Accueil / Loisir / Jouets / Test du PowerUp 3.0, l’avion en papier connecté

Test du PowerUp 3.0, l’avion en papier connecté

Test PowerUp 3 - avion papier connecté

Le PowerUp 3.0 est un avion en papier connecté qui se contrôle via une application mobile dédiée. Le principe est simple, il faut créer soit même les ailes en papier puis installer le dispositif qui comprend la tête de l’appareil et l’hélice. Déjà disponible outre-Atlantique, le PowerUp 3.0 arrive en France à partir d’aujourd’hui à un prix attractif. Nous avons d’ailleurs pu rencontrer l’inventeur de ce produit ! Mais que vaut vraiment cet avion en papier connecté ? La rédaction a pu l’essayer en avant-première.

PowerUp 3.0, l’avion en papier connecté à petit prix

Marque : Power Up

Catégorie : Jouet connecté

Prix : 45,99 euros (39,99 euros en offre de lancement chez bisly.co)

Date de disponibilité : disponible

Testé avec un Nexus 5

Unboxing

La boite laisse voir l’avion, protégée par un couvercle en plastique. Pour le reste, on se contentera de carton. L’idée du papier est donc présente jusqu’au bout. Pas de fioritures, mais suffisant pour protéger l’ensemble du contenu lors des transports. Et justement, parlons-en du contenu. On trouve donc l’avion, mais aussi 4 feuilles de papier dont une waterproof, un câble USB pour recharger l’appareil, une hélice de rechange et une importante notice qui détaille pas à pas les diverses étapes de construction, mais aussi de préparation au vol. Pas de reproches particuliers à faire à cette boite.

Design et Ergonomie

Extrêmement légère, la monture de l’avion comporte deux parties distinctes. À l’avant la tête avec l’émetteur Bluetooth, la prise permettant de recharger ainsi que les différents composants. Le constructeur a décidé de laisser une coque transparente laissant apparaître l’intérieur de la tête. C’est un choix qui se justifie, mais qui n’a pas su nous convaincre dans la mesure où l’on a l’impression d’avoir un prototype entre les mains, ou du moins quelque chose qui n’est pas terminé. Outre cela, le design du produit est sympa, surtout une fois que l’on a installé les ailes. Il ressemble à un avion en papier, mais avec un côté plus fini. En outre, les papiers fournis dans la boite sont de bonne qualité et offrent un rendu super sympa. Mention spéciale pour le papier waterproof qui donne une véritable allure à l’appareil. En tout cas, lorsque nous l’avons testé dans un grand parc parisien, plusieurs personnes se sont arrêtées, intrigués par ce petit avion « qui à l’air sympa » pour citer un passant.

Application

Comme on l’expliquait, l’avion se contrôle via une application mobile. Celle-ci est disponible sur Android et iOS et bien entendu gratuitement. Il suffit ensuite de mettre en route son Bluetooth et d’allumer l’avion pour que la connexion se fasse. Rien de plus simple. L’utilisation de l’application est, elle aussi, extrêmement simple. Elle donne diverses informations comme le niveau de batterie ou encore le pourcentage de puissance que l’on met dans l’avion. Grâce à la gyroscopie de votre téléphone, vous allez contrôler la direction de l’avion, à droite ou à gauche. Nous n’avons pas rencontré de problèmes particuliers avec celle-ci. Reste que l’on aurait aimé plus de fonctionnalités, comme la possibilité de gérer l’appareil avec un joystick virtuel, ou encore des informations sur le vent là où l’on se trouve. L’avion étant très léger il est très sensible au vent, mais on verra cela un petit peu plus tard.

powerUp3.0

Prise en main

Installation

PowerUp 3.0 fait partie de ces objets dont l’installation des composants, en l’occurrence ici des ailes, fait partie intégrante du procédé d’amusement. N’ayant jamais pratiqué l’origami, on se devait d’être inquiets quand la notion de travaux manuels s’est invitée dans le test. Heureusement la fabrication des ailes est relativement facile. Tout est expliqué dans la notice, mais aussi en vidéo. Avec tout ça, impossible de ne pas y arriver. Lors des premières fois, il est possible que cela vous prenne un peu de temps, mais tout cela n’excèdera pas la dizaine de minutes.

Préparation au vol

Une fois votre engin monté comme il faut, reste à préparer le vol. On le rappelle, c’est un avion en papier qui sera sensible au vent. Ainsi, il est très fortement recommandé de faire un essai de vol sans lancer le moteur. Le but, voir la direction que prend l’avion afin de pouvoir adapter les ailerons de l’engin en fonction. Par exemple s’il part vers la droite, orienter l’aile pour que l’avion tente vers la gauche. Il devrait de cette manière aller tout droit. Ce fonctionnement est valable avec l’ensemble des directions. Encore une fois, tout cela est détaillé sur la chaine YouTube de PowerUp. C’est une étape assez fastidieuse et peu amusante. Sans compter le vent qui peut changer et modifier tous vos paramètres. C’est l’inconvénient du papier.

Le vol

Vous voilà fin prêt pour voler ! Il faudra un grand espace (l’équivalent d’un demi-terrain de foot au moins) pour pouvoir le faire dans les meilleures conditions possible. L’avion en papier a une très grande amplitude, d’où l’important espace nécessaire. Autant vous prévenir tout de suite, il va vous falloir un bon moment pour maîtriser tout ça. Premièrement parce que l’avion réagit beaucoup au vent, mais aussi parce que l’application est très sensible et que le pilotage au gyroscope n’est pas des plus aisé. Il faut incliner le téléphone à droite ou à gauche pour diriger l’engin. Et c’est plutôt difficile. Vos premiers vols finiront bien souvent par un crash. On regrette le fait que l’application n’intègre pas un joystick virtuel pour la direction, qui serait peut-être plus rassurant pour les néophytes.

Inconvénient, un crash abime un peu le papier et peut vous obliger à devoir refaire les réglages pour que tout fonctionne bien ! PowerUp le dit lui même dans ses vidéos, il faut essayer encore, encore et encore. Vous voilà prévenu, le PowerUp 3.0 n’est pas un jouet qui se maîtrise directement et avec lequel le plaisir est immédiat. Il faudra être patient. Néanmoins, une fois les bases acquises et le pilotage plus maitrisé, vous devriez passer de bons, voir de très bons moments. Il suffit de voir les vidéos de ceux qui maitrisent bien pour saliver !

Toutefois, pour tous ceux qui ont déjà fait du modélisme, ne vous attendez pas non plus à pouvoir faire des figures dans tous les sens ou des vols extrêmement longs. Puisqu’on parle d’autonomie, elle est annoncée autour de 10 min et c’est le cas. La précision de l’état de la batterie sur le téléphone est néanmoins à revoir. Elle manque de précision et remonte souvent proche de 100% avant de redescendre au chiffre réel.

PowerUp3.0
Après quelques crashs, le papier fatigue un peu…

Compatibilité

iPhone 4S ou plus récent

Tous les terminaux sous Android 4.3 ou plus récents avec Bluetooth 4.0

Face à la concurrence

Les petits gars de PowerUp ne sont pas les seuls à avoir senti le vent tourner en matière d’avions en papier. Le 2.4 GHz Wireless Remote Control Paper Airplane offre également un incroyable spectacle de vol libre, mais se compose d’un arceau et deux hélices, au contraire de son concurrent. Vendu aux alentours de 60$, il est disponible en France sur les plateformes de commerce électronique.

Conclusion

Ce qu’on a aimé : L’aspect ludique de construire soi-même les ailes en papier, la possibilité de faire avec toutes les feuilles que l’on veut, un petit avion qui en a sous le capot, le prix.

Ce qu’on n’a pas aimé : sensible au vent, la coque avant transparente, prise en main un peu longue avant de pouvoir en profiter.

Le pari était risqué. Faire un avion en papier connecté avec tous les défauts du papier pour ce qui est de la prise au vent, du poids ou encore de la précision de pilotage. Alors bien entendu, ces inconvénients n’ont pas été entièrement effacés, mais avec de l’entrainement, il y a vraiment moyen de s’éclater avec le PowerUp 3.0. Si le produit n’est pas exempt de défauts, il faut relativiser. Le prix affiché est très attractif : seulement 45 euros.

Design
15out of 5
Application
14out of 5
Fonctionnalités
14.5out of 5
Utilisation
12.5out of 5
Rapport qualité/prix
16out of 5

Overview

Design : Outre la petite coque transparente que l’on n’a pas trop appréciée, le PowerUp 3.0 est léger, discret et donne un véritable cachet à n’importe quel avion de papier.
Application : L’application de pilotage fonctionne bien même si on regrette certaines imprécisions de mesure pour la batterie et l’absence d’un joystick virtuel pour piloter le produit.
Utilisation : L’inconvénient principal de l’avion, c’est le temps d’adaptation plutôt long. Une fois maitrisé, il assure plusieurs sessions de fun. Reste que les débuts sont difficiles et la calibration, assez fastidieuse, pourrait en décourager plus d’un, notamment les plus jeunes.
Rapport qualité/prix : C’est la grande force du PowerUp 3.0. Proposer un produit complet, mais néanmoins accessible en terme de prix.

3.7

3.7 out of 5
Dans la moyenne
Test du PowerUp 3.0, l’avion en papier connecté
on
Design : Outre la petite coque transparente que l’on n’a pas trop appréciée, le PowerUp 3.0 est léger, discret et donne un véritable cachet à n’importe quel avion de papier.
Application : L’application de pilotage fonctionne bien même si on regrette certaines imprécisions de mesure pour la batterie et l’absence d’un joystick virtuel pour piloter le produit.
Utilisation : L’inconvénient principal de l’avion, c’est le temps d’adaptation plutôt long. Une fois maitrisé, il assure plusieurs sessions de fun. Reste que les débuts sont difficiles et la calibration, assez fastidieuse, pourrait en décourager plus d’un, notamment les plus jeunes.
Rapport qualité/prix : C’est la grande force du PowerUp 3.0. Proposer un produit complet, mais néanmoins accessible en terme de prix.

Rating: 3.7