[TEST] Marshall Uxbridge Voice : la petite enceinte intelligente qui envoie

test marshall uxbridge voice

Dans la bataille des enceintes connectées, le nouveau front porte sur leurs fonctions intelligentes. Depuis l’entrée d’Amazon et Google sur le terrain, la donne a changé. La priorité est de concevoir un produit couteau suisse capable de tout faire ou presque. Marshall, acteur majeur de l’industrie du son n’a pas la moindre envie de se laisser distancer sur son propre territoire. Si la Uxbridge Voice n’est pas leur première enceinte à proposer des fonctions intelligentes, c’est la plus compacte et la plus abordable de la gamme. Est-ce que cela a pour autant obligé Marshall à faire des concessions ? La réponse avec les quelques lignes de notre test !

  • Marque : Marshall
  • Modèle : Uxbride Voice (version Google)
  • niveau de puissance acoustique maximale : 96 dB
  • Catégorie : Enceinte portable intelligente
  • Connexion : Bluetooth 4.2/Wi-Fi
  • Dimensions : 128 x 168 x 123 mm
  • Poids : 1,39 kg
  • Prix : 199 €
  • Coloris : Noir ou blanc
  • Disponibilité : disponible

J’ai récemment eu l’occasion d’entendre Philippe Manoeuvre, l’un des grands pontes du rock en France faire un bref historique de Marshall. À travers diverses anecdotes en lien avec des musiciens légendaires je me suis rendu compte du rôle majeur du fabricant d’amplis britannique dans l’industrie musicale. Dire que Marshall a participé au succès de stars telles que Led Zeppelin, Eric Clapton, Jimi Hendrix ou les Who est un euphémisme. C’est le fabricant qui est à l’origine du « stack », l’empilement de haut-parleurs pour un son toujours plus puissant.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

C’est pourquoi l’enceinte connectée Uxbridge Voice peut étonner à première vue. En effet, la petite dernière de la famille semble bien frêle à côté des autres. Et la mention « Ok Google » (ou Alexa) n’est pas forcément très rassurante. Aurait-elle fait un pacte avec l’ennemi ? Heureusement, il ne faut pas se fier aux apparences, car cette enceinte n’a pas fini de vous surprendre.

Suivant Précédent

test marshall uxbridge voice

 

test uxbridge

Suivant Précédent

Unboxing de l’enceinte Marshall Uxbridge Voice

La boîte qui contient l’enceinte Marshall Uxbridge Voice n’est pas bien grande. Elle est en réalité à l’image de l’enceinte qu’elle contient. Dessus est indiquée l’expression « Endless ways to listen ». C’est la façon d’annoncer que ce produit est au goût du jour et entre dans la catégorie des objets intelligents. Pour le reste, la simplicité prime et l’emballage ne s’embarrasse pas d’ajouts inutiles et se concentre sur l’essentiel. L’enceinte est accompagnée de son câble d’alimentation et des quelques manuels et avertissements classiques.

test marshall

Design et ergonomie

Un bijou. C’est la première image qui vient à l’esprit en sortant l’enceinte de sa boîte. En effet, sa petite taille lui confère un caractère précieux. C’est d’autant plus accentué par le logo Marshall inscrit dans une finition bronze du plus bel effet. Son look général emprunté aux amplis de la marque en version modèle réduit annonce pourtant la couleur. Aucune doute, il s’agit bien d’un produit du légendaire fabricant britannique, roi des concerts de rock depuis les années 60.

Comme à son habitude, Marshall prend un soin particulier à la confection de son enceinte. Cela commence par les boutons sur la face supérieure qui rappellent les frettes du manche d’une guitare. Ceux-ci servent à contrôler le volume, mais également à modifier les basses et les aigus. Sont également présents les boutons pour lancer/arrêter la lecture et couper le micro. Celui-ci complète la liste des éléments intégrés à la face supérieure.

grille uxbridge

La possibilité de couper le micro est essentielle. Elle s’inscrit dans le cadre de la protection des données des utilisateurs. Ainsi, l’appareil ne devrait pas enregistrer des bribes de conversations par erreur. En outre, l’enceinte affiche clairement lorsque le micro est éteint grâce à la rangée de quatre diodes sur la face avant toutes allumées en rouge. Un indicateur juste à côté du bouton s’allume aussi en rouge.

Le dernier bouton se trouve à l’arrière et permet d’appairer l’enceinte en Bluetooth. Juste en dessous, vient se brancher la prise d’alimentation. En effet, l’appareil ne fonctionne pas avec une batterie, mais doit être branché au secteur en permanence. Le câble, d’une taille moyenne nécessite une prise dans les environs. Cela peut être contraignant suivant l’endroit où l’on souhaite installer l’enceinte. Elle est donc (facilement) transportable et n’est pas nomade.

uxbrdige face supérieure

Utilisation de l’enceinte Uxbridge Voice de Marshall

Une fois branchée, l’enceinte Uxbridge Voice peut s’utiliser de plusieurs façons. Tout d’abord, vous pouvez l’appairer en Bluetooth avec n’importe quelle source mobile. Sinon, il faut la connecter à son réseau WiFi et l’ajouter à son ensemble d’objets connectés reliés à Google Home (ou Alexa). La configuration se fait en quelques clics avec l’application dédiée, et ne prends pas plus de quelques minutes.

Ainsi, avec cette version Google, l’enceinte opère de la même manière qu’un Chromecast. Vous pouvez caster (diffuser) vos contenus musicaux depuis votre téléphone ou votre tablette dès l’instant où ceux-ci sont connectés au même réseau. Pas besoin alors de se trouver à proximité de l’Uxbridge Voice de Marshall. Cela veut également dire que le contrôle de la musique n’est pas réservé à un seul appareil.

En outre, il est aussi possible de complètement se passer d’un smartphone puisque l’enceinte répond à un simple « Ok Google ». À partir de là, l’on a accès à l’assistant vocal qui répond à toutes les commandes classiques. C’est aussi un moyen d’accéder à toute la librairie musicale des services de streaming comme Spotify, Deezer, Google Play Music, pour peu qu’un compte soit lié à celui de Google.

uxbrdige face arrière

Qualité du son de l’enceinte Marshall Uxbridge Voice

Le son Marshall n’a plus besoin d’être décrit. Sa réputation est telle que tout le monde connaît sa couleur. Sauf que l’on a l’habitude qu’il sorte d’un gros ampli ou d’un casque collé aux oreilles. C’est pourquoi la première chose que l’on se demande en voyant ce petit modèle est de savoir ce qu’il a dans le ventre. L’on ne peut s’empêcher de supposer que le fabricant a fait des concessions afin de proposer un produit intelligent qui ne prend pas trop de place dans un salon ou une cuisine. Or, c’est bien là sous-estimer Marshall.

Le son de l’Uxbridge Voice est puissant. C’est même étonnant d’entendre cette petite enceinte proposer un tel volume sonore. Pourtant, il n’est jamais agressif ou désagréable. Si l’on a pu parfois reprocher à Marshall de donner la priorité à la puissance aux dépens d’un son qui sature rapidement, ce n’est pas le cas ici. Même à fort volume, les déformations sonores restent limitées.

Quant à la qualité du son en elle-même, là encore l’Uxbridge s’en tire avec les honneurs. Malgré un son mono et un haut-parleur très directif, l’expérience globale est satisfaisante. Ainsi, les différents niveaux de fréquence sont bien distincts les uns des autres. Les basses, pourtant bien présentes, ne prennent pas le dessus sur le reste. Les voix ne sont pas étouffées et les aigus ne sont pas criards. En revanche, l’enceinte éprouve quelques difficultés à bien reproduire les compositions musicales riches qui superposent beaucoup de sons. Ils ont un peu tendance à se mêler sans pour autant devenir une soupe inaudible.

uxbrdige contre plongée

Conclusion

Avec l’arrivée des Google et autres Amazon, les constructeurs pas encore séculaires, mais non moins légendaires, qui ont façonné tout un pan de la musique moderne doivent s’adapter à cette nouvelle époque. C’est impératif pour leur survie. Cela implique qu’il faut entrer dans un monde de compromis afin d’intégrer tous les composants nécessaires sans risquer l’overdose. Marshall n’échappe pas à la règle et propose avec l’Uxbridge Voice une enceinte intelligente, pratique et simple à utiliser. Or, l’entreprise a réussi à ne pas faire de concessions sur le son, mais conserve sa patte caractéristique.

Cette enceinte a donc tout pour plaire.

Points positifs

  • Un design très réussi
  • Son puissant et de bonne qualité
  • Fonctions intelligentes
  • Données des utilisateurs protégées

Points négatifs

  • Transportable, mais pas nomade
  • L’enceinte peine un peu sur les pistes riches en sons
Design et ergonomie - 8.5
Utilisation - 8.5
Qualité du son - 8.5
Rapport qualité/prix - 8

8.4

Design et Ergonomie : Un véritable bijou. La prise murale est un peu contraignante.

Utilisation : Connexion en Bluetooth ou en WiFi très simple.

Qualité du son : Un bon son mono quoique directif.

Rapport Qualité / Prix : Si l'on ne se fie pas à la taille, le prix semble justifié.

User Rating: Be the first one !
  • Marshall Uxbridge Voice Alexa
    Marshall Uxbridge Voice Alexa, Enceinte Bluetooth / Wi-Fi, Commandes vocales avec Amazon Alexa, Amplificateur de classe D de 30 Watts pour le haut-parleur et le tweeter, Bluetooth 4.2, Airplay 2 et Spotifiy Connect et Wi-Fi, Réponse en fréquence : 54-20000 Hz, Contrôles du volume, des basses et des aigus
    159,00 €
  • Marshall Uxbridge Voice Google
    Marshall Uxbridge Voice Google, Enceinte intelligente Bluetooth/Wi-Fi, Guidage vocal avec Google Assistant, Amplificateur de classe D de 30 watts pour le haut-parleur et le tweeter, Réponse en fréquence : 54-20000 Hz, Bluetooth 4.2, Airplay 2 et Spotifiy Connect et Wi-Fi, Contrôles du volume, des basses et
    175,00 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *