Accueil / Maison connectée / Sécurité connectée / Scanners d’empreintes digitales : l’avenir sans contact ?

Scanners d’empreintes digitales : l’avenir sans contact ?

Sans doute avez-vous déjà entendu parler des systèmes de reconnaissance d’empreintes digitales ? Cette technologie ne serait que le début. Récemment, le National Institute of Standars and Technology, NIST, a financé un certain nombre de startups et entreprises pour développer des lecteurs d’empreintes digitales sans contact.

Nous n’imaginons pas le potentiel qui se trouve au bout de nos mains. Les systèmes de reconnaissance d’empreintes digitales font leur arrivée sur les derniers smartphones, afin de garantir une plus grande sécurité. L’IFA de Berlin aura été l’occasion d’en voir quelques-uns, au lieu de débloquer son téléphone à l’aide d’un code qui peut être une suite de chiffre ou bien un schéma de notre invention en fonction du modèle de smartphone, ce nouveau système ne requiert qu’une seule chose : l’empreinte digitale de son propriétaire. 

empreinte digitale

Reconnaître une empreinte à plusieurs mètres

 

Les dernières recherches menées par le NIST montreraient que l’avenir des scanners d’empreintes digitales ne se limiterait pas aux technologies actuellement utilisées. Le futur devrait tendre vers le “sans contact”, et la technologie biométrique sans contact, des scanners capables de lire les empreintes des individus et ce, sans nécessité de contact. Les personnes devront toujours être présentes… à quelques mètres de ces dispositifs.

empreinte digitale

Si ce type de système se concrétise, cela représenterait un gain de temps et serait également plus hygiénique étant donné qu’il n’y aurait plus de contact direct avec les appareils. À titre d’exemple, The Hacker News cite une situation bien connue : une longue file d’attente. Sauf que celle-ci avancerait beaucoup plus vite puisqu’il suffirait d’agiter les mains près du capteur biométrique installé pour passer, sans le toucher. “L’objectif de ce projet est de produire des méthodes ouvertes de tests, mesures et artéfacts qui soutiendront la future certification de ces dispositifs biométriques pour leur inclusion sur la liste des produits certifiés par le gouvernement“, écrit le NIST sur son site internet.

Cette technologie a encore du chemin à faire

Les dispositifs de “capture rapide sans contact” ne seront cependant pas pour tout de suite. En effet, ceux-ci sont encore en phase de tests, de nombreux prototypes de capteurs ont été soumis au NIST, qui rencontre encore quelques difficultés, notamment au niveau des images produites par les appareils, encore très différentes des images existantes, expliquait Michael Garris, chercheur principal en biométrique du NIST. Le National Institute of Standards and Technology a également lancé le programme “Cooperative Research and Development Agreement (CRADA), au sein duquel organisations et développeurs peuvent participer aux recherches afin de faire de ce projet, une réalité.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *