Accueil / Insolite / Une seconde source extraterrestre de sursauts radio rapides a été détectée

Une seconde source extraterrestre de sursauts radio rapides a été détectée

Souce sursauts radio rapides dans l'Espace

Jusque-là, ces ondes radio d’origine inconnue n’avaient qu’une seule source récurrente identifiée. Désormais les choses viennent de changer avec une seconde source découverte.

FRB 12102. C’était jusque-là la seule source identifiée par les scientifiques. Le reste du temps ces sursauts radios rapides (FRB pour fast radio bursts) étaient détectés une fois puis jamais en dehors de cette source. Il faudra désormais compter avec FRB 180814.J0422+73.

Sursauts radio rapides dans l'Espace

Une source de sursauts radio découvert par le radio téléscope canadien

C’est une nouvelle découverte qui change beaucoup de choses comme l’explique Ingrid Stairs, astrophysicienne à l’Université de la Colombie-Britannique au Canada. « Sachant qu’il en existe un autre, il pourrait y en avoir en réalité davantage. Et avec plus de répétitions et plus de sources à étudier, nous pourrons peut-être comprendre ces énigmes cosmiques — d’où viennent-ils et quelles en sont les causes ? ». Les scientifiques n’arrivent toujours pas à identifier la cause de ces émissions radio dans l’Espace. Le fait que cela provienne d’une intelligence extraterrestre est cependant généralement balayé du revers de la main.

Cette nouvelle source a déjà émis six fois en l’espace de trois semaines à partir du mois d’août 2018. Puis d’autres dans les semaines suivantes, pour un total de 13. Elle vient d’une galaxie située à une distance de 1,5 milliards d’années-lumières de la Terre. Surtout, ils ont été émis à une fréquence de 400 mégahertz, contre 700 pour les signaux précédents. Or, c’est aussi la limite basse des télescopes. Cela veut dire que les signaux pourraient aussi être émis à des fréquences plus basses. Le schéma de dispersion des signaux montre aussi que l’environnement dans lequel ils sont émis doit avoir des caractéristiques très particulières, potentiellement un reste de supernova ou alors une déviation près d’un trou noir.

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit : https://www.theverge.com/2019/1/9/18172375/astronomy-radio-burst-repeating-intergalactic-chime-galaxy