Accueil / Santé connectée / Sénior / Les seniors se connectent !

Les seniors se connectent !

La révolution des objets connectés n’épargne personne et surtout pas la catégorie des séniors ! Piluliers, outils informatiques ou encore fauteuils roulants connectés, c’est le cas de le dire, en 2014, les personnes âgées sont branchées !

On commence avec les piluliers ! Déjà quand on est jeune, se souvenir que l’on doit prendre ses médicaments, ce n’est pas toujours évident et si plus on vieillit, plus on oublie, on est pas sorti de l’auberge. Heureusement pour les personnes âgées (et pour les têtes en l’air), les piluliers connectés sont arrivés sur le marché !

Pilulier connecté

IMédipac, Do-pill secure ou encore Med-secure, le choix est vaste ! Chez IMédipac, les cases s’illuminent quand il est l’heure de prendre son médicament ! Et seule la case allumée peut s’ouvrir ! Donc fini les oublis et fini de se tromper, on peut désormais prendre ses médicaments en toute sécurité !

Et si les oublis persistent (oui, ça arrive), le pilulier est connecté et pourra alerter votre famille et surtout votre médecin ! Do-pill sécure, c’est un peu le même principe, le signal sonore en plus ! Et en ce qui concerne Med-secure, il propose un service d’alerte ! Appels téléphoniques, messages ou encore e-mails, ce pilulier prévient votre entourage si vous faites des bêtises avec vos traitements !

seniors connectés

Et si vous avez du mal à vous déplacer, il y a la solution du fauteuil connecté ! Parce que pour les personnes âgées ou handicapées, les petites actions du quotidien peuvent relever du défi, la technologie prend le pari de faciliter leur vie !

L’institut allemand Fraunhofer et le fabricant de technologie médicale Otto bock s’allient pour équiper un fauteuil roulant de nouvelles fonctionnalités. Le principe est simple, il suffit de brancher un mobile ou un PC au système de commande du fauteuil roulant déjà existant. Les utilisateurs du fauteuil peuvent ainsi utiliser ce périphérique comme commande du fauteuil, envoyer des e-mails, téléphoner et même envoyer des SOS en cas de besoins.

Le système permet également d’évaluer l’état de la batterie du fauteuil, de trouver des itinéraires accessibles en fauteuil roulant ou encore de trouver des lieux, des stations de métros et des toilettes publiques adaptées.

Le fauteuil et son système de commande ne sont pas encore disponibles. Des tests sont encore en cours et d’autres fonctionnalités devraient voir le jour. Il pourrait à l’avenir permettre aux personnes handicapées d’effectuer d’autres tâches du quotidien telles que le réglage de la climatisation, des stores ou des lumières.

seniors connectés

Autre outil désormais indispensable à notre quotidien, le téléphone portable ! Pour nos seniors, Doro propose mieux que ça, un  smartphone ! Au programme : toutes les fonctionnalités d’un smartphone avec en plus certaines subtilités, qui permettent à un public non-technolphile de l’utiliser ! Trois touches réelles, un clavier intelligent qui s’adapte à la manière dont vous taper ou encore des icônes plus larges, Doro invente le smartphone pour tous.

Le système d’exploitation du Doro est Android 4.1 et il a été modifié pour une fois de plus, simplifier l’usage de ce smartphone. Seul petit défaut du nouveau téléphone intelligent, pas de capteur frontal donc pas de visio (ce qui aurait été vraiment pratique avec mémé !)

Le Doro Liberto 810 est déjà disponible au prix de 180 euros sans abonnement. Disponible également, le Fujitsu Stylistic S01 d’orange : design, étanche, système d’exploitation facile à utiliser et fonction “appel d’urgence”, par contre ici, on paye la simplicité au prix fort : sans abonnemement, le smartphone est proposé à 399, 90 euros. Et pour les personnes agées qui ont besoin d’une assistance, le True-Kare. Géolocalisation, informations sur la prise de médicaments ou encore télétransmission de données de santé (poids, tension, rythme cardiaque…), le True-Kare prend réellement soin de vous.

seniors connectésseniors connectés

Et pour continuer dans la gamme des outils connectés, Doro lance son ordinateur et sa tablette tactile simplifiée destinés au séniors !

En ce qui concerne l’ordinateur, il s’agit d’un Acer Aspire 5, simplifié. Comme pour le smartphone, les icônes et le texte sont plus grands. L’écran est tactile donc c’est comme chacun préfère, on peut cliquer sur son programme avec sa souris ou avec son doigt! Le clavier est également modifié et plus simple. Enfin, c’est surtout que l’ordinateur est livré avec un “surclavier”, qui propose des touches d’accès directes aux fonctions “copier-coller”, au “zoom” et au réglage du son.  Prix : environ 800 euros.

Après le téléphone et l’ordinateur : la tablette tactile connectée pour séniors ! Ordissimo leurs proposent une tablette simplifiée. Pas besoin d’antivirus, elle est vaccinée, et pour ceux qui auraient des problèmes de vue, il suffit d’activer la touche Zoom. Ordimemo, c’est un compromis entre l’ordinateur et la tablette : les deux sont disponibles. Et là encore, les fonctions s’adaptent aux plus de 65 ans. Chez le spécialiste Doro, on peut la trouver à 99 euros.

seniors connectés

La santé des seniors connectée ! C’est le pari que la société canadienne Y-Combinator s’est lancé avec le pendentif Amulyte. Amulyte, c’est un capteur permettant de suivre l’activité des personnes agées. Le principe est simple : en cas d’incident, elles appuient sur le seul bouton de l’appareil, et il prévient immédiatement la famille ou le médecin. Equipé d’un traqueur GPS (qui fonctionne n’importe ou et n’importe quand grâce au réseau téléphonique ou au wifi), d’un accéléromètre, d’un micro et d’une batterie d’une semaine, il fait partie des objets indispensables au maintien à domicile.

Grâce à une application smartphone, il est possible de savoir, ou est la personne porteuse d’Amylute, de savoir son niveau d’activité physique et le niveau de batterie de son pendentif connecté ! Les alertes en cas d’incident se font au choix : par e-mail, par téléphone, par message ou par notifications. Amylute est disponible en pré-commande aux Etats-Unis pour 149 dollars (environ 107 euros) + abonnement de 29 dollars (20 euros).

seniors connectés

Si les séniors évoluent et passent 2.0, on a voulu connaître les avis des maisons de retraites sur les objets connectés.

En ce qui concerne la Résidence du Marais à Paris, une maison de retraite médicalisée, rue Barbette dans le 3ème arrondissement, elle n’utilise pas d’objets connectés.

“On n’impose pas d’objets connectés aux séniors, pour la plupart ils n’ont pas envie de les utiliser”.
 Mais cependant, ils proposent des séances d’informatiques pour ceux qui veulent et ont mis un ordinateur à leur disposition.

Au centre hospitalier de Douais, à la Résidence Marceline Desbordes-Valmore justement, on utilise certains objets connectés et particulièrement la solution E-lio de Technosens. Installée sur la télévision, ce programme permet en plus d’accéder aux chaînes traditionnelles, d’écouter la radio, de jouer, d’écouter de la musique, de pouvoir échanger avec ses proches par visio-conférence, de suivre les programmes de la maison de retraite depuis sa chambre et de téléphoner de manière illimité. “Les résidents se sentent moins seuls et plus proches de leur famille !”

A Montpellier, au Foyer du Romarin, on utilise la “Wiithérapie”. Le principe : faire découvrir la Wii aux résidents, leur en expliquer le fonctionnement et les laisser s’amuser avec. Et ça marche, après 18 mois d’utilisation, le bilan est là :

Nous constatons qu’un groupe d’une dizaine de résidents sont des utilisateurs réguliers de la Wii. A côté, il y a une quinzaine d’autres qui restent dans le rayon de l’action, encouragent, donnent des réponses ou applaudissent les joueurs. En quelque sorte, ils jouent « par procuration ». Nous constatons que certaines personnes, avec des pertes de mémoire importantes, ne se souviennent pas avoir déjà joué à la Wii alors qu’elles le font depuis plusieurs mois. Mais il est étonnant de voir que leur performance s’améliore de semaine en semaine, ce que l’on peut expliquer par un apprentissage de la mémoire procédurale. On note même un moment où le déclic s’opère au niveau de l’utilisation de la manette (au bowling par exemple) et cet apprentissage reste ensuite.

La révolution des seniors connectés est en marche !