Accueil / CES 2019 / CES 2017 : Tinder joue avec la réalité virtuelle

CES 2017 : Tinder joue avec la réalité virtuelle

tinder réalité virtuelle canular

Comment faire  le buzz facilement ? Présenter un nouveau système de réalité virtuelle, l’une des thématiques phares du CES 2017 à Las Vegas. Comment démultiplier son effet et tenter de se donner le beau rôle dans un monde hyper-connecté ? Faire un canular en rappelant que rien ne vaut le monde réel. C’est la stratégie appliquée par Tinder qui a présenté un nouveau casque de réalité virtuelle. “Tinder VR” comme l’a nommé la marque, est un casque deux personnes. Mais ici pas d’univers virtuel. Seulement les yeux de l’autre personne. 

 

tinder réalité virtuelle canular ces 2017

 

Tinder surfe sur la tendance réalité virtuelle

Cela semblait trop gros pour être vrai. Tinder, l’entreprise connue pour son application de rencontres qui sort un casque de réalité virtuelle ? Difficile à imaginer. Surtout pour une technologie qui aurait permis à deux utilisateur de se connecter en même temps sur le casque. Et en effet, il s’agit bien d’un canular. 

Pas d’environnement virtuel, pas même d’images de synthèse. Au-delà du noir, la seule chose que l’on peut voir en regardant dans le casque, c’est les yeux de la personne qui nous fait face. “Nous voulions nous amuser un peu avec le concept de la réalité virtuelle. Après tout  c’est l’un des sujets les plus importants du CES 2017. Mais puisque notre mission à Tinder est d’aider les gens à “matcher” et à se rencontrer dans le monde réel, nous avons créé quelque chose de différent. Cette expérience retire le V de Réalité Virtuelle”pour que les personnes qui essaient notre casque pour la première fois puissent s’en aller avec une vision différente de ce qu’ils ont en face d’eux” explique Ferrel MacDonald, le responsable du marketing à Tinder.

A noter que l”entreprise avait décidée de ne pas faire les choses à moitié comme on peut le voir en regardant sa publicité vidéo.

 

Le futur des rencontres en réalité virtuelle

Ce canular ressemble tout de même fortement à une envie de faire le buzz facilement. L’entreprise est consciente du potentielle de la réalité virtuelle dans l’univers de la rencontre. Pour son co-fondateur,  Jonathan Badden, la réalité virtuelle pourrait transformer la manière dont on fait des rencontres amoureuses d’ici seulement 2 à 5 ans. Ainsi si Tinder, proposait de rencontrer les utilisateurs de façon virtuelle avant le rendez-vous physique, cela pourrait permettre de rassurer beaucoup de personnes.

tinder réalité virtuelle canular ces 2017

Certaines entreprises ont déjà saisi l’intérêt des objets connectés pour l’univers des sites de rencontre. L’agence américaine T3 a ainsi proposé dès juillet 2015, une application pour smarwatch sur cette thématique. Grâce à “Hands-Free-Tinder“, elle proposait ainsi de “matcher” avec d’autres utilisateurs en fonction de votre… rythme cardiaque.

Les personnes présentes au CES et qui veulent une véritable expérience de réalité virtuelle feraient mieux d’aller sur le stand d’Intel où plus de 260 Oculus Rift ont été déployés pour permettre de découvrir la VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.