays natal. Mais ses ambitions sont grandes, et elle vise le plus grand marché au monde : les États-Unis. Outre-Atlantique, la firme devra pourtant lutter âprement pour survivre. Là-bas, la culture de l’automobile est encore très forte. Par exemple, 40 % des trajets courts (inférieurs à 3,2 km) se font par voiture. De plus, le vélo électrique subit de plein fouet le boom des trottinettes.

Les vélos électriques attirent les investisseurs

Malgré tout, Bond Mobility n’a aucun problème à trouver des financiers. Pour Denso (dont Toyota possède 24 % du capital), le marché automobile américain n’est tout simplement plus un secteur d’avenir. L’entreprise se dit ainsi inquiète des ventes dans le pays de l’oncle Sam. Inversement, l’équipementier est confiant dans le potentiel de la micro-mobilité.

Denso n’est pas seul sur le marché de l’automobile à briguer une place au soleil parmi les start-ups de la micro-mobilité. Ford, une institution dans le milieu, s’est lancée dans le business de la trottinette électrique en libre-service en 2018. Comme quoi, le vent tourne…

Sources & crédits Source : https://techcrunch.com/2019/05/01/a-30-mph-e-bike-to-compete-with-cars-in-cities-investors-just-bet-20-million-on-it/ - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *