Accueil / Multimédia / Imprimante 3D / Scanner 3D : découvrez notre top 5 des meilleures solutions

Scanner 3D : découvrez notre top 5 des meilleures solutions

Qlone scanner 3D

Si vous allez utiliser votre imprimante 3D, il est nécessaire d’avoir un fichier comme base. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous. Vous pouvez le créer directement à partir d’un logiciel, le télécharger à partir d’internet ou bien utiliser un scanner 3D. Celui-ci vous permettra de numériser votre fichier facilement. On vous présente plusieurs solutions, faciles, gratuites ou très chères pour vous donner une vue d’ensemble. 

Qlone, l’application la plus simple

Qlone scanner 3D

Qui a dit que vous aviez besoin d’avoir du matériel extérieur ? Et si votre smartphone était tout ce dont vous aviez besoin ? C’est la solution que propose Qlone, une application à installer sur votre smartphone et qui permet de scanner de petits objets. Pour vous en servir, pas besoin d’être un spécialiste. Il vous suffit d’imprimer un petit damier fourni par l’entreprise.

Vous posez sur celui-ci l’accessoire que vous souhaitez scanner 3D. Il apparaîtra alors dans l’application entouré d’une demi-sphère avec différentes parties qui doivent être numérisées pour que vous puissiez imprimer votre objet. L’application vous permettra ensuite d’exporter le fichier dans deux formats :  .OBJ ou .STL. Vous pourrez éditer celui-ci sur votre ordinateur ou l’envoyer directement à une imprimante 3D.

L’application seulement disponible sur iOS est gratuite, cela vous permet donc de tester sans prendre de risques. Mais l’exportation des fichiers est en revanche payante. Comptez entre 0,44 € et 1,09 € selon la taille de l’objet que vous souhaitez imprimer. Des offres sont disponibles en ce moment pour fêter les 75.000 téléchargements de l’application.

Creaform HandyScan 700, le scanner 3D portable pour les professionnels

On passe ici à un modèle plutôt destiné aux professionnels ou aux particuliers ayant déjà un niveau avancé avec l’impression en 3D. La gamme de produit HandyScan de Creaform propose une précision jusqu’à 0,030 mm pour  une résolution maximale de 0.050 mm. Sa vitesse maximale de capture est de 480,000mesures/s, dans une surface de scan 3D de 275 x 250 mm. Le 700 s’affirme clairement comme l’un des modèles haut de gamme de l’entreprise.

Avec un poids de seulement 850 grammes et sa vitesse d’exécution, il permet de réaliser un scan rapidement et sans aucune difficulté. Deux modes sont disponibles : simple laser pour une saisie rapide et croix laser pour une saisie plus détaillée. A noter que ce scanner 3D vient aussi avec VXElements, le logiciel d’édition 3D de l’entreprise. Bien entendu, tout cela a un coût, il vous faudra débourser en moyenne plus de 50.000 dollars pour en faire l’acquisition.

Microsoft Kinect, le scanner 3D DIY

Et oui ! Cette solution surprendra sans aucun doute ceux qui ne sont pas familiers avec le système des scanners 3D. Mais cet accessoire initialement conçu pour la Xbox s’est pourtant très vite taillé une part du lion sur le marché. Bien sûr, pour un utilisateur lambda, détourner ainsi la caméra de Microsoft pourrait ressembler à un véritable défi.

Mais, grâce à la communauté des “Makers”, c’est en fait relativement facile et la solution Kinect aujourd’hui la meilleure solution pour avoir un scanner 3D “Do It Yourself”. Son capteur infrarouge et sa caméra RGB 640 x 480 pixels permettent de numériser plutôt facilement. Il vous suffit d’installer un logiciel développé par la communauté comme  Skanect, Shapify, ReconstructMe ou encore Volumental. A noter que Microsoft a bien compris l’intérêt qu’avait cet aspect de la Kinect pour les amateurs d’impression 3D. L’entreprise propose désormais son propre logiciel compatible : 3D Scan, intégré au sein de la suite Builder de Windows 10.

Si vous n’aurez le droit qu’à une résolution de 0,051 mm, cela constitue et de loin, la solution la moins onéreuse pour faire ses premiers pas avec un scanner 3D. Il ne vous coûtera en effet pas plus de 100 €.

Einscan- S Shining 3D, financé par Kickstarter

Einscan- S Shining 3D scanner 3D

Lancé en 2015 grâce à une opération sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, Einscan- S Shining 3D est aujourd’hui encore une bonne alternative de milieu de gamme, un habile compromis entre le prix et la qualité pour un scanner 3D.

Vendu autour de 1300 €, il permet de numériser des objets couleurs d’une taille maximale de 70 x 70 x 700 cm avec une précision de 0,1mm et une résolution de 1,3 méga pixels. Son système est relativement simple puisqu’il se base sur un rétroprojecteur et deux caméras fixés sur un plateau rotatif permettant d’avoir des images à 360°. Vous pouvez l’utiliser de façon automatique ou manuelle.

XYZprinting Da Vinci, la solution tout en un

Pourquoi avoir un scanner 3D et une imprimante 3D quand vous pourriez avoir les deux en un seul appareil ? C’est ce que propose le Da Vinci conçu par l’entreprise chinoise XYZprinting. Vrai point positif, il ne vous coûtera que 600 dollars. Bien sûr, à ce prix-là, la qualité est plutôt limitée. Mais il s’agit clairement d’un appareil avant tout destiné à ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans l’impression 3D sans investir dans trop de matériel.

Pour tout savoir sur les imprimantes 3D, découvrir les nouveaux accessoires, les tendances innovantes, nos tests et les comparatifs, rendez-vous dans notre nouvelle rubrique dédiée.