En Inde, des routes en plastique voient le jour

routes en plastiques et déchets

L’écologie devient une question de plus en plus centrale dans les réflexions concernant les infrastructures. Un professeur indien s’est donc demandé s’il était possible de créer des routes en plastique destiné à finir à la poubelle. 

déchets et routes en plastique

Des routes conçues à partir de déchets plastiques

Le plastique fait partie intégrante de nos vies, et il est devenu inconcevable d’imaginer notre quotidien sans. Durable, facile à produire, léger, résistant, nombreuses sont les qualités de ce dernier. Mais celui-ci est aussi polluant car il se décompose en plusieurs années, et lorsque l’on observe la quantité de plastique que nous consommons au quotidien, il paraît évident de se demander que faire de tous ses déchets. La production du plastique est polluante tout comme sa transformation à la fin du processus d’utilisation qui l’est tout autant. Que faire de ses tonnes de plastique qui s’accumulent dans nos terres, nos mers, nos villes, nos paysages ?

Le professeur indien Rajagopalan Vasudevan a mis au point un concept qui répond à cette question, et qui permet d’élaborer des routes en plastique recyclé. Un défi de taille pour cet homme au sourire éclatant.

r vasudevan et les routes en plastique

Une loi en vigueur depuis fin 2015

En novembre de l’an passé, afin de palier aux problèmes de pollutions ou d’étouffement des animaux par exemple, le gouvernement indien a annoncé un décret rendant obligatoire l’utilisation de déchets plastiques pour la construction de nouvelles infrastructures telles que des routes. Une solution pour répondre au problème croissant de l’élimination des plastiques en Inde.

Ainsi le professeur Vasudevan, depuis surnommé “l’homme plastique d’Inde“, a mis au point une technologie permettant de mettre en application ce décret.

routes en plastique 2

Des routes en plastique : une technique innovante

Le plastique est un produit issu du pétrole, et par conséquent une ressource épuisable et polluante. Il a donc été essentiel de trouver un moyen de palier à ce problème, autre que l’interdiction même de l’utilisation du plastique.

Ainsi depuis 2006, le professeur a pu mettre au point un nouveau revêtement pour la route encore plus résistant, en mélangeant des déchets de plastiques avec du bitume chauffé. Le plastique utilisé est celui de sacs, bouteilles, tasses, emballages divers etc.

Tout est broyé puis chauffé à 165°C, afin d’obtenir un mélange homogène, ensuite mélangé au bitume, puis disposé sur la route et écrasé par un rouleau de 8 tonnes.

Ce processus est simple et n’utilise pas de nouvelles machines. Le volume de bitume est diminué, et une nouvelle utilité est trouvée au plastique. L’avantage est aussi que ce revêtement est plus souple et résiste mieux aux intempéries.

R. Vasudevan :Nous allons d’abord aider l’Inde à disposer de ses déchets en diffusant le message sur l’utilisation des déchets en plastique dans la construction de routes et l’utilisation de plastone. Une fois que nous avons fait des progrès dans presque toutes les parties de notre pays, nous allons partager cette technologie avec d’autres pays.” Une belle initiative, bien pensée et écologique.

7eme continent, route en plastique et pollution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *