Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Montre connectée / [Test] Samsung Gear Sport : une des meilleures smartwatch fitness

[Test] Samsung Gear Sport : une des meilleures smartwatch fitness

Samsung gear sport test

Présentée lors de l’IFA 2017, La Samsung Gear Sport est la dernière née de la famille Gear. Après une Gear S3 réussie, nous nous penchons sur ce modèle orienté fitness et natation.

Marque : Samsung
Catégorie : Montre connectée
Connexion : WiFi, Bluetooth, NFC
Compatibilité : Android 5.0 et +
Samsung Gear Sport prix : 349 euros
Disponibilité : disponible depuis fin octobre
Testé avec : Honor 5C

Unboxing de la Samsung Gear Sport

Contrairement à la Gear S2 et la Gear S3, la Samsung Gear Sport est rangée dans un écrin cubique. Il suffit de briser le sceau noir marqué Samsung pour accéder aux produits. La boite en carton glacé révèle la montre, ses accessoires, ainsi qu’un rond de mousse qui protège l’écran lorsque la boîte est fermée.

Samsung gear sport unboxing complet

Le manuel est sous blister, tandis qu’un petit sachet comprend le bloc d’alimentation qui se branche au chargeur présent au fond de la boîte. On y trouve également un élément de rechange pour un bracelet, au cas où celui pré installé, soit trop petit ou cassé. Comme à chaque fois chez Samsung, le tout respire la qualité et est facile à déballer. Rien à dire.

Design et ergonomie de la Samsung Gear Sport

Samsung gear sport unboxing socle

Accoler la mention Sport à un produit demande une certaine assurance. De nombreux fabricants de montres connectées s’orientent sur ce marché puisque ces dispositifs ont une véritable utilité au quotidien. En termes de Design la Samsung Gear Sport ne répond pas totalement à l’exigence induite par son appellation.

Samsung gear sport premiere utilisation

Pourvue d’un écran Super AMOLED (diagonale de 360 x 360 pixels) d’une taille de 1,2 pouce, la montre est certes plus petite que la Gear S3. Le boitier de cette dernière fait 49 mm de longueur et 46 mm de largeur. Celui de la Samsung Gear Sport s’avère plus arrondi et s’étale sur 44,6 mm de longueur et 42,9 mm de largeur. La profondeur du boîtier tient sur 11,6 mm contre 12,9 mm pour sa grande sœur.

Comme sa grande soeur, elle affiche un cadran circulaire rotatif sur un boitier presque rond avec ses angles cassés. Deux boutons crantés sont présents et se font face sur la tranche droite de la montre connectée sportive pour épouser les courbes de l’index.

Samsung gear sport epaisseur

Le modèle en test dispose d’un boîtier bleu nuit et d’un bracelet bleu marine. La Samsung Gear Sport est également disponible en acier noir avec un tour de poignet de la même couleur.

L’attache bracelet a un empattement de 20 mm, un standard qui permet d’adapter un bon nombre de bracelets à cette montre sportive.

samsung gear sport tranche

En revanche son poids trop élevé la rend moins agréable à porter quotidiennement. La Samsung Gear Sport pèse 67 grammes avec son bracelet contre 63 grammes pour la Gear S3 qui, rappelons-le, est plus imposante.

Utilisation de la Samsung Gear Sport

samsung gear sport note 8

Pour utiliser la Samsung Gear Sport, il faut d’abord télécharger les applications compatibles. Oui, vous avez bien lu, cette smartwatch nécessite plusieurs apps qu’il faut configurer quand on ne possède pas de smartphone Samsung (Ils sont pré installés dans ce cas). Une fois Samsung Gear, Samsung Health et leurs plug-ins installés, on peut profiter de la montre.

Premier constat, l’appairage en Bluetooth est immédiat. La Samsung Gear Sport est rapidement utilisable.

La montre connectée peut être “réveillée” de sa veille de différentes manières. À l’instar de la Samsung Gear S3, une rotation du cadran permet d’accéder aux différentes fonctionnalités. Il suffit de tapoter au centre de l’écran pour les enclencher. Naviguer dans les menus est également possible avec son doigt en le glissant de gauche à droite ou de droite à gauche. Un mouvement du haut vers le bas affiche un menu d’options : verrouillage sous l’eau.

samsung gear sport rythme cardiaque

Une fois appuyé, le bouton du bas de la tranche droite renvoie vers le menu déroulant dans lequel on retrouve les autres services de la Samsung Gear Sport. Une double pression enclenche le Samsung Voice, un assistant vocal basique. Maintenir ce même bouton amène au menu option de la Samsung Gear Sport, on a le choix entre éteindre la smartwatch ou changer la sensibilité tactile de l’écran. Le poussoir placé en haut de la touche droite n’a qu’une fonction : enclencher le retour vers le menu précédent.

Très rapidement, on prend le coup de main et la Samsung Gear Sport se manipule avec aisance, même en plein effort. Le seul frein à la rapidité d’exécution n’est pas la puissance de l’appareil plus que convenable, mais les boutons qui demandent une forte pression pour être activés. Mention spéciale à cette partie natation qui permet de compter le nombre de longueurs suivant le bassin (25 ou 50 mètres) et d’obtenir son rythme cardiaque.

Un des plus gros défauts de cette Samsung Gear Sport ? Son autonomie. Le modèle en test a rarement dépassé les deux jours d’utilisation. Nous avons atteint trois jours en passant en mode économie d’énergie, au détriment de la plupart des fonctionnalités de la smartwatch. Il faut emmener le chargeur et le bloc d’alimentation avec soi. Heureusement, la charge est rapide : entre 2 heures et 2 heures 30 pour un cycle complet.

Fonctionnalités de la Samsung Gear Sport

Pour une montre dite sportive, nous sommes servis en fonctionnalités. En naviguant dans les menus de la Samsung Gear Sport, on trouve deux onglets correspondant aux activités physiques. Le premier que l’on nommera “S’entraîner” affiche le suivi de 17 pratiques : de la course, en passant par le vélo, la natation, la marche ou la randonnée ou encore les machines de steps, les flexions, les abdominaux, le Pilate, le Yoga, le rameur, etc.

Le second onglet est un raccourci avec les activités les plus communes : marche, natation, vélo et course.

À chaque entrainement, on peut personnaliser le suivi de l’activité en réglant les intervalles, les objectifs : calorie à brûler, cardio, distance et durée de l’exercice. D’un tapotement, on lance l’exercice. Trois données sont affichées : le rythme cardiaque, la distance parcourue et la vitesse moyenne. À la fin de l’exercice, ces données apparaissent avec une estimation des calories brûlées.

samsung gear sport raccourci

La Samsung Gear Sport ne se concentre pas uniquement sur les pratiques physiques. À côté du rythme cardiaque, du nombre de calories brûlées, du nombre de pas effectués et d’étages grimpés, on trouve l’accès à la musique présent sur la montre ou sur le smartphone, la météo, un agenda, des rappels et quelques autres options activables depuis l’application.

En appuyant sur le bouton du bas de la tranche droite, l’on a accès à un menu déroulant affichant le lien avec le téléphone, les contacts, le résumé de l’application Samsung Health, le Galaxy Apps (un store d’applications), une galerie d’images, les actualités via Flipboard, la fonction (bien pratique pour les étourdis) “rechercher son téléphone”, un altimètre et enfin un contrôleur PowerPoint.

samsung gear sport pas

Il faut ajouter à ce tableau plutôt complet la fonction Samsung Voice. Elle permet d’interagir à la voix avec la smartwatch pour appeler quelqu’un sur son smartphone, envoyer un message, consulter la météo, lancer la musique, faire des recherches sur le Web, etc.

Samsung gear sport menu

On l’aura compris la Samsung Gear Sport reprend des fonctionnalités communes avec la Samsung Gear S3 et le fait bien. Tout fonctionne et est rapide à configurer. On peut par exemple transférer directement de la musique depuis son smartphone ou se connecter depuis Spotify. Malheureusement, il n’est plus possible de prendre des appels puisque le modèle en test ne dispose pas de haut-parleur. Dommage.

Applications de la Samsung Gear Sport

 

La Samsung Gear Sport ne dispose pas d’une, mais deux applications. Si elles sont toutes les deux fonctionnelles, on regrettera cette séparation qui demande à l’utilisateur de sacrifier de l’espace de stockage disponible sur son smartphone et du temps quand il s’agit de jongler entre les deux services : Samsung Gear et Samsung Health.

La première des applications donne accès aux paramètres de la montre. C’est là que l’on peut configurer ses réponses rapides, ajouter des titres musicaux, gérer les notifications, télécharger des applications même si cela est déjà possible depuis la Samsung Gear Sport, etc.

La seconde, Samsung Health, concentre les données de santé et le résumé des activités sportives. En haut, on y retrouve le suivi de sommeil, le nombre de pas, et chaque nouvelle pratique sportive s’ajoute au bilan personnel de l’utilisateur. Les informations quotidiennes sont facilement consultables, c’est un peu plus compliqué quand il faut explorer celles des jours et des mois passés. Il faut systématiquement tapoter sur tendances et régler un onglet.

samsung gear sport sommeil

De plus, les données ne sont pas assez exploitées et corrélées pour que le tout prenne du sens lors d’un entraînement quotidien. Il vaut mieux s’orienter vers d’autres applications dédiées disponibles depuis Galaxy Apps ou Samsung Gear.

Face à la concurrence : Samsung Gear Sport VS Fitbit Ionic

samsung gear sport vs fitbit ionic

La Samsung Gear Sport a une concurrente toute trouvée : la Fitbit Ionic. Cette première montre connectée du fabricant de bracelets intelligents a été commercialisée un mois plus tôt que la tocante de la firme coréenne. Elles ont pour point commun de s’adresser au même public : les sportifs et les personnes qui veulent prendre soin de leur santé. Le prix d’entrée étant identique, 349 euros, impossible de les départager à partir de l’argument financier. D’un point de vue esthétique, on préfère la proposition moderne de la Fitbit Ionic. Elle est également plus légère : il y a 20 grammes de différence avec la Samsung Gear Sport. D’un point de vue ergonomique, le cadran rotatif est un gros argument pour le dernier produit de la marque coréenne.

Il faut donc se pencher sur les fonctionnalités proposées. La Samsung Gear Sport et la Fitbit Ionic proposent un suivi des activités tout en se reposant sur des critères identiques pour juger des performances du porteur : distance parcourue, rythme cardiaque, calories brûlées, etc. Elles sont toutes deux étanches et compatibles avec une pratique de la natation.

Samsung gear sport s voice

En revanche, l’application proposée par Fitbit est plus conviviale, plus facile à utiliser et permet une analyse pertinente des performances du porteur. On ne peut pas en dire autant de Samsung Health. Seulement, la Samsung Gear Sport dispose d’un plus grand nombre d’applications, est une vraie montre connectée simple à configurer, et si elle ne dispose pas du paiement sans contact, sa compatibilité avec Spotify lui permet de s’imposer facilement comme un compagnon sportif et du quotidien. Il nous faudra tester la Garmin Vivoactive 3, vendue à 329 euros et placé sur le même segment, pour savoir si elle rivalise avec le produit de la firme coréenne.

À nos yeux, la vraie concurrente de la Samsung Gear Sport est la Gear S3, plus masculine, certes, mais mieux doté en termes de fonctionnalités (qui n’a jamais rêvé de se prendre pour James Bond en appelant depuis sa montre ?), et moins cher puisqu’on la trouve sur le Web à des prix variant entre 250 et 300 euros.

Conclusion

La Samsung Gear Sport est une adaptation sportive somme toute réussie de la gamme Gear. Grâce à son GPS intégré, la montre peut s’éloigner du smartphone et remplir son office. Le fait d’avoir de vraies fonctionnalités connectées associées à un tracker d’activités lui permet de gagner de l’intérêt sur la plupart des plans. Le néophyte qui souhaite suivre ses efforts pourra tout aussi facilement comprendre les données tout en écoutant de la musique depuis son compte Spotify. En revanche, son poids légèrement trop élevé, son autonomie réduite et un petit manque de fonctionnalités la différencient trop peu de la Samsung Gear S3.

Points positifs

  • Respire la solidité
  • Le cadran rotatif toujours bien vu
  • L’étanchéité jusqu’à 50 mètres
  • Utilisation facile

Points négatifs

  • Un peu lourde pour du sport
  • Ne se différencie pas assez de la Gear S3
  • Boutons physiques durs à appuyer
Présentée lors de l’IFA 2017, La Samsung Gear Sport est la dernière née de la famille Gear. Après une Gear S3 réussie, nous nous penchons sur ce modèle orienté fitness et natation. Marque : Samsung Catégorie : Montre connectée Connexion : WiFi, Bluetooth, NFC Compatibilité : Android 5.0 et + Samsung Gear Sport prix : 349 euros Disponibilité : disponible depuis fin octobre Testé avec : Honor 5C Unboxing de la Samsung Gear Sport Contrairement à la Gear S2 et la Gear S3, la Samsung Gear Sport est rangée dans un écrin cubique. Il suffit de briser le sceau noir…

Design et Ergonomie : C'est principalement pour son ergonomie que l'on choisit la Samsung Gear Sport. Le cadran rotatif permet de manipuler aisément l'objet, ce qui permet de le maîtriser après quelques dizaines de minutes d'utilisation. En revanche, son design trop classique et son poids élevé sont des points négatifs pour les sportifs.

Application : Il n'y a pas une, mais deux applications mobiles dédiées à la Samsung Gear Sport. Hormis, un léger manque d'ergonomie, on retrouve toutes les fonctionnalités et les données nécessaires à son bon fonctionnement.

Fonctionnalités : La Samsung Gear Sport se veut la montre connectée la plus complète pour le fitness. Ses gros points fort : une gestion de la natation bien pensée et la possibilité d'écouter de la musique en streaming sur Spotify.

Prise en Main : La Samsung Gear Sport se manipule aisément en plein effort. On regrettera la dureté des boutons physiques qui demandent parfois de s'y reprendre à plusieurs fois pour accéder à une fonctionnalité donnée. Son autonomie de moins de trois jours est un défaut difficile à oublier.

Rapport Qualité / Prix : Le positionnement tarifaire de la Samsung Gear Sport (349 euros) est juste au vu des fonctionnalités proposées. Seulement, elle souffre de la comparaison avec la Gear S3 que l'on peut trouver à 250 euros.

Design et finitions - 6.9
Application - 7.9
Fonctionnalités - 8.9
Utilisation/prise en main - 8.1
Rapport qualité/prix - 8.1

8

Design et Ergonomie : C'est principalement pour son ergonomie que l'on choisit la Samsung Gear Sport. Le cadran rotatif permet de manipuler aisément l'objet, ce qui permet de le maîtriser après quelques dizaines de minutes d'utilisation. En revanche, son design trop classique et son poids élevé sont des points négatifs pour les sportifs.

Application : Il n'y a pas une, mais deux applications mobiles dédiées à la Samsung Gear Sport. Hormis, un léger manque d'ergonomie, on retrouve toutes les fonctionnalités et les données nécessaires à son bon fonctionnement.

Fonctionnalités : La Samsung Gear Sport se veut la montre connectée la plus complète pour le fitness. Ses gros points fort : une gestion de la natation bien pensée et la possibilité d'écouter de la musique en streaming sur Spotify.

Prise en Main : La Samsung Gear Sport se manipule aisément en plein effort. On regrettera la dureté des boutons physiques qui demandent parfois de s'y reprendre à plusieurs fois pour accéder à une fonctionnalité donnée. Son autonomie de moins de trois jours est un défaut difficile à oublier.

Rapport Qualité / Prix : Le positionnement tarifaire de la Samsung Gear Sport (349 euros) est juste au vu des fonctionnalités proposées. Seulement, elle souffre de la comparaison avec la Gear S3 que l'on peut trouver à 250 euros.

User Rating: 5 ( 1 votes)