Accueil / Mobilité / Transport : Top 30 des innovations révolutionnaires, le futur de la mobilité

Transport : Top 30 des innovations révolutionnaires, le futur de la mobilité

transport futur innovations

Sommaire

Le transport est une industrie en pleine transformation. Grâce aux nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle, l’internet des objets ou même la physique quantique, de nouveaux moyens de transport s’apprêtent à voir le jour. Par les airs, les routes ou la mer, découvrez comment nous voyagerons demain à travers ce top 30 des innovations qui façonnent le futur.

Chaque jour, des milliards d’humains se déplacent. Pour se rendre au travail, pour commercer ou pour voyager, l’humanité est en perpétuel mouvement. Il n’est donc pas surprenant que le transport ait toujours été l’un des secteurs les plus dynamiques en termes d’innovations technologiques. Nous vous proposons de découvrir les inventions qui vont révolutionner le transport dans les années à venir.

Transport routier

Le transport routier est de loin le plus employé à l’échelle mondiale, aussi bien par les particuliers que par les professionnels. Il est aussi celui qui devrait connaître le plus d’innovations dans les années à venir.

Les voitures autonomes : bientôt tous conduits par l’IA ?

voiture autonome

Autrefois, les voitures autonomes n’étaient qu’une utopie fantasmée par les auteurs de science-fiction. Désormais, grâce aux progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle, il s’agit d’une technologie qui s’apprête à transformer la façon dont nous voyageons au quotidien.

De nombreuses entreprises telles que Tesla ou Uber ont commencé à effectuer des tests de voitures sans chauffeur. On déplore malheureusement deux incidents tragiques survenus lors de ces tests, mais la technologie va continue à s’améliorer au fil du temps. Les experts s’accordent à dire que le risque d’accident reste malgré tout nettement moins élevé lorsqu’un ordinateur est au volant que lorsqu’un être humain conduit.

Les constructeurs automobiles tels que Ford ou Wolkswagen investissent massivement pour devenir des leaders de ce nouveau marché, au même titre que des géants de la technologie comme Apple ou Nvidia. D’ici quelques années, il est probable que les voitures autonomes replacent totalement les voitures traditionnelles.

Les camions autonomes, l’intelligence artificielle au service de l’industrie

Si les voitures autonomes s’apprêtent à révolutionner le transport pour les particuliers, les industries elles aussi vont profiter de l’intelligence artificielle. Les camions autonomes sont eux aussi en plein développement.

Ils pourront être utilisés dans le domaine du transport et de la livraison de marchandises, mais également pour effectuer d’autres tâches comme pour chasser la neige ou pour ramasser les ordures. Quelle que soit la tâche à laquelle ils sont assignés, les camions sans chauffeur vont jouer un rôle majeur dans l’automatisation du travail, à tel point que certains experts redoutent de voir certains métiers disparaître en conséquence.

Les camions de livraison automatisés, pour faciliter les livraisons en tout genre

Les véhicules autonomes vont transformer le transport de marchandises, mais aussi les livraisons destinées aux particuliers. Les camions de livraison de nourriture autonomatisés commencent déjà à fleurir à San Francisco, et rencontrent un franc succès malgré les bugs.

Dans un futur très proche, la livraison automatisée de nourriture et de colis pourrait devenir la norme dans toutes les grandes villes. Ainsi, les délais de livraison pourront être réduits.

Les voitures de police robots, pour faire régner la justice automatiquement

Ford a récemment annoncé son intention de faire breveter une voiture de police robot. Ce véhicule reposerait sur l’intelligence artificielle pour distribuer automatiquement des amendes aux voitures en excès de vitesse en scannant leur plaque d’immatriculation.

De même, la ville de Dubai a équipé ses voitures de police de scanners à reconnaissance faciale et de fonctionnalités de Machine Learning pour augmenter leur efficacité.

Local Motors Olli : un véhicule autonome piloté par IBM Watson

Dévoilé en 2016 par Local Motors, Olli est un véhicule autonome. Sa particularité est qu’il est piloté par IBM Watson, le célèbre ordinateur surpuissant d’IBM.

En plus d’être autonome, ce véhicule au design fort sympathique est entièrement électrique. Autant dire qu’Olli nous offre un aperçu du futur de l’automobile autonome.

TuSimple : le pionnier des camions autonomes

TuSimple est une entreprise chinoise spécialisée dans les camions sans chauffeur. Ses véhicules reposent sur des capteurs à longue distance et une intelligence artificielle de type Deep Learning capable de détecter et de suivre des objets en utilisant plusieurs caméras.

Alors que les entreprises chinoises se lancent rarement à l’internationale, TuSimple est parvenue à lever 55 millions de dollars en 2017 pour exporter ses camions aux États-Unis. La firme pourrait donc rapidement se hisser parmi les leaders de l’industrie naissante des camions autonomes.

Les systèmes de gestion de trafic vont faire disparaître les embouteillages

Grâce à l’intelligence artificielle, au Machine Learning et aux techniques d’analyse prédictive, il sera bientôt possible de prédire et donc d’empêcher les embouteillages de se former sur les routes.

En Chine et à Singapour, des ingénieurs travaillent activement sur des systèmes de gestion de trafic basés sur ces technologies. Leurs systèmes seraient capables de traiter des données complexes très rapidement pour suggérer aux conducteurs les trajets optimaux et ainsi éviter les embouteillages.

Rapid Flow Technologies SURTRAC : un système de décentralisation du trafic routier

Le système SURTRAC, développé par Rapid Flow Technologies, est conçu spécifiquement pour contrôler le trafic dans les zones urbaines. Il permet aux feux de circulation placés aux intersections de répond aux flux de véhicules à un niveau individuel plutôt que de faire partie d’un système centralisé.

Ainsi, chaque feu sera en mesure de s’adapter en fonction de son propre contexte. Ceci permettra de fluidifier la circulation.

Les plaques d’immatriculation connectées pour prélever les amendes automatiquement

La ville de Dubai a commencé à tester des plaques d’immatriculation numériques connectées pour les automobiles. Ce dispositif permettrait notamment d’alerter automatiquement les autorités en cas d’accident.

Grâce à la géolocalisation GPS, la position du véhicule pourrait être automatiquement communiquée. Ceci pourrait également s’avérer très utile en cas de vol. De même, la plaque numérique serait synchronisée avec le compte bancaire du conducteur pour automatiser le paiement d’amendes. Les États-Unis comptent également déployer 100 000 plaques d’immatriculation numériques en 2018.

Les autoroutes connectées, pour recharger les voitures et gérer le trafic

Dans un futur proche, tous les véhicules routiers seront alimentés à l’électricité. De fait, de nombreux pays ont commencé à déployer des infrastructures adaptées.

La Chine a déjà élaboré une autoroute connectée capable de recharger les véhicules pendant qu’ils roulent, et l’Australie développe une technologie similaire. Ces routes d’un genre nouveau reposent principalement sur les panneaux solaires. De plus, grâce à l’intelligence artificielle et à des capteurs, elles sont en mesure de surveiller le trafic pour mieux le gérer en temps réel.

Les assistants IA, pour aider les conducteurs inexpérimentés

En attendant les voitures autonomes, l’intelligence artificielle permet déjà d’aider les conducteurs inexpérimentés à mieux conduire. De nombreux véhicules récents embarquent un programme d’assistance à la conduite. Ces logiciels reposent notamment sur des capteurs permettant de détecter les obstacles et sur la navigation GPS.

La ville connectée de Ford, un circuit urbain aménagé pour les véhicules autonomes

Ford a imaginé une ville entièrement connectée, permettant d’optimiser la navigation des voitures et camions autonomes. Un système permettrait notamment de connecter les véhicules entre eux et de les coordonner pour minimiser le risque d’accident. La ville collecterait par ailleurs des données sur les citoyens à l’aide de nombreux capteurs pour leur faciliter le quotidien.

Transport ferroviaire

Le transport ferroviaire a été inventé dans la Grèce antique, au sixième siècle avant Jésus Christ. Depuis lors, il n’a cessé d’évoluer. Avec l’apparition prochaine des trains autonomes ou encore de l’Hyperloop, ce mode de transport est en passe de se transformer.

Les trains autonomes pour des voyages ferroviaires automatisés

Début 2018, la ville de Londres a effectué avec succès un premier trajet de test pour son métro autonome. De nombreux autres villes et pays devraient suivre cette tendance.

Les trains autonomes présentent de nombreux avantages, à commencer par la possibilité de transporter davantage de passagers. En effet, il n’est plus nécessaire de consacrer un wagon au conducteur, et la place gardée peut être allouée aux passagers.

Hyperloop, le train du futur

Imaginé par Elon Musk, l’Hyperloop est une invention révolutionnaire qui permettra dans le futur de voyager à plus de 1000 kilomètres. Les passagers embarquent dans des pods, et flottent dans des tunnels dépourvus d’air pour supprimer l’effet de friction.

Plusieurs entreprises sont investies dans le développement du projet. L’une d’entre elles, Hyperloop Transportation Technologie, est en train de construire un circuit d’essai à Toulouse, en France.

Les rails virtuels intelligents pour les trains

En 2017, la ville de Zhuzhou, en Chine, a lancé ART (Autonomous Rail Rapid Transit) une technologie permettant aux trains de circuler sans circuit physique. Le train suit une piste virtuelle constituée de lignes peintes au sol.

Ceci permet bien entendu d’accélérer le déploiement d’infrastructures ferroviaires et de réduire les coûts. De plus, les trains peuvent ainsi gagner en flexibilité puisqu’il est possible de modifier leur itinéraire à volonté. Les rails intelligents se présentent comme une solution d’avenir pour l’industrie.

Trainline, une application pour trouver une place vide dans le train

L’application Trainline de BusyBot permet non seulement de réserver et d’acheter un ticket de train sur son smartphone, mais aussi de trouver un siège vide en temps réel dans le train. Pour ce faire, l’application demande aux passagers qui utilisent aussi l’application d’indiquer si leur wagon est plein.

Ces données sont ensuite utilisées pour indiquer à l’utilisateur qui cherche une place où s’asseoir. De quoi mettre un terme aux voyages debout dans les transports en commun… à condition que tout le monde y mette un peu du sien. L’application permet aussi de prédire les prix pour permettre d’acheter les tickets au meilleur moment en s’organisant à l’avance.

Transport aérien

Voyager par les airs a toujours été un rêve pour les êtres humains, comme en témoigne le mythe d’Icare. Au fil de son histoire, l’Homme est parvenu à conquérir les cieux. Du premier ballon dirigeable créé en 1783 par les frères Montgolfier aux avions militaires capables d’atteindre la vitesse Mach 6, le transport aérien a beaucoup évolué. Et ce n’est pas fini.

Les taxis drones pour voyager par les airs

Des entreprises comme Amazon utilisent déjà les drones pour effectuer des livraisons, mais les drones pourraient bientôt être utilisés pour assurer le transport de passagers.

En effet, Uber a signé un contrat avec la NASA pour développer un système logiciel pour des taxis électriques volants. De même, un drone taxi a fait son baptême de l’air à Dubai en 2017. Dans un futur proche, se déplacer en taxi volant pourrait donc devenir banal…

Les avions autonomes, pour tester votre niveau de confiance envers la technologie

D’ici quelques années, les avions seront eux aussi autonomes. Ceci permettra aux compagnies aériennes d’économiser beaucoup d’argent : jusqu’à 35 milliards de dollars selon les études les plus récentes.

Toutefois, même si les avions reposent déjà beaucoup sur le pilotage automatique, un avion entièrement autonome ne serait pas très rassurant pour les passagers. D’autant que ces appareils présenteraient bel et bien des risques de sécurité. Il serait notamment possible pour une personne mal intentionnée de détourner l’engin en en prenant le contrôle à distance… il est donc préférable qu’un pilote humain reste à bord.

La reconnaissance faciale dans les aéroports pour remplacer les passeports

Présenter son passeport dans les aéroports est à la fois pénible et contraignant. Dans un futur proche, cette procédure pourrait disparaître grâce à la reconnaissance faciale.

Cette technologie a déjà été déployée dans certains aéroports aux États-Unis, en Chine et à Dubai pour confirmer l’identité des passagers avant de les laisser embarquer. Ces dispositifs permettent de gagner du temps tout en renforçant la sécurité des contrôles. Toutefois, ils soulèvent aussi des questions d’ordre éthique relatives à la confidentialité et à la liberté des passagers.

Google Flights et la prédiction des retards d’avions

Depuis le début 2018, Google Flights utilise le Machine Learning pour prédire les retards d’avion avant même que les compagnies aériennes n’en prennent connaissance. Pour ce faire, les algorithmes de la firme de Mountain View se basent sur les données des vols précédents.

Dans un futur proche, il est probable que les aéroports s’en remettent à leur tour au Machine Learning et à l’intelligence artificielle pour prédire les retards d’avion plus efficacement. Le service s’en trouvera largement amélioré… même si l’on espère que la technologie permettra aussi de lutter contre ces retards.

Transport en commun

Les transports en commun sont écologiques, mais pas toujours très pratiques. Grâce à la technologie, ce problème sera bientôt résolu.

Les bus sans chauffeurs, le transport en commun du futur

Dans le domaine des transports en commun aussi, l’intelligence artificielle va jouer un rôle disruptif. Les bus sans chauffeur ont déjà commencé à voir le jour en Allemagne.

Ces véhicules reposent sur des capteurs, des caméras et des GPS pour transporter leurs passagers de façon sécurisée. D’ici quelques années , il est fort probable que les bus, les trains et autres transports en commun soient tous autonomes.

Les titres de transport biométriques, l’innovation au service du confort

Quoi de plus agaçant que de chercher son titre de transport dans son sac, ou de retrouver de vieux tickets de bus entassés dans une poche ? Dans un futur proche, ce problème pourrait être résolu grâce aux titres de transport biométriques.

Déjà en 2017, un Australien avait fait le buzz en implantant sa carte de transport dans sa main. Par-delà cette anecdote insolite, la Suède teste l’implant de puces en guise de tickets de transport. Cette technologie pourrait en plus permettre d’éviter tout risque de fraude.

Transport maritime

Principalement utilisé pour le commerce, le transport maritime n’est pas pour autant laissé de côté par l’innovation technologique. Par ailleurs, de nouvelles inventions vont permettre aux particuliers d’explorer les fonds marins ou de naviguer sur les flots plus rapidement que jamais.

Cargos contrôlés à distance : le transport maritime passe à l’ère du 2.0

Le transport maritime aussi s’apprête à entrer dans une nouvelle ère. Depuis quelques années, Rolls-Royce travaille sur des cargos contrôlables à distance, dépourvus d’équipage, reposant sur l’intelligence artificielle.

Avec un lancement prévu pour 2020, cette innovation devrait rapidement révolutionner le secteur. Par la suite, elle pourrait servir de fondation pour le développement de navires entièrement autonomes…

Sublue’s WhiteShark MIX, le scooter électrique sous-marin

Le Sublue WhiteSharm MIX est un scooter électrique sous-marin de 2,8 kilos seulement, capable de plonger à 40 mètres. Son autonomie est de 60 minutes.

Ce véhicule de plongée s’accompagne par ailleurs d’une GoPro permettant de filmer ses aventures nautiques. Son prix s’élève à 329 dollars.

Carver Board, la planche de surf motorisée

Créée par Onean, la Carver Board est une planche de surf équipée d’une batterie électrique. Elle permet de surfer même sur des eaux sans vague.

Ainsi, il est possible de voyager en voguant sur des canaux ou des rivières. De quoi étendre les possibilités de transport maritime.

Transport spatial

Après avoir conquis la terre, la mer et les cieux, la prochaine étape pour l’humanité est d’apprivoiser l’espace. Grâce à la technologie, il sera bientôt possible de se déplacer librement dans le cosmos.

Virgin Galactic et le tourisme spatial

Virgin Galactic est une entreprise fondée par le célèbre groupe Virgin. Son objectif est de proposer des voyages touristiques dans l’espace à bord de vaisseaux spatiaux.

À l’origine, la firme envisageait de commencer à proposer ses services de luxe à partir de 2009, mais le lancement a été retardé à maintes reprises. En 2014, la mort d’un pilote lors d’un test a beaucoup retardé le projet. Toutefois, en avril 2018, l’entreprise a réussi un vol de test avec succès.

L’ascenseur vers l’espace, un rêve de longue date

Depuis plus de 100 ans, l’humanité rêve de bâtir un ascenseur vers l’espace. Un câble branché à une station spatiale tracterait les voyageurs vers l’espace à moindre coût par rapport à une fusée. Selon l’ISEC, ce dispositif permettrait de réduire le prix du voyage dans l’espace à hauteur de quelques dollars par kilogrammes, contre plus de 20000 dollars par kilogramme à l’heure actuelle.

Ce projet peut sembler fou, mais pourrait bien se concrétiser avant la fin du 21ème siècle. L’entreprise japonaise Obayashi Corp prévoit de construire un ascenseur spatial de 96000 kilomètres, capable de transporter 30 passagers à la fois, d’ici 2050.

Les autres innovations qui transforment le transport

Pour terminer ce dossier, nous vous proposons une sélection d’innovations qui peuvent trouver leur place dans tous les différents modes de transport, ainsi qu’un aperçu du futur sur le très long terme

JOZU, une application pour protéger les femmes qui voyagent seules

Voyager seule autour du monde peut être très dangereux pour une femme. L’application JOZU permet de remédier à ce problème en suggérant aux voyageuses solitaires les itinéraires et moyens de transport les plus sécurisés.

Pour ce faire, l’application collecte les données des autres utilisatrices. La solidarité féminine version 3.0 !

Les valises connectées, pour transporter vos bagages en toute sécurité

Les valises connectées permettent de suivre vos bagages en temps réel grâce au tracking GPS. Ces contenants novateurs sont également équipés de balances, permettant de vérifier le poids de la valise depuis son smartphone.

La téléportation, le moyen de transport ultime

La téléportation est sans aucun doute le moyen de transport le plus rapide que l’on puisse imaginer. En un instant, il serait possible de se rendre du’n point A à un point B, peu importe la distance qui les sépare.

Si ce concept semble tout droit sorti de la science-fiction, des scientifiques estiment qu’il est théoriquement possible de se téléporter. Pour être exact, en 2016, des chercheurs canadiens sont d’ailleurs parvenus à téléporter des atomes à une vitesse supérieure à celle de la lumière.

Grâce à la mécanique quantique, il serait possible de téléporter des objets et même des humains de la même manière. Concrètement, il s’agirait de transmettre les informations chimiques pour recréer l’objet ou à la personne à l’autre bout du monde.

Toutefois, ceci nécessiterait énormément d’énergie et de puissance de calcul. Néanmoins, le professeur Saj Saini estime que les avancés dans les domaines de l’énergie et de la technologie pourraient rendre cette innovation possible… d’ici 1000 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *