Accueil / Multimédia / Image / Test de la caméra HD Arlo de Netgear, la petite espionne sans fil qui ne laisse rien passer

Test de la caméra HD Arlo de Netgear, la petite espionne sans fil qui ne laisse rien passer

test arlo netgear caméra connectée

Quand l’expert de la connectivité Netgear se lance sur le marché des objets connectés, forcément, on s’attend à trouver des produits connectés efficaces. Ici, on est plutôt séduits par ce petit device domotique très simple d’utilisation qui va vous permettre de surveiller votre domicile depuis vos terminaux mobiles ou votre ordinateur sans même y penser.

Présentation de la caméra Arlo de Netgear

Arlo, c’est son petit nom. Ce n’est pas une énième caméra IP, mais une véritable installation de vidéosurveillance domotique que vous allez avoir entre vos mains, le tout sans fil. Elle est compacte, fonctionne avec un système de fixation aimanté, résistante à l’eau, même si on ne peut pas l’immerger (elle passera ses journées sous la pluie sans se détériorer, logiquement). Vision nocturne, détection de mouvements, résistance à la poussière et à l’humidité, ou à des températures de -10 à 50°c… Arlo embarque de nombreuses fonctionnalités plutôt qualitatives, que vous allez pouvoir découvrir dans la suite de notre test.

Marque : Netgear

Catégorie : Caméra domotique connectée de vidéosurveillance

Date de sortie : Disponible sur le marché américain, et en France depuis mi-mars 2015

Prix de commercialisation : Prix de départ pour une caméra, sa station d’accueil, 4 piles lithium, 1 câble Ethernet,  2 vis de montage sur mur, 1 guide de montage et 2 montants aimantés : 269.99 €, en prix public conseillé. En comparaison, le kit de 3 caméras est à 519.99 €. Les packs 4 et 5 caméras ne sont pas encore commercialisés en France.

La caméra peut être achetée seule sans ses accessoires pour 169,99 €.

Concurrents sur le marché : On a bien trouvé quelques concurrentes sur le marché, mais elles n’embarquent jamais les mêmes options. Certaines permettent aussi l’enregistrement audio, ce qu’Arlo ne fait pas. Mais après recherche fouillée, nous n’en avons trouvé aucune qui permette l’essentiel de ce que permet Arlo, soit : détectrice de mouvements, étanche, sans fil, connectée à une application et consultable en wifi ET réseau mobile ET avec un design simple et un système aimanté.

Testée sur : iPhone 4. Enfin un objet connecté qui accepte les vieilles versions. Pas besoin de Bluetooth 4.0 pour faire fonctionner Arlo, la plupart des smartphones sont compatibles.

Unboxing

Ici, on découvre la caméra HD Arlo avec son kit “Smart Home Security Camera” de Netgear, dans une boîte blanche au packaging étudié, avec une partie plastifiée transparente pour exposer les deux caméras sur le haut. Les caméras sont bien vissées sur leur socle et ne peuvent être délogées qu’après “effort”. En effet, il faut dévisser des petites rondelles de plastique rigide afin de les faire sortir. En terme de manuel d’utilisation, ici, pas de chichi, tout est disponible sur Internet, vous n’obtiendrez donc qu’une garantie ainsi que quelques informations juridiques, quelques indications afin de savoir où aller sur Internet pour vous enregistrer et démarrer votre caméra, et une signalétique à positionner où vous le souhaitez afin d’indiquer que vous filmez.

Design & Ergonomie

La caméra Arlo HD de Netgear est à première vue solide, de bonne facture. La forme est discutable mais pas désagréable, et il est vrai qu’elle est très compacte et peu lourde. Blanche, avec un cercle gris au bord, elle dispose d’un objectif avec zoom numérique et d’un infrarouge LED pour la vision nocturne. L’intérêt de cette caméra, c’est qu’apriori, elle devrait facilement se faire oublier…ce qui n’est pas forcément le cas de sa base d’accueil, certes blanche et plate, mais tout de même voyante.

Netgear
La station d’accueil Netgear

Sur cette station, on peut voir apparaitre des symboles qui indiquent où en est la synchronisation de l’appareil, synchronisation que vous ne devriez pas avoir de difficulté à réaliser. Les caméras ont un bouton “Sync” sur leur tête, et l’autre bouton sync de la base station est sur le côté droit.

Application mobile

L’application mobile de Arlo est facile à trouver en tapant “Arlo” dans votre store. Elle est pleinement dédiée à votre caméra et peut gérer deux vues simultanées, au-delà, l’écran de votre smartphone ne suffira pas. Il faudra donc passer sur tablette, avec quatre vues possibles, ou sur ordinateur, ou vous aurez une infinité de possibilités, sachant qu’au maximum, vous pouvez connecter 15 caméras par stations d’accueil et vous pouvez aller jusqu’à trois stations d’accueil, soit 45 caméras au total, en simultané.

Compatibilité : la caméra Arlo est compatible sur tous types de plateformes Android (Tegra2) et en version iOS gratuite et en français. Les anciennes versions iOS et Android sont également compatibles. Vous pouvez également accéder à la surveillance depuis un ordinateur sans problème en vous connectant sur le portail Arlo.

Connectivité : Wi-fi et réseau mobile

Utilisation & Prise en main

La caméra Arlo de Netgear est, une fois sortie de son emballage, assez simple à prendre en main. Pour la tester, j’ai immédiatement mis en place la station d’accueil en la branchant sur un routeur, connecté le câble Ethernet et vu les deux premiers voyants s’allumer. Ensuite, j’ai cliqué sur le bouton de synchronisation sur la droite du boîtier, puis enclenché les synchronisations des deux caméras. Les voyants lumineux des caméras ont d’abord clignoté en orange, car j’ai fait l’opération un peu vite. Puis, la deuxième fois, le voyant lumineux était bleu et a “flashé” quelques secondes pour enfin s’éteindre. En lançant l’application et en regardant la station d’accueil indiquer trois voyants lumineux verts, j’ai pu constater que les caméras fonctionnaient déjà.

Aucun souci de ce côté, donc. Le socle aimanté gris argent se poste à l’arrière de la caméra, mais la caméra étant également aimantée et légère, elle peut se positionner facilement sur des supports métalliques… lampes, radiateurs, frigos… Si vous comptez en faire un usage régulier, il faudra positionner le socle sur un mur dans un angle, et utiliser les vis et chevilles fournies.

Temps d’adaptation

L’application est très simple à configurer, bien qu’elle nécessite de passer un peu de temps sur les écrans au démarrage pour entrer vos coordonnées personnelles, et vous devrez entrer les codes de vos caméras, sécurisées. Pour que vos caméras fonctionnent en wifi, vous devrez activer le même wifi que celui qui alimente la station d’accueil. Mais les caméras peuvent être également consultées via 3G ou 4G.

La prise en main de l’application est un peu longue, c’est ce qu’il y a de plus compliqué car, si vous ne voulez pas être inondés de notifications et push, il faudra configurer votre caméra correctement. Sinon, vous recevrez dès le moindre mouvement observé une notification vous indiquant qu’un mouvement a été détecté. Pour configurer votre caméra, il faudra régler sa sensibilité en terme de mouvement, mais également sa luminosité, et les plages horaires pendant lesquelles vous souhaitez qu’elle détecte les mouvement. Vous pouvez également régler le temps d’enregistrement, soit 120 secondes consécutives au maximum. A chaque fois que votre caméra détectera du mouvement, elle vous enverra une notification et vous pourrez consulter l’image très rapidement dans la galerie.

Pensez donc à définir un planning complet de la semaine pour la détection de mouvement, ceci vous économisera de la batterie, du stockage, mais également des notifications incessantes. Si vous voulez, vous pouvez aussi mettre la caméra en OFF sur toute la semaine, ou en ON en permanence, libre à vous.

Fonctionnalités

Arlo est indoor et outdoor, elle se met automatiquement en mode nuit avec une vision infrarouge LED. Elle est en haute définition, avec un indice IP 65 (résistante à la poussière et à l’humidité) et 100% Wifi. Étanche, elle peut être placée à l’extérieur et subir pluie et neige, mais ne peut pas être immergée. Elle est fonctionnelle de -10 à +50°c.

Au niveau du boîtier, on peut constater qu’elle est conçue avec un clapet d’accès aux piles assez rigide et difficile à ouvrir, pour justement les préserver des intempéries. Elle va ajuster sa résolution ou son nombre d’images par secondes en fonction de la connexion dont dispose l’usager. L’image de 720p pour 25 images/secondes de base pourra donc être réduite. L‘image est encodée en h.264, selon un angle de 130°.

Netgear

Arlo switche toute seule en mode nuit. Toutefois, elle fonctionne sur un système dit de “self-monitoring”, ce n’est pas un système d’alarme, c’est à vous de configurer votre device comme vous le souhaitez et de le consulter. C’est la création de mouvement qui créé le feedback.

Comme le wifi consomme beaucoup, Netgear a modifié les caractéristiques de connexion afin d’offrir une autonomie plus importante. Ce n’est donc pas un fonctionnement wifi à proprement dit. Toutes les vidéos sont stockées dans le cloud. On peut choisir de faire prendre à Arlo des photos, des vidéos, il y a des systèmes de filtre et chaque caméra est indépendante.

Capacité d’enregistrement : stockage gratuit jusque 1GB. Pour une extension du nombre de caméras ou du stockage, vous devrez payer un abonnement.

Conclusion

La nouvelle caméra domotique de vidéosurveillance de Netgear est fonctionnelle, efficace et simple d’utilisation. On attend la suite de la gamme domotique (smart home) pour savoir si Netgear a choisi de tendre un fil rouge entre ses objets connectés ou si les produits seront isolés dans leur utilisation.

Ce qu’on aime : Arlo est une véritable petite espionne qui remplit plutôt bien son office. Si vous avez à craindre des cambriolages ou que vous devez surveiller une zone peu fréquentée mais toutefois sensible, la détection de mouvements sera suffisamment sensible pour vous apporter satisfaction. A éviter toutefois dans un endroit peuplé car vous risquez d’être envahis de notifications, de jour comme de nuit, malgré la planification. On aime sa forme compacte, son grand angle, sa vision nocturne performante, son autonomie et sa maniabilité.

Ce qu’on aime pas : Rien de détestable dans cet objet connecté. Peut être un bémol à exprimer avec la base d’accueil Netgear, un peu trop volumineuse, et pas forcément assortie à votre intérieur. On aurait préféré quelque chose de plus design que l’on puisse oublier dans un salon voire même apprécier visuellement. Mais elle peut être mise sur une étagère sans forcément être en évidence, donc rien de dramatique. Il aurait été agréable également d’avoir plutôt que des piles, rechargeables ou pas, une batterie à repositionner simplement.

Netgear

L’expérience-utilisateur au niveau de l’application est un peu alambiquée. La prise en main est un peu longue et incertaine, et ce n’est pas forcément très intuitif. L’idée de mettre en place une plateforme communautaire pour étudier les feedbacks des utilisateurs a un réel intérêt, elle sert de FAQ (Foire aux Questions) en plus développée. Pour le moment disponible uniquement en anglais, la plateforme a cet intérêt de recueillir les remarques des usagers. Toutefois, elle manque d’animation par un community manager ou une personne du staff de Netgear pour apporter des éclairages, certaines questions étant restées sans réponse.

L’API d’Arlo de Netgear n’est pas ouverte aux développeurs, le format est propriétaire. A voir si la suite de la gamme sera interopérable, et comment le sera t-elle. Découvrez très prochainement notre interview de Netgear pour connaître leur positionnement sur le marché des objets connectés.

Les meilleurs articles explicatifs sont situés dans les “Recommendations” et permettent d’accéder à des petits manuels personnalisés par tâches (mettre en place sa caméra, économiser la batterie, …). On a hâte de voir cette plateforme en français pour pouvoir la commenter correctement !

Quand l'expert de la connectivité Netgear se lance sur le marché des objets connectés, forcément, on s'attend à trouver des produits connectés efficaces. Ici, on est plutôt séduits par ce petit device domotique très simple d'utilisation qui va vous permettre de surveiller votre domicile depuis vos terminaux mobiles ou votre ordinateur sans même y penser. Présentation de la caméra Arlo de Netgear Arlo, c'est son petit nom. Ce n'est pas une énième caméra IP, mais une véritable installation de vidéosurveillance domotique que vous allez avoir entre vos mains, le tout sans fil. Elle est compacte, fonctionne avec un système de…

Design : Le design de Arlo est surtout étudié pour optimiser l'espace pris par la batterie et être compact. Elle aurait été encore plus mignonne en mode ronde pour être plus discrète et intégrée à l'environnement. La base d'accueil nous déplaît et prend beaucoup de place. Finalement, ce n'est pas le design qui aura le plus accroché notre attention.

Application : Une application qui demande du travail mais qui depuis sa mise à jour est disponible en français sur iOS et Android. Une interface simplifiée et une planification plus intuitive des plages horaires de détection de la caméra seraient préférables.

Utilisation / Prise en main : L'application est probablement plus longue à prendre en main que la caméra en elle-même, on a pas minuté, mais la synchronisation a été rapide et simple a effectuer, et à l'ouverture de la boîte, on peut presque tout de suite mettre en place sa caméra, ce qui est un vrai point positif. La prise en main n'est pas rebutante d'entrée de jeu et on retrouve vite ses images une fois la caméra posée.

Rapport qualité/prix : 219,99 €, c'est un investissement. Toutefois, la plupart des caméras IP de surveillance sont à moins de 100 euros mais elles ne sont pas étanches et pas toujours aussi maniables que Arlo. Le souci, c'est surtout que si on a un réel besoin de vidéosurveillance, une seule caméra, malgré un grand angle possible, c'est un peu court. Ça devient donc assez vite lourd en terme de budget si on compte en installer plusieurs. En remplaçant les piles lithium par une batterie rechargeable, l'achat serait peut être moins effrayant en terme de consommation sur la longue durée.

Design et Ergonomie - 8
Application - 8
Fonctionnalités - 8.5
Prise en main - 9
Rapport qualité / prix - 6

7.9

Design : Le design de Arlo est surtout étudié pour optimiser l'espace pris par la batterie et être compact. Elle aurait été encore plus mignonne en mode ronde pour être plus discrète et intégrée à l'environnement. La base d'accueil nous déplaît et prend beaucoup de place. Finalement, ce n'est pas le design qui aura le plus accroché notre attention.

Application : Une application qui demande du travail mais qui depuis sa mise à jour est disponible en français sur iOS et Android. Une interface simplifiée et une planification plus intuitive des plages horaires de détection de la caméra seraient préférables.

Utilisation / Prise en main : L'application est probablement plus longue à prendre en main que la caméra en elle-même, on a pas minuté, mais la synchronisation a été rapide et simple a effectuer, et à l'ouverture de la boîte, on peut presque tout de suite mettre en place sa caméra, ce qui est un vrai point positif. La prise en main n'est pas rebutante d'entrée de jeu et on retrouve vite ses images une fois la caméra posée.

Rapport qualité/prix : 219,99 €, c'est un investissement. Toutefois, la plupart des caméras IP de surveillance sont à moins de 100 euros mais elles ne sont pas étanches et pas toujours aussi maniables que Arlo. Le souci, c'est surtout que si on a un réel besoin de vidéosurveillance, une seule caméra, malgré un grand angle possible, c'est un peu court. Ça devient donc assez vite lourd en terme de budget si on compte en installer plusieurs. En remplaçant les piles lithium par une batterie rechargeable, l'achat serait peut être moins effrayant en terme de consommation sur la longue durée.

User Rating: Be the first one !