Accueil / Multimédia / Hi/Fi - Son / [Test] Sony WH-1000XM3 : réduction de bruit efficace, ergonomie à revoir

[Test] Sony WH-1000XM3 : réduction de bruit efficace, ergonomie à revoir

sony wh-1000xm3 casque

Commercialisé en août 2018, le Sony WH-1000XM3 est le troisième modèle d’une gamme de casques connectés à succès. En sus d’une réduction de bruit active hors pair, ses prédécesseurs ont su imposer un style visuel et une signature sonore particulière. Sony y ajoute la possibilité d’enclencher l’assistant vocal de son choix : Alexa ou Google Assistant. Date de sortie, prix, fonctionnalités, rapport qualité/prix, lisez ce test complet afin de tout découvrir de ce produit qui ne nous a pas laissés indifférents.

  • Marque : Sony
  • Modèle : WH-1000XM3
  • Catégorie : casque audio connecté sans fil
  • Connexion : Bluetooth 5.0, NFC, jack 3.5 mm
  • Autonomie : 24H
  • Compatibilité : Android et iOS
  • Prix : 379 euros
  • Disponibilité : disponible à la vente en 2 coloris différents
  • Testé avec : Honor 5C

Sony s’est taillé une très bonne réputation dans l’audio connectée. Parmi ses produits phares, l’on compte le casque WH-1000XM3. Cette troisième génération haut de gamme reprend à l’identique le design de ses prédécesseurs. En revanche, il revient avec une acoustique et une réduction de bruit améliorées. Il a également fait une cure d’amaigrissement : l’on remarque 20 grammes de moins sur la balance. L’on peut aussi compter sur son bouton de déclenchement de l’assistance vocale Amazon Alexa ou Google Home. Que vaut ce produit à l’aspect racé ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Unboxing du Sony WH-1000XM3

sony wh-1000xm3 boite

Qui dit appareil haut de gamme, dit carton de qualité. Ici, un papier glacé recouvre un étui coulissant qui enferme une boîte plus solide. Celle-ci est grise, tandis que l’emballage est blanc. Il fait figurer des illustrations du produit avec deux petits autocollants marquants : la note de What Hifi, un magazine reconnu par les audiophiles et le symbole Google Assistant.

En ouvrant l’écrin, on trouve un étui de rangement recouvert de tissu. Dedans, le casque sépare les différents câbles : un USB/USB-C pour la recharge, un jack 3,5 mm de 1,5 mètre de long pour l’écoute filaire et un adaptateur pour avion. La documentation est placée sous la précieuse coque de rangement rigide.

Le tout s’avère épuré. Tout est fait pour que l’utilisateur puisse prendre en main le Sony WH-1000XM3 le plus rapidement possible à la sortie de la boîte. Mission réussie pour Sony.

Design et ergonomie du Sony WH-1000XM3

sony wh-1000xm3 unbox

On ne change pas une équipe qui gagne. C’est en tout cas ce que Sony applique concernant le design de son casque connecté. Difficile de différencier le XM3 de son prédécesseur hormis la petite griffe “ WH-1000XM3”, pour Mark III, présente sur une bague sur l’arceau gauche. L’on retrouve donc un mélange de plastique, de cuir, et de métal. Certains le trouveront massif, d’autres apprécieront l’esthétique soignée avec ses courbes travaillées.

On remarque très vite que le cuir utilisé est plus qualitatif que les deux premières versions. Cela a une incidence directe sur le confort. Une fois sur la tête, le casque est agréable et surtout, ô miracle, les coussinets sont particulièrement douillets avec nos oreilles. Rappelons que le Sony WH-1000XM3 est pliable. Les pavillons tournent à 90 degrés et se rabattent sur eux même afin de gagner de la place. Les mécanismes sont suffisamment rigides pour ne pas s’affaisser au moindre mouvement.

Un pavé tactile infernal

Malheureusement, ce soin attaché au confort ne se retrouve pas dans l’ergonomie. Si l’on n’a rien à redire concernant la possibilité de brancher le casque à droite, la présence du port USB-C à gauche, ou les deux boutons d’allumage et d’activation de l’assistant vocal, le contrôle tactile est infernal. En effet, ce panneau qui se trouve sur l’oreillette droit s’avère très peu pratique.

 Dans le guide d’utilisation rapide, Sony nous explique qu’il faut appuyer au milieu du pavillon pour enclencher la lecture, tapoter à gauche pour écouter le titre précédent, à droite pour le suivant. Le contrôle du volume se fait en touchant le haut et le bas de cette pièce. Autant vous le dire tout de suite, ça ne marche pas. Si vous voyagez sur la ligne 13, 2 ou 4 du métro parisien, vous avez probablement vu un débile tapant frénétiquement l’oreille droite de son casque. C’était nous.

En souhaitant monter le son, on finit irrémédiablement par le couper. Nous voilà à marteler de toutes nos forces pour réenclencher la musique. Doux, dur ou dingue, rien à faire : le panneau refuse de répondre correctement. Qu’à cela ne tienne, on utilise son smartphone ou le contrôle vocal.

Utilisation du casque de Sony WH-1000XM3

profil sony wh1000xm3

Bluetooth

Pour ce qui est de la connectivité, rien à dire. Notre smartphone trouve rapidement le casque et il s’appaire automatiquement à la prochaine utilisation. Grâce au NFC il est possible d’accélérer ce processus. Très bon point, l’on peut se séparer de la source sonore sur près de 30 mètres sans couper le signal.

Appels

Que ce soit en environnement calme ou bruyant, le Sony WH-1000XM3 s’en sort plutôt bien lors des appels. La qualité reste supérieure à bien d’autres casques en la matière. On notera tout de même qu’il faut parler assez fort pour se faire entendre. De plus, le volume ambiant couvre souvent les discussions dans une rue animée. Le fait est que les deux microphones sont placés à l’extérieur des pavillons, ce qui explique facilement ce défaut. Quand on l’utilise, les conversations autour de nous sont amplifiées. Un phénomène perturbant au début.

Qualité du son : amoureux des basses, voilà un copain pour vos oreilles 

Alors là, Sony prouve qu’il sait y faire. Le rendu est très appréciable même s’il s’avère particulièrement chargé en basses. Tout comme le QuietComfort 35 de Bose, il faut s’adapter à cette courbe parfois fatigante. Heureusement, les aigus et les médiums sonnent juste. Les fréquences les plus hautes sont d’ailleurs d’une précision chirurgicale. Ah, oui il faut aimer les signaux en V. Sans que les basses masquent le reste, on remarque qu’elle traîne en longueur, comme si elle résonnait sur la coque. En filaire, on perd un peu en qualité, mais c’est le cas de bon nombre de casques Bluetooth.

Ce rendu précis, clair s’apprécie largement avec la réduction de bruit enclenchée. Sans elle, c’est plus difficile.

Les fonctionnalités du casque Sony WH-1000XM3

sony wh-1000xm3 table

L’ANC est justement la grande fonctionnalité de ce produit. Sony a particulièrement bien étudié le mode par défaut. Les sons environnants sont largement étouffés, ce qui permet de travailler en toute sérénité, même sans musique. Une fois que l’on écoute un morceau ou un Podcast, l’on oublie le monde extérieur. C’est parfait pour de longues sessions d’écriture pendant lesquelles une grande concentration est nécessaire. La technologie utilisée fait aussi bien, voire mieux que le Bose QuietComfort 35.

L’application disponible avec le casque Sony WH-1000XM3 apporte une modulation automatisée de la réduction de bruit. Elle analyse l’environnement afin d’adapter le niveau de perception des sons extérieurs. Malheureusement, cela altère la qualité de l’ANC et les réglages, bien qu’ils soient simples, nous ont moins convaincus que le mode par défaut.

Cette même application permet d’activer l’assistance vocale. Il suffit de télécharger Google Assistant ou Alexa pour en profiter. Ensuite, en appuyant longuement sur le bouton de l’ANC, l’on peut déclencher la commande vocale. Les premiers modèles du casque nécessitent un remapping de la touche dans l’application. Par ailleurs, il est obligatoire de garder l’app Google Assistant en arrière-plan sur son téléphone. Néanmoins, la qualité supérieure du micro facilite son utilisation. Ainsi, vous pouvez changer le volume à la volée et demander bien d’autres informations sans avoir à manipuler le pavillon tactile. Peu importe l’assistant vocal, le casque fait son job. On regrettera de devoir à chaque fois ré appuyer sur le bouton pour obtenir de l’aide auprès d’Alexa ou de Google Assistant.

L’app de Sony contient également un equalizer afin de changer les modes d’écoute suivant vos préférences. De côté-là, le fabricant nippon propose un système classique et simple à manipuler.

Face à la concurrence

Son concurrent direct : le Bose Quietcomfort 35 II

bose quiet comfort 35 casque audio sans fil

Nous l’avons cité à plusieurs reprises. Le plus grand concurrent du Sony WH-1000XM3 n’est autre que le Bose Quietcomfort 35 II. Trouvable à 280 euros environ, ce produit égale son adversaire concernant la réduction de bruit. Pour autant, Sony offre un meilleur traitement des aigus et l’intégration des assistants vocaux est mieux pensée. En revanche, le Sony WH-1000XM3 dispose d’une durée d’utilisation inférieure. Lors de nos tests, il a tenu un peu moins de 23 heures tandis que le casque Bose profite d’environ 30 heures d’autonomie.

Sennheiser PXC 550

sennheiser pcx 550 wireless

Comme à son habitude, le fabricant allemand fournit un produit efficace et bardé de fonctionnalités. Avec un son doté d’une spatialisation impeccable et une précision redoutable, on remarque de petites agressivités sur des attaques de morceaux à cause d’une distorsion audible. Ces commandes sont meilleures que le casque testé ici et il tient 30 heures en écoute. En plus, il se met en veille quand on le referme. En revanche, le Sony WH-1000XM3 le surpasse en termes de réduction de bruit. Comptez 270 euros pour le Sennheiser PXC 550.

Plantronics Backbeat Pro 2

plantronics backbeat pro casque audio sans fil

Pourquoi opposer un casque qui coûte 169 euros contre le Sony WH-1000XM3 ? Tout simplement parce que le Plantronics BackBeat Pro 2 dispose de qualités indéniables. A commencer par un excellent son (un peu trop de basses) et une autonomie de 40 heures en passif et de 25 heures avec la réduction de bruit activée. Il propose également des commandes efficaces. En revanche, il ne peut pas rivaliser avec les capacités d’isolation du produit Sony. Enfin, son design est moins attrayant, mais ce critère s’avère beaucoup plus subjectif.

Conclusion

Avec le Sony WH-1000XM3, le fabricant nippon fait des ajustements appréciables et propose l’un des meilleurs casques à réduction de bruit active. Confortable et doté d’une très bonne signature sonore, il pêche surtout par une ergonomie laissant à désirer. Intégrer de nouvelles technologies comme un pavé tactile est intéressant, mais il faut que cela réponde au doigt et à l’œil. Au mieux, celui-ci répond à la voix, même s’il faut presser un bouton pour chaque commande. On regrette une autonomie de 23 heures, un peu en deçà de nos attentes. Malgré ses défauts, nous avons apprécié son utilisation. Le silence qu’il  nous apportait nous manque déjà.

Points positifs

  • Champion de la réduction de bruit
  • Un son précis et clair
  • Bonnes basses…
  • Confortable

Points négatifs

  • Autonomie en retrait
  • #@!&% de pavé tactile
  • … un peu traînantes
  • Ergonomie de l’assistant vocal peu convaincante

Commercialisé en août 2018, le Sony WH-1000XM3 est le troisième modèle d’une gamme de casques connectés à succès. En sus d’une réduction de bruit active hors pair, ses prédécesseurs ont su imposer un style visuel et une signature sonore particulière. Sony y ajoute la possibilité d’enclencher l'assistant vocal de son choix : Alexa ou Google Assistant. Date de sortie, prix, fonctionnalités, rapport qualité/prix, lisez ce test complet afin de tout découvrir de ce produit qui ne nous a pas laissés indifférents. https://youtu.be/TjYCMzvQEQE Marque : Sony Modèle : WH-1000XM3 Catégorie : casque audio connecté sans fil Connexion : Bluetooth 5.0, NFC,…

Design et Ergonomie : Un design racé et un confort indéniable, mais une ergonomie ratée. La faute à un pavé tactile très capricieux.

Facilité d’utilisation : Hormis le pavé tactile, tout fonctionne correctement et rapidement.

Qualité du son : Un très bon en Bluetooth, un peu moins en filaire. Il faut aimer les basses

Fonctionnalités : La réduction de bruit adaptative et la présence des assistants vocaux sont un bon point.

Rapport Qualité / Prix : Oui c'est un peu cher. A 100 euros de moins ce serait idéal.

Design et Ergonomie - 5.5
Facilité d'utilisation - 5.5
Qualité du son - 8.5
Fonctionnalités - 7.1
Rapport qualité/prix - 6

6.5

Design et Ergonomie : Un design racé et un confort indéniable, mais une ergonomie ratée. La faute à un pavé tactile très capricieux.

Facilité d’utilisation : Hormis le pavé tactile, tout fonctionne correctement et rapidement.

Qualité du son : Un très bon en Bluetooth, un peu moins en filaire. Il faut aimer les basses

Fonctionnalités : La réduction de bruit adaptative et la présence des assistants vocaux sont un bon point.

Rapport Qualité / Prix : Oui c'est un peu cher. A 100 euros de moins ce serait idéal.

User Rating: 4.5 ( 1 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *