Accueil / Santé connectée / Sommeil connecté / Les trackers de sommeil empireraient nos nuits au lieu de les améliorer

Les trackers de sommeil empireraient nos nuits au lieu de les améliorer

circadia sommeil un des trackers de sommeil

Selon quelques scientifiques, utiliser des trackers de sommeil détériore la qualité de notre repos.

Dans les bracelets, montres ou autres objets connectés dédiés au sommeil, les trackers de sommeil sont partout. Pourtant, quelques chercheurs remettent en cause l’omniprésence de ces outils de suivi du sommeil. Et pour cause, ils suscitent l’insomnie.

Une bonne idée qui vire à l’obsession

L’utilisation des trackers de sommeil vient de l’envie d’une personne d’améliorer la qualité de ses nuits. Néanmoins, cette envie vire rapidement à l’obsession d’un score de sommeil parfait. De plus, les données peu fiables fournies par les appareils empirent la situation.

Par exemple, une étude de 2017 avait révélé que beaucoup d’utilisateurs de tracker de sommeil passaient trop de temps au lit dans l’espoir d’obtenir un bon score. Or, cela augmente le risque d’insomnie. Cette manie d’un bon sommeil a même un nom : l’orthosomnie.

Les autorités peinent à régulariser les trackers de sommeil

Dans une interview au New York Times, le docteur Kelly Baron admet que ces appareils permettent parfois de déceler des troubles du sommeil chez une personne. Malgré tout, elle note que certains patients stressent lorsqu’il manque quelques minutes à leur sommeil profond.

Un autre médecin, le docteur Seema Khosla pointe du doigt l’inexistence de suivi scientifique de ces appareils, impossible du fait de leur trop grand nombre. Elle aussi souligne leur manque de fiabilité et le stress qu’ils causent. Malgré tout, elle salue le fait qu’ils contribuent à la sensibilisation du public à l’importance du sommeil pour avoir une meilleure santé.

Les bracelets connectés pointés du doigt

L’étude de 2017 citée précédemment incrimine tout particulièrement les appareils qui se servent de capteurs de mouvements pour suivre le sommeil. Les bracelets connectés comme ceux de Fitbit utilisent ce type de technologie. Bien évidemment, la firme s’est bien défendue via ses propres scientifiques.

Pour autant, les autres trackers de sommeil ne s’en sortent pas indemnes. De fait, le recours à des données de suivi des fréquences cardiaques ou de la respiration améliore l’analyse du sommeil. Néanmoins, les données affichées par les objets connectés n’en demeurent pas moins des estimations souvent erronées.

Les géants des objets connectés (Fitbit et les autres) espèrent prochainement sortir des trackers de sommeil assez puissants pour analyser des troubles graves comme l’apnée du sommeil. Ce rappel à l’ordre des médecins devraient nous inciter à la méfiance

Sources & crédits Source : https://www.wareable.com/health-and-wellbeing/sleep-trackers-bad-for-sleep-quality-7326 - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *