Accueil / Insolite / Un système antivol très étrange sur les trottinettes électriques de Lime

Un système antivol très étrange sur les trottinettes électriques de Lime

Lime antivol trottinette électrique

Lime est une entreprise de la Silicon Valley qui loue des trottinettes électriques. Celles-ci sont cependant programmées pour crier qu’ils vont appeler la police si quelqu’un les touche sans avoir téléchargé l’application et payé.

C’est un choix qui semble être de très mauvais goût. A plus forte raison dans un pays où certaines personnes appellent les forces de l’ordre contre les personnes noires sans raison. C’est aussi la stratégie marketing choisie par Lime pour se faire connaître.

Lime antivol

Système antivol de Lime : juste un effet d’annonce ?

Imaginez-vous dans les rues d’une ville américaine. Sur le trottoir, vous découvrez une trottinette électrique. Curieux, vous  vous approchez pour l’étudiez d’un peu plus près. C’est là qu’il commence à vous crier dessus. Si vous ne téléchargez pas l’application, les forces de l’ordre vont être prévenues. La menace est répétée plusieurs fois. C’est la drôle d’expérience qu’ont eu des Américains après que Lime ait commencé à installer ses trottinettes électriques sans prévenir et surtout sans avoir eu l’autorisation d’occuper ainsi les trottoirs. Comme si une entreprise concurrente à Velib se lançait ainsi en France.

Dans les faits, il ne semble pas qu’une alerte soit vraiment envoyée aux forces de l’ordre. Les équipes du journal The Guardian ont enquêté sur le sujet et la police ne savait pas absolument pas de quoi il s’agissait. De façon unanime, le concept est cependant jugé effrayant et surtout menaçant, notamment pour la population afro-américaine pour qui cela constituerait l’équivalent d’une menace de mort. Lime a toutefois commencé à faire marche arrière sur le sujet en déployant une mise à jour.

Sources & crédits Source : The Guardian - Crédit : https://www.theguardian.com/technology/2018/jun/07/scooters-littering-city-streets-shout-at-people-unlock-me-or-ill-call-the-police

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *