Accueil / Multimédia / Royole FlexPai : le premier smartphone pliable fait sourire au CES 2019

Royole FlexPai : le premier smartphone pliable fait sourire au CES 2019

royole flexpai smartphone pliable ces 2019

Le constructeur chinois Royole vient de dévoiler son FlexPai, le tout premier smartphone pliable, lors du CES 2019. Alors, vraie révolution ou gadget superficiel ?

Il y a eu le PC, il y a eu internet, il y a eu l’iPhone… et voici le smartphone pliable. Tout du moins, c’est ainsi que le constructeur chinois Royole a présenté son FlexPai lors du CES de Las Vegas ce 7 janvier 2019.

Pour un grand nombre de sceptiques, les smartphones pliables sont une innovation inutile et superficielle. Cependant, il s’agit avant tout d’une véritable prouesse technologique et du fruit d’inlassables efforts de recherche et de développement. En ce sens, Royole peut être fier d’être parvenu à produire un tel produit avant les géants comme Samsung et LG qui vient d’ailleurs de présenter sa télévision enroulable.

La firme est revenue sur son histoire et son évolution, et sur l’objectif qu’elle s’est fixée depuis 2012 : transformer la façon dont nous interagissons avec les machines. C’est en 2014 que Royole est parvenu à créer l’écran couleur flexible le plus fin du monde avec une épaisseur de seulement 0,01 mm.

Par la suite, le constructeur a continué à améliorer son écran flexible ” Cicada Wing ” avec une seconde génération 5 fois plus fine et légère que les écrans OLED incurvés. C’est en juin 2018 que l’entreprise a enfin pu lancer la production de masse.

Selon Royole, le FlexPai remédie aux principaux points faibles rencontrés par l’industrie du smartphone au cours des dix dernières années : fragilité de l’écran, mauvaise qualité des photos, lenteur de la recharge…

Bien entendu, toutefois, la principale spécificité du Flexpai est le fait qu’il soit possible de le plier. Ainsi, alors qu’il présente le format d’une tablette lorsqu’il est déplié, l’appareil se transforme en smartphone sitôt plié.

Royole FlexPai : le smartphone pliable fascine, mais peine à convaincre au CES 2019

Dans la pratique, malheureusement, cette transition n’est pas si fluide qu’annoncé. Même lors de la démonstration, le PDG de Royole a accidentellement lancé une application en tentant de replier le device. Un ” fail ” qui n’a pas manqué de faire résonner quelques ricanements dans la salle de conférence du Mandala Bay…

Ce problème vient notamment du fait que le FlexPai se plie par l’extérieur, contrairement au smartphone pliable dévoilé par Samsung en novembre 2018 qui se plie par l’intérieur. Une approche contre-intuitive que l’on peine à comprendre.

Au-delà de la question de l’utilité, c’est donc celle de l’ergonomie qui se pose. Il est peu probable que le grand public craque pour un smartphone pénible à manipuler et qui risque de prendre des photos ou d’ouvrir des applis par accident.

Ainis, même si l’on salue la prouesse et le mérite de Royole, nous ne partageons pas sa vision selon laquelle le FlexPai représente le futur du smartphone. Parallèlement à ce device, la firme a énuméré d’autres cas d’usage pour cette technologie d’écran flexible : clavier flexible, tableau de bord automobile, appareils électroménagers, chapeau muni d’un écran pour faire la fête…

Un joyeux bazar qui démontre que la véritable utilité des écrans flexibles reste à trouver. Il ne fait aucun doute que cette technologie nouvelle est révolutionnaire, comme en témoigne l’attroupement de foule autour du PDG de Royole et de son FlexPai après la conférence. En effet, les organisateurs du CES ont été forcés de faire évacuer la salle de conférence et la démonstration s’est terminée dans le couloir… cependant, il faudra attendre quelques années pour que l’industrie exploite pleinement son potentiel.