Accueil / CES 2019 / La caméra connectée SensorSphere roule vers le CES 2016 !

La caméra connectée SensorSphere roule vers le CES 2016 !

caméra connectée Sensorsphere

SensorSphere est le nouveau-né d’une grande famille de caméras de surveillance connectées. Une famille qui ne fait que s’agrandir pour le plus grand bonheur des adeptes de la maison connectée. La SensorSphere sera présentée au prochain CES 2016.

Vous êtes souvent absent de chez vous et pas toujours serein à l’idée de laisser vos enfants seuls à la maison, ou encore vos biens précieux sans surveillance ? Dans, ce cas, une caméra de surveillance connectée parait comme la meilleure solution à vos angoisses. Il existe aujourd’hui une panoplie de caméras de surveillance connectées destinées à l’usage domestique comme la Nest Cam par exemple, ou encore la Netatmo, et on a finalement que l’embarras du choix.

SensorSphere1

SensorSphere : une boule magique connectée

Dans la lignée de ces  appareils connectés destinés à veiller sur notre chez soi, SensorSphere est le nouveau venu, et il ne risque surement pas de passer inaperçu. Comme son nom l’indique, SensorSphere est une petite caméra de forme sphérique. Équipée d’une caméra HD et de capteurs de surveillance, cette petite boule connectée de 500g seulement, gardera un œil sur votre maison pendant votre absence. Grâce à cette simple boule connectée mouvante, vous pouvez être à l’affut du moindre fait qui se déroule chez vous à partir de votre smartphone ou tablette via une application qui lui est dédiée.

Pour surveiller votre maison de façon optimale, l’appareil est doté d’une caméra HD mobile de 11,4 cm et un angle de 90° grand angle et un microphone pour une capture vidéo de qualité supérieure.

Grâce à ses capteurs de mouvement, cette caméra connectée est en mesure de détecter le moindre mouvement suspect dans votre maison et de démarrer automatiquement un enregistrement vidéo que vous recevrez instantanément sur votre téléphone grâce à la connexion wifi.

Tout comme l’iCamPRO , la SensorSphere n’est pas fixe, un critère de choix pour une grande maison qui nécessite une surveillance globale coin par coin. Vous pouvez piloter votre appareil à l’endroit où vous souhaitez pour changer votre angle de vue à votre gré. D’ailleurs, au fur et à mesure de ses déplacements, SensorSphere mémorise toutes les pièces de votre maison pour se retrouver plus facilement.

Toutefois, l’atout original et indéniable de SensorSphere est son format sphérique qui lui permet de rouler, ce qui facilite grandement le déplacement de celle-ci dans d’une chambre à une autre.

Autre fonctionnalité notable de cette boule robotique, l’interaction. Vous pouvez en effet, grâce à un haut-parleur intégré, envoyer un message vocal instantané depuis votre smartphone à la maison. Vous pouvez à travers la caméra, parler à vos enfants par exemple.

SensorSphere est super solide, elle résiste aux chocs et aux températures les plus extrêmes, puisqu’à l’origine, cette caméra était conçue à l’origine pour un usage professionnel pour certaines professions comme la police ou les pompiers, avant de s’ouvrir finalement au marché grand public.

SensorSphere inspecte la température de votre maison

Outre ses nombreuses fonctionnalités et performances en ce qui concerne la surveillance de vos lieux, SensorSphere se démarque dans un autre type de surveillance, celui de l’air et de la température de votre maison. En effet, SensorSphere ne fait pas les choses à moitié, il se chargera également d’observer la température et l’humidité de votre maison, sans pour autant agir là dessus comme le ferait un thermostat normal comme Ween par exemple. Il se chargera néanmoins de vous notifier sur votre smartphone de la moindre anomalie détectée.

Prix de l’innovation CES 2016 et campagne de financement en perspective

SensorSphere a permis à ses concepteurs de gagner le prix de l’innovation CES 2016. Ils devraient par ailleurs, entamer une campagne de financement participatif sur Indiegogo début 2016. SensorSphere ne sera donc pas disponible avant Mai 2016. Concernant son prix, elle devrait être vendue autours de 227 €.

sensorsphere camera connectee caracteristiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.