Accueil / Loisir / Drones / Test du mini drone Hydrofoil de Parrot

Test du mini drone Hydrofoil de Parrot

Test minidrone Parrot Hydrofoil

Il est là ! La grosse nouveauté des mini drones de Parrot c’est lui. Après les engins volants, la voiture place au bateau ! Parrot présente ainsi son hydrofoil, un drone destiné à l’eau pour vous rappeler vos souvenirs de gamins. On l’a reçu à la rédaction et décortiqué dans tous les sens et on vous dit tout !

55% de réduction chez Parrot !?

parrot drone promo

Marque : Parrot

Catégorie : drone/bateau télécommandé

Prix : 169,99 euros

Acheter minidrone Parrot Hydrofoil :

Disponibilité : disponible

Testé avec un Nexus 5

test parrot minidrone airborne cargo drone airborne night drone
test parrot minidrone jumping race drone jumping night drone
test parrot minidrone hydrofoil drone

Unboxing du drone Hydrofoil

C’est une bien grosse boite qui vous attend dans laquelle vous tomberez direct sur la coque du bateau, non montée. En dessous, le drone et tous les accessoires pour installer votre engin. La boite, à l’image de l’ensemble des autres emballages Parrot, est super sympa. Complète, on y retrouve aussi les vis et le tourne-vis pour monter le bateau. Pas besoin donc d’aller chercher dans votre garage les éléments nécessaires. C’est une bonne chose.

Design & Finition Hydrofoil Parrot

On ne va pas s’attarder sur le design du drone en lui-même dans la mesure où il s’agit du même que pour un Rolling Spider. Les qualités et défauts sont les mêmes à savoir un aspect sympa, mais assez fragile. Le seul changement par rapport à son prédécesseur, c’est la face avant légèrement plus proche des nouveaux drones Airborne.

Pour ce qui est de la partie bateau, tout est en polystyrène assez peu solide, il faut l’avouer. On aurait préféré une coque en plastique laqué. Reste que le polystyrène à l’avantage d’absorber les chocs, mais il ne faut pas se leurrer, quelques petits coups devraient suffire à marquer le bateau. Pour le reste, le design du bateau est plutôt pas mal même si on a une préférence pour le modèle foncé. Qui plus est, en blanc il est très salissant. Au vu des matériaux utilisés pour le bateau, on a quand même du mal à comprendre un tel tarif.

Application

FreeFlight 3 est toujours de la partie et reste toujours aussi efficace pour le pilotage de l’appareil qu’il soit en mode bateau ou en mode vol. Toujours possible, le paramétrage de la vitesse, de la force de rotation ou encore de la hauteur maximale autorisée. Bref, pas compliqué pour un sou, mais encore une fois, on regrette son manque de stabilité pénible qui a tendance à faire ralentir voir carrément planter le téléphone portable. Attention, pensez tout de même à faire la mise à jour de l’application si vous l’avez déjà pour que le bateau soit reconnu.

Utilisation / Prise en main

Installation de l’hydrofoil connecté

Comme on l’a dit, le bateau n’est pas monté il faudra le faire vous-même. Rien de bien méchant cependant, mais comptez tout de même vingt bonnes minutes pour que tout soit prêt. Certains trous ne sont pas tout à fait en face de l’emplacement des vis, à quelques millimètres près. Un petit défaut de fabrication un poil embêtant. La notice vous indiquera étape par étape comment installer votre Hydrofoil dans les règles de l’art. Une étape un peu fastidieuse quand même. Bien évidemment, vous pouvez démonter le bateau pour le ranger dans la boite, mais ce n’est pas vraiment pratique. On vous conseillera donc d’acheter une sacoche pour pouvoir le transporter facilement. Parrot aurait pu prévoir le coup.

IMG_1765

Attention, ne vous précipitez pas directement vers le point d’eau le plus proche, car vous ne pourrez pas utiliser le drone, une mise à jour est nécessaire. Certes, ce n’est pas compliqué à faire, tout est indiqué sur le site de Parrot, mais quand même, ça aurait pu être déjà fait. Un point intéressant, c’est que l’application va vous demander la mise à jour du Rolling Spider et non d’un Airborne. Il est donc probable que Parrot ait simplement fourni un ancien modèle de drone avec un petit lifting sur la face avant…

drone parrot hydrofoil jardin

Bateau… sur l’eau…

On attendait avec impatience de l’essayer sur l’eau sans pour autant être persuadé que le fun serait vraiment au rendez-vous. On peut le dire, on s’est trompé, c’est franchement jouissif. Le drone se révèle incroyablement réactif sur l’eau avec une vitesse assez importante. Pareil pour les tournants, on peut les prendre larges ou serrés. Il vous faudra quand même un grand espace d’eau dégagé pour pouvoir profiter au maximum des capacités de l’Hydrofoil et ne pas risquer de le coincer ou l’abimer. Une petite branche dans une des hélices et c’est le drame (oui, ça sent le vécu). Attention tout de même à la batterie, qui une fois vide pourrait vous causer quelques ennuis si elle tombait à plat au milieu du lac. Heureusement, des notifications vous informent lorsque vous tombez sous le seuil critique.

Il manque quand même une caméra pour vraiment démarquer le produit d’un bateau télécommandé classique. Cette fonctionnalité permettrait de multiplier les possibilités de fun. Peut-être dans une future version.

IMG_1835

Enfin, le produit résiste assez bien à l’eau. On ne vous conseille pas de l’immerger bien entendu, mais quelques éclaboussures ne devraient pas poser de problème et c’est une bonne chose pour un drone qui va sur l’eau…

IMG_1783
Attention aux feuilles !

Mais aussi dans les airs

Une des forces du produit, c’est qu’il est possible de faire voler le drone tout seul. Attention tout de même à ne pas l’abimer, pas de carène contrairement à ses homologues Airborne. On soupçonne quand même le constructeur de ne pas avoir ajouté la meilleure stabilisation au produit. Du moins, nous n’avons pas noté de différence flagrante avec le précédent modèle contrairement a lorsqu’on a testé les Airborne. Qui plus est, l’application nous demande de mettre à jour le Rolling Spider, pas le Airborne. Bref, malgré ça, ça reste un bon appareil. Les Rolling Spider ont fait leurs preuves depuis longtemps, mais on aurait bien aimé de la nouveauté !

Autonomie

Comptez 9 min d’autonomie sans la partie Hydrofoil, 7 avec. C’est toujours franchement limite surtout quand on parle d’un appareil à 169 euros. À ce prix là, la marque aurait pu inclure une deuxième batterie. En parlant de batterie, il faudra une bonne demi-heure sur secteur (bien entendu la prise n’est pas fournie) et 1h30 sur un port USB.

Conclusion

Les plus de l'Hydrofoil

> Design sympa
> Pouvoir voguer sur l’eau
> Très réactif
> Super fun
> Deux drones en un

Les moins de l'Hydrofoil

> L’autonomie
> Reste assez fragile
> Version blanche salissante
> Le prix
> Une coque en polystyrène

Le drone hydrofoil de Parrot est une bonne surprise, franchement fun. Il a l’avantage de donner finalement deux drones en un. Reste que le prix de 169,99 euros paraît exagéré, surtout quand on voit la matière utilisée pour la partie marine. Après, Parrot est le seul à proposer un tel dispositif, on peut donc comprendre qu’il se fasse plaisir sur les tarifs. On vous le conseille, à condition de ne pas être trop regardant sur la facture.

Design & Finition
14out of 5
Application
14out of 5
Fonctionnalités
17.5out of 5
Utilisation/prise en main
18out of 5
Rapport qualité/prix
12out of 5

Overview

Design & Ergonomie : Alors oui, c'est plutôt sympathique, mais les matières utilisées pour la coque du bateau ne cassent pas 3 pattes à un canard.
Application : Une bonne application, mais dommage qu'elle plante et fasse ramer le téléphone aussi régulièrement. C'est pénible.
Fonctionnalités : Voler, ou voguer à vous de choisir. Une force ! Dommage que l'autonomie soit si courte...
Utilisation: On s'éclate, particulièrement sur l'eau. Ça faisait longtemps qu'on attendait que Parrot fasse un bateau et ça marche vraiment bien. Petit bémol pour l'installation cependant.
Rapport qualité/prix : Même si on a adoré le concept et les utilisations possibles, 169 euros pour un simple supplément coque de bateau en polystyrène c'est trop. Pas même de batterie supplémentaire ou de sacoche de transport ne sont fournis pour rattraper la chose. Parrot profite de son monopole.

3.65

3.65 out of 5
Dans la moyenne
Test du mini drone Hydrofoil de Parrot
on
Design & Ergonomie : Alors oui, c'est plutôt sympathique, mais les matières utilisées pour la coque du bateau ne cassent pas 3 pattes à un canard.
Application : Une bonne application, mais dommage qu'elle plante et fasse ramer le téléphone aussi régulièrement. C'est pénible.
Fonctionnalités : Voler, ou voguer à vous de choisir. Une force ! Dommage que l'autonomie soit si courte...
Utilisation: On s'éclate, particulièrement sur l'eau. Ça faisait longtemps qu'on attendait que Parrot fasse un bateau et ça marche vraiment bien. Petit bémol pour l'installation cependant.
Rapport qualité/prix : Même si on a adoré le concept et les utilisations possibles, 169 euros pour un simple supplément coque de bateau en polystyrène c'est trop. Pas même de batterie supplémentaire ou de sacoche de transport ne sont fournis pour rattraper la chose. Parrot profite de son monopole.

Rating: 3.65