Accueil / Bébé - Puériculture / L’ours connecté de Fisher Price : cible des Hackers

L’ours connecté de Fisher Price : cible des Hackers

ours en peluche intelligent

La nouvelle est tombée il y a peu, l’ours intelligent et connecté de Fisher Price, qui vous permettait d’observer vos bambins pendant votre absence, a connu des failles de sécurité. En effet, les hackers ont pu accéder aux dossiers clients, aux profils des enfants, en bref, a toutes les informations recensées par l’entreprise qui détient ce produit. Cela pose une fois de plus le problème de la sécurité des données numériques que nous laissons, d’autant plus quand le problème touche nos enfants…

peluche intelligente

La société Rapid7, spécialisée dans la sécurité connectée, a annoncé que l’ours pouvait être très facilement piraté. On imagine immédiatement l’angoisse des parents à la découverte de cette nouvelle..

Mattel, qui détient Fisher Price, a déclaré dans un communiqué de presse, avoir « assainit la situation », et que l’accès aux informations des clients à toutes personnes étrangères à l’entreprise n’avait pas été prouvé.

Cependant, la fonctionnalité première de l’appareil pouvant être détourné, c’est à nouveau une remise en cause de la sécurité d’internet qui est avancée. Si un hacker, isolé ou pas, peut s’introduire dans les données d’entreprises aussi importante que Mattel, ou cela va t il s’arrêter ?

Ce problème de piratage de données a également était observé pour la montre GPS HereO, ou les hackers avaient accès à tous les déplacements et emplacements d’individus ; ainsi que pour le fabricant japonais Vtech, dont le piratage a conduit au vol de milliers de comptes d’enfants et de données personnelles.

Une fois de plus, les craintes des sceptiques au monde numérique se sont concrétisées.

Le nombre de périphériques connectés au web augmentant quotidiennement, c’est aussi des risques supplémentaires qui grandissent.

La société a, ce jeudi 11 février, déclaré que l’utilisation frauduleuse de ses appareils engagée seulement et uniquement la responsabilité des parents. Ainsi, VTech a opté pour la clause de responsabilité zéro. Un mouvement des parents est ressorti depuis l’annonce de cette nouvelle et consiste à “boycotter” cette entreprise, qui refuse de prendre en compte le risque des cyber-attaques. 

smart bear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *