Accueil / Loisir / Drones / Uber Elevate envoie vos repas en altitude

Uber Elevate envoie vos repas en altitude

uber elevate food

Uber Elevate proposera un service de livraison de nourriture par drone. La société entamera ses premiers tests cet été à San Diego, sur la côte ouest des États-Unis.

Avec Uber Elevate, la livraison de repas prend la voie des airs. La compagnie compte mettre en place dès cet été un système de livraison de nourriture par drone. Un essai est pour l’instant envisagé à San Diego, en Californie. Grâce à sa connivence avec les restaurants McDonalds, le Big Mac pourrait voir son rêve de devenir hôtesse de l’air réalisé en premier.

Uber Elevate ne livrera pas directement votre commande à votre porte. Pour éviter des scènes cocasses de drones poursuivant des piétons qui se demandent ce qui leur arrive, des zones spécifiques de livraison seront prévues. De là, un coursier classique récupèrera le paquet et finira le trajet sur la route. Alors à quoi bon, me direz-vous ? Uber affirme néanmoins que le temps moyen de livraison pourrait être divisé par trois. Les tarifs devraient, quant à eux, être alignés sur ceux de Uber Eats.

Uber Elevate en tête dans la livraison de nourriture par drone

Uber Elevate dévoilera son propre drone personnalisé cette année. Sa vitesse de pointe pourra atteindre les 110 km/h. Sauf qu’avant cela, la société devra être en règle avec les lois de l’aviation civile aux États-Unis et obtenir l’accord de la FAA, l’agence qui est en charge de ses réglementations. Ainsi, cela prendra du temps avant qu’Uber Elevate s’étende sur d’autres marchés. On parle d’au moins trois ans.

Alors qu’Uber a perdu de l’argent sur la première partie de l’année 2019, les gains rapportés par sa branche Uber Eats ont augmenté de 89 % par rapport à l’année dernière. C’est donc un domaine en plein essor où la compétition bat son plein. Google a d’ailleurs déjà reçu l’accord de la FAA pour des livraisons avec leur drone Wing. Amazon a de son côté dévoilé tout récemment son Prime Air pour des livraisons aériennes à domicile. Preuve, s’il en est, que notre espace aérien risque d’être encombré d’ici quelques années.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *