Accueil / Mobilité / Des taxis volants Airbus en 2018

Des taxis volants Airbus en 2018

CityAirbus airbus voiture volante connecte taxi futur prix bourget

La voiture volante, un rêve qui va devenir réalité. À en croire la multinationale européenne Airbus, le passage de la terre à l’air se fera par les taxis. Les premiers tests commenceront en 2018, pour une commercialisation prévue avant 2023.

Impossible de ne pas penser à Star Wars, ou même Harry Potter. Ce sont ces films qui ont peut être influencé Airbus dans le choix de créer de petits avions que l’on utiliserait comme on prendrait sa voiture le matin (ou son vélo, mais la question de l’écologie n’aura pas besoin d’être posée). Présentation de ce projet aux allures futuristes.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

futur prix bourget airbus voiture volante connecte taxi

Ou plutôt dans l’hélicoptère, car les moteurs au nombre de 8 feront tourner 4 hélices horizontales. Pour l’instant, Airbus réalise ses essais sur des modèles sans pilote, tout est commandé à distance. Toutefois, des tests se feront aussi avec des pilotes, dans le but de faire accepter la technologie au public. Car il pourrait y avoir des réticences à l’autopilot, comme pour les voitures autonomes actuelles. Au final, ce seront bien des voitures volantes sans pilote qui voleront. Le nom choisi par Airbus pour ses drones civils est des plus originaux : CityAirbus. Un nom qui laisse donc penser que les trajets se feraient en ville.

Performances et capacités de cette voiture volante

caractéristiques CityAirbus airbus voiture volante connecte taxi futur prix

Les 8 moteurs pourront déplacer l’engin à une vitesse maximale de 120 km par heure. Ce qui semble étrange, c’est l’autonomie annoncée de 10 minutes. Cela voudrait dire qu’à pleine puissance le trajet serait au mieux de 20 km. Le problème vient certainement du choix du 100 % électrique. Si c’est la société Siemens qui s’occupe des moteurs de 100 kilowatts chacun, c’est aussi Siemens qui s’occupera de toute la partie électronique. Et il ne faut pas oublier que très souvent l’autonomie annoncée n’est pas du tout la même que l’autonomie réelle, que ce soit pour les smartphones, les ordinateurs ou les voitures électriques.
Notons tout de même que cela a des avantages non négligeables comme le silence des moteurs, un impact sur l’environnement plus faible, ou encore un trafic routier plus fluide dans les grandes villes.

Quatre personnes pourront être transportées. Cette voiture volante connectée sera donc idéale pour les trajets gare maison, ou simplement pour traverser Paris en 10 minutes.

Une concurrence qui fera chuter les prix

Airbus n’est pas le seul à investir massivement dans la voiture volante. Alors que certains géants comme Amazon et Google se contentent de livrer des commandes faites en ligne, Uber compte faire les deux. Ses tests débuteront eux en 2020. Concurrent direct d’Airbus, Boing travaille aussi sur son taxi volant. D’autres entreprises plus petites sont évidemment sur le coup comme la société allemande Velocopter.

Autant d’entreprises qui permettront sans doute de diminuer les prix d’une prestation que l’on ne connait pas encore.

Sources & crédits Source : http://www.airbus.com/newsroom/press-releases/en/2017/10/cityairbus-demonstrator-passes-major-propulsion-testing-mileston.html - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *