Accueil / Tag Archives: Parrot

Parrot

Parrot : histoire, actualités et tests des objets  connectés

 

Parrot, le sans fil « made in France »

Parrot dont l’emblème est un petit perroquet figure parmi les entreprises françaises qui surfent dans le concept « nouvelle technologie » en mettant en vente des produits informatiques, électroniques et optiques. C’était en 1994 que Jean-Pierre Talvard, Christine de Tourvel et Henri Seydoux l’ont créé. Depuis, Henri Seydoux Fornier de Clausonne reste le président-directeur général de cette société anonyme à conseil d’administration car ses deux autres associés ont tous cédé leurs actions. Son capital social est de 1 909 548 euros. Son siège se trouve à Paris.

Parrot compte aujourd’hui environ 900 collaborateurs dans le monde. Cette société conçoit, développe et commercialise des produits sans fil à destination du grand public ou grands comptes pour les différents appareils mobiles liés à la nouvelle technologie comme les tablettes et les smartphones. Depuis quelques années, elle s’est aussi mise dans la conception des objets connectés divers. Basée à Paris, cette société est désormais présente dans d’autres pays comme les États-Unis et la Chine. L’entreprise s’organise autour de trois marchés à savoir l’automobile, les drones civils et les objets connectés. En général, la majorité des ventes effectuées par Parrot se fait au niveau international.


Parrot plutôt bureau d’études qu’industrie !

Plus de la moitié des salariés de cette société est affectée à la Recherche et développement  faisant d’elle plus un bureau d’études qu’une entreprise de façonnage de produits. En effet, elle n’exploite pas d’usine mais confie ses tâches de fabrication à des sous-traitants asiatiques. La valeur de l’entreprise est donc canalisée dans sa dextérité, son aptitude à innover et ses capacités organisationnelles.


De la qualité au développement durable en passant par les collaborations diverses !

Le système de Management de Parrot a été fondé autour d’un triptyque « qualité, sécurité et environnement » dans un développement marqué par un certain nombre de certifications et de collaborations. En effet, la société a obtenu la certification ISO 9001 (qualité) en 2002. Celle-ci a été complétée par l’attestation ISO/TS 16949 relative au secteur automobile. En 2008, elle a obtenu l’ISO 14001 (Environnement), et depuis 2010 dans la filiale chinoise de Parrot. Elle a ensuite eu la certification OHSAS 18001 en 2009 (Santé et Sécurité au Travail). En ce qui concerne son entrée en bourse, elle est cotée en bourse sur le marché Eurolist by Euronext™
Symbole PARRO, Code ISIN FR0004038263. Elle collabore également avec plusieurs sociétés comme ATMEL, Infineon Technologies, Jabil circuit, KPN ou encore Movistar. Parrot coopère aussi avec des distributeurs et grossistes (A&C Systems, Battrex, Global Components Communication, Inprotecnología, JF Oliveira, Oxygen, Profitec, SMAC, Setma, Autobarn, Carrefour, Cora, El Corte Ingles, Feu Vert, Halfords, Norauto, Boulanger, Darty, Falavela, Media Markt, Saturn, Surcouf) ; des opérateurs télécoms (France Telecom, KPN, Meditel, Movistar, Orange , SFR, T4Telecom, Tel & Com, The Phone House, Vodacom, Vodafone) ; des constructeurs automobiles (BMW, Ford, PSA Peugeot-Citroën, Renault-Nissan, Toyota) et des associations à savoir Bluetooth SIG, DLNA, Wi-Fi Alliance, UPnP Forum, NFC Forum et Wimedia Alliance.


Parrot : enjeux et stratégie

Pour définir les enjeux les plus significatifs de l’enteprise Parrot, les dirigeants ont réalisé un diagnostic de sa performance de Développement Durable en se basant sur le standard élaboré par la FIEV (Fédération des Industries des Équipements pour Véhicule). Les résultats obtenus ont permis à la direction de la société de mettre en place une stratégie de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) qui s’articule autour de quelques points. D’abord, la société évalue et optimise les impacts environnementaux de ses produits et de ses différentes activités. Elle poursuit ensuite l’optimisation du cadre de travail et des conditions de fidélisation de ses employés tout en développant une politique éthique et responsable tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Après, elle donne des comptes rendus auprès de ses parties prenantes de la performance durable de la société et renforce la communication que ce soit en interne ou en externe.


Historique des produits marquants développés par la société

La société Parrot a construit sa renommée sur les kits mains libres pour l’automobile notamment chez Renault. Elle a longtemps proposé des solutions de kits mains libres intégrées ou de lecteurs audio en connexion bluetooth avec des appareils mobiles des occupants de l’habitacle. Mais elle fait aussi dans l’impact visuel avec des familles de produits, connues de tous, mais modifiées comme les enceintes sans fil Zikmu. Ceux-ci ont été développés avec le designer Philippe Stark. On peut aussi citer le cadre photo signé Andrée Putman.

Après sa création en 1994, Parrot n’a cessé d’apporter sur le marché des produits toujours innovants. De 1995 à 1998, elle a produit des agendas électroniques à reconnaissance vocale. Un an après, elle a sorti officiellement sur le marché un kit mains-libres filaire pour voitures. En 2010, le Parrot AR Drone est commercialisé. L’année 2012 a été marquée par le lancement du casque Zik by Starck suivi du Flower Power, un premier capteur sans fil pour les plantes en 2013. Une année plus tard, les Parrot Bebop Drone, des jouets connectés ont envahi le marché. Ces derniers peuvent être couplés avec le Bebop Drone Skycontroller, Jumping Sumo et Rolling Spider de la gamme Minidrone. La société a également développé un modèle d’autoradio appelé Parrot Asteroid.

Désormais, Parrot déploie sa technologie vers d’autres produits grand public. Les derniers nés de ses chaînes de production ont propulsé la société sur le devant de la scène médiatique. Il s’agit des différents drones. Ce sont des hélicoptères, radioguidés depuis un appareil mobile.


Le marché des drones valorisé à 2 milliards de dollars pour Parrot

Le Président directeur général et fondateur de Parrot, Henri Seydoux, a affiché sa confiance en révélant que la société s’équipe pour suivre la popularisation de l’utilisation des drones civils dans le monde. Pour lui, il s’agit d’une conviction car la vente de drones ne cesse de grimper pour son entreprise. La société invoque des sondages effectués par les Américains selon lesquels le marché mondial des drones professionnels pourrait atteindre 2 milliards de dollars pour l’année 2015. Sur le marché américain en particulier, ce chiffre atteindra les 80 milliards sur la période allant de 2015 à 2025. Le marché potentiel est cependant représenté par les secteurs de l’agriculture et de la surveillance avec un pourcentage de plus de 90%.


Le retour à la croissance est attendu pour 2015

L’année 2013 n’a pas été très fructueuse pour la société Parrot. En effet, elle a été pénalisée par la fin d’une lignée d’accessoires pour les véhicules ayant constitué sa grande part de marché. Cela a fait reculer son chiffre d’affaires de 16% soit de 235 millions d’euros. De plus, l’année dernière environ 20% du chiffre d’affaires de la société a été consacré à la Recherche et développement. Ces lourds investissements ont eu un ratio singulièrement élevé.

Grâce à ces investissements, le principal dirigeant de la société vise un retour à la croissance de l’activité pour 2015 ainsi qu’une amélioration des résultats.

Le premier trimestre de l’année a déjà montré des résultats positifs. Parrot a réalisé 71 millions d’euros de chiffre d’affaires soit une croissance de plus de 48% par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Cette croissance est en grande partie due au développement et commercialisation des drones qui a compensé la baisse anticipée de l’activité automobile.


Focus sur les drones : les produits phares de Parrot

En deux ans, l’investissement qu’a effectué Parrot dans les drones dépasse les 9 millions d’euros. Et ce placement a porté ces fruits. Les minidrones que la société Parrot a développés lui ont permis de s’imposer un peu plus comme l’acteur de référence sur le marché des drones grand public. En effet la société en a produit plusieurs modèles qui s’adaptent à plusieurs types d’environnements : air, eau, sol. En voici quelques exemples :


Le Parrot Rolling Spider : un modèle volant

Il s’agit d’un drone volant ultra-compact, bien stable et bien équilibré face à n’importe quelle épreuve. Cet engin se pilote via une application particulière appelée FreeFlight 3. Celle-ci est compatible avec les tablettes et les smartphones iOS, windows phone ou android. Il est équipé de plusieurs éléments ayant chacun ses propres fonctionnalités. Les loopings et les roues amovibles de cet appareil par exemple lui permettent de rouler sur le sol ou sur le plafond.

Ce modèle de drone dispose d’une technologie embarquée conséquente. Son fuselage est équipé d’une caméra, ce qui facilite la prise des photos instantanées dans les zones survolées. Pour le stockage des clichés, il est muni d’un mémoire flash ayant une capacité de 1Go. Pour transférer les données prises, l’utilisateur aura besoin de télécharger le « pilot Academy » sur son ordinateur. Grâce à ses capteurs et une fonction « autopilote », ce drone sera capable de démarrer automatiquement. Il peut aussi rester immobile dans les airs même avec les moteurs éteints.

Il est aussi muni d’un accéléromètre et d’un gyroscope ayant tous les deux trois axes. Ces  derniers calculent et analysent chaque inclinaison et mouvement que l’appareil effectue. Ensuite, ils rectifient son inclinaison et son emplacement grâce encore au pilote automatique. La caméra verticale compare toutes les 16 millisecondes une image du sol avec la précédente à partir d’un point fixe. Cela a comme but d’identifier la vitesse du drone. Il est à noter qu’il s’agit de la même caméra que celle qui prend les photos instantanées. Le Parrot Rolling Spider est disponible en trois coloris : bleu, blanc et rouge avec douze autocollants bouches à choisir en fonction de l’humeur de l’usager. Il est vendu à la précommande à 99.90 euros, un prix largement accessible pour le grand public.

Dans son ensemble, ce Parrot Rolling Spider est conçu avec tous les soins des ingénieurs de Parrot. Mais le Parrot Jumping Sumo n’en est pas moins.


Le Parrot Jumping Sumo : un modèle terrestre

Il s’agit d’un drone connecté conçu pour s’adapter à l’environnement de chaque utilisateur. Il allie rapidité et maniabilité. Capable de faire des virages de 90 degrés et 180 degrés en un rien de temps, cet engin dispose de deux grandes roues rétractables. Comme son homologue, il est aussi piloté via l’application Free Flight 3 connectée à un réseau wifi. Plus cascadeur, ce drone peut faire des acrobaties. Il peut faire des sauts de 80 cm de hauteur et de longueur. Il est possible de faire pousser ou frapper un objet avec ce Parrot Jumping Sumo. C’est également un appareil capable de faire des tours à la manière d’une toupie et d’enchainer un saut.

Celui-ci dispose aussi d’une caméra grand-angle. Mais ce qui différencie ce drone des autres c’est sa technologie lui permettant d’exprimer ses émotions. En effet, les LEDS représentent ses yeux. Si elles sont vertes, l’appareil est donc prêt à jouer. Elles se transformeront en rouge lorsqu’il rencontrera un problème. Il est également capable d’émettre des sons en fonction de sa position. Disponible en trois couleurs (noir et blanc, kaki et jaune ou noir et rouge), ce drone est aussi personnalisable avec des stickers déterminant l’humeur. Il est vendu à 159.90 euros à la précommande.


Le Parrot Hydrofoil : un modèle hybride qui allie l’eau et l’air

Ce modèle de drone est capable de voguer sur l’eau. Il est muni d’un minidrone qui se relève comme une voile. Il est capable de surfer à une vitesse de 5.3 nœuds soit 10 km/ heure. Il glisse sur la surface de l’eau et se maintient à  5/6 cm au-dessus avec une stabilité et une habileté surprenantes. Bien qu’il soit très stable, cet appareil est plus à l’aise en eau douce ou piscine qu’en mer. Il dispose de 4 hélices qui le propulsent.

En enlevant son armature, le Parrot Hydrofoil peut voler et sa vitesse dans les airs peut atteindre les 18 km/ heure. Il se manœuvre aussi à partir d’un appareil mobile (smartphone ou tablette) via une application particulière et une liaison bluetooth. Il évolue à bâbord ou à tribord. Vendu à 169 euros, le Parrot Hydrofoil a une autonomie de 7 minutes.

Plus que des simples jouets, les drones développés par cette société peuvent aider les professionnels ou amateurs des photographies aériennes à obtenir des clichés sous plusieurs angles. Ils permettent aussi de faire l’établissement de plans de route, d’explorer des endroits inaccessibles, etc.