Accueil / Multimédia / Stylo VS clavier, la lutte du pot de fer contre le pot de terre

Stylo VS clavier, la lutte du pot de fer contre le pot de terre

crayon clavier

Alors que la technologie prend toujours plus de place dans les écoles et les collèges, faut-il complètement oublier les outils traditionnels de l’enseignement ?

Depuis déjà quelques années, les nouvelles technologies, personnifiées par les objets connectés, ont lentement mais sûrement commencé à envahir les écoles, collèges et lycée. Tant et si bien que l’on se demande aujourd’hui à quel point les élèves peuvent/doivent être connectés … Alors que la rentrée vient d’arriver dans la plupart des écoles, les objets connectés sont déjà présents dans les cartables depuis longtemps !

crayon clavier

Un enseignement 2.0 vraiment efficace ?

De plus en plus, les créateurs d’objets connectés se penchent sur le marché de l’enseignement. Tablettes tactiles connectées, tableaux interactifs ou encore cartable 2.0, tout est mis en place pour faciliter l’enseignement et l’assimilation des connaissances. Peut-être un peu trop ? Une étude menée par deux chercheurs a démontré les failles de cette solution technologique. Après avoir demandé à un groupe d’élèves de prendre des notes par ordinateur et à un autre de faire de la prise de notes manuscrite, ils ont tout simplement comparé les résultats.

À la fin de la conférence, il s’est avéré que les utilisateurs d’ordinateurs prenaient certes plus de notes, mais assimilaient beaucoup moins le contenu, au contraire des adeptes de la méthode traditionnelle. Par ailleurs, une autre notion peut plaider en faveur de l’enseignement traditionnel : le multitâche. En effet, la présence d’internet ou d’autres applications sur l’interface de travail peut considérablement distraire l’étudiant, et son rythme de travail n’en sera que plus diminué.

crayon clavier

Des moyens traditionnels parfois dépassés

Néanmoins, tel un stylo Bic dans une trousse de collégien, la technologie continue inexorablement son avancée dans les esprits. Tant et si bien que ce sont maintenant les professeurs qui ont tendance à se connecter. Désirant préparer au mieux leurs pupilles, nombreux sont les enseignants qui utilisent désormais les wearables pour délivrer leur enseignement.

Découvrir les catacombes de Paris, escalader le Mont Everest et même arpenter la muraille de Chine, tout est possible avec les nouvelles technologies ! Ainsi, certains casques de réalité virtuelle peuvent être utilisés afin de convertir les élèves à l’Histoire ou à la géographie. Exit les livres de classe encombrants et lourds donc ? Alors que certains constructeurs persistent et signent, notamment Apple avec son Apple Pencil, la question est maintenant simple : faut-il imposer un enseignement numérique pour préparer la transition, et si oui, à partir de quel âge ? 

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *