Accueil / CES 2019 / CES 2017 : LeEco présente deux Smart Bike aux airs de fitness tracker

CES 2017 : LeEco présente deux Smart Bike aux airs de fitness tracker

LeEco Smart Bike

On le savait déjà depuis plusieurs mois. LeEco, la compagnie chinoise veut débarquer en force sur le marché des objets intelligents. Après avoir présenté plusieurs smartphones et télévisions en octobre dernier, la compagnie accélère maintenant sur le marché des vélos connectés. Elle a profité du CES 2017 de Las Vegas pour présenter deux Smart Bike. Le Smart Bike Road pour vos déplacements urbains et le Smart Bike Mountain pour faire vos escapades tout-terrain. Branchés sur Android, ils nous donnent un aperçu de ce que pourrait offrir le Super Bike, le produit phare de la marque qui devrait bientôt arriver sur le marché

smart bike leeco ces 2017 gps

Des smart bike pour toutes les occasions

Les cyclistes vont-ils avoir encore besoin d’une montre connectée ? Au vu des options que propose LeEco avec ces deux nouveaux vélos on pourrait en douter. L’écran tactile de 4 pouces situé au centre du guidon est animé par une puce SnapDragon 410 et une batterie de 6 000 mAh. LeEco a développé un OS simplifié nommé Bike O.S 2.0 à partir d’Android 6.0 pour le faire fonctionner. S’il se révèle un peu lent à l’usage pour l’instant, le fait que les deux vélos en soient encore au stade du prototype incite à l’optimisme.

L’écran affiche d’un côté les informations relatives aux parcours effectués (trajet, vitesse, distance parcourue…), les playlists de votre smartphone que vous pourrez synchroniser avec le vélo et ensuite diffuser via un haut-parleur, et les données d’un capteur cardiaque. Les vélos sont aussi bourrés de capteurs : accéléromètre, baromètre, boussole et capteur de lumière. Utile aussi si vous ne savez pas où vous vous trouvez, la tablette intègre un GPS et Here Maps.

Au niveau du design, les deux vélos ont un cadre et un guidon en fibre de carbone Toray T700. De quoi garantir une certaine légèreté (8,4 kg pour le Road Bike et 12,2 kg pour le Mountain Bike). Les deux proposent 11 vitesses mais l’un avec une configuration urbaine, l’autre pour le tout-terrain. Ces options montrent clairement le chemin que veut prendre LeEco. Alors que son Super Bike est prévu pour être polyvalent, la marque prépare déjà des versions plus spécifiques pour les utilisateurs exigeants.

smart bike LeEco ces 2017

Un espace vital pour la sécurité

Un vélo avec des lasers ? Rassurez-vous, ils ne présentent aucun danger pour les autres usagers de la route. Ils servent à leur indiquer votre “espace vital”. Embarqués sur les poignées, ils délimitent une zone de sécurité de trois mètres autour de vous. Une mesure destinée à indiquer aux voitures et autres deux-roues de ne pas s’approcher trop de vous pour ne pas vous mettre en danger.

On ignore encore les prix des Smart Road Bike et Smart Road Mountain mais la marque a indiqué que les vélos devraient arriver sur le marché  durant le second trimestre de 2017. Le Super Bike est lui déjà en vente en Chine et devrait arriver dans les prochaines semaines aux Etats-Unis. Aucune date n’a encore été communiquée pour l’Europe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.